14ème session ordinaire de la CNELA : « Pour plus d’efficacité, de rapidité et surtout pour éviter la perte des dossiers de candidature, nous optons pour la digitalisation », dixit le Pr. Bakary Camara

0

Dans la matinée du mardi 10 août 2021, s’est tenue la cérémonie d’ouverture de la 14ème session ordinaire de la Commission Nationale d’Établissement des Listes d’Aptitude (CNELA) pour les Enseignants-Chercheurs du Mali. Ténue sous la présidence du Pr Amadou Keita, ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESRS), dans un des  amphithéâtres préfabriqués de la FSEG, cette cérémonie a marqué la présence du Pr. Bakary Camara, Directeur Général de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (DGESRS) et non moins Président de la Commission Nationale d’Établissement des Listes d’Aptitude (CNELA).

Ont également pris part à la cérémonie, le Directeur Général du Centre National de Recherche Scientifique et Technologique (CNRST) ; Le Directeur des Ressources Humaines du Secteur de l’Éducation; Les Recteurs des Universités de Bamako et de Ségou ; Les Directeurs des Grandes Écoles ; Les Doyens des Facultés et Directeurs des Instituts ; Les membres de la Commission Nationale d’Établissement des Listes d’Aptitude (CNELA) ; des membres des Comités Techniques Spécialisés ; des enseignants-chercheurs ainsi que plusieurs invités de marques.

Prenant la parole, le Directeur Général de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a témoigné sa gratitude à Monsieur le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour avoir rehausser de sa présence effective à la cérémonie d’ouverture de la 14ème session ordinaire de la CNELA. « Votre présence ici malgré un agenda chargé, témoigne à suffisance de votre engagement à rendre notre système d’enseignement supérieur plus performant et efficace. La promotion des enseignants-chercheurs par la voie nationale, à côté de celle du CAMES, est certainement l’une des solutions les plus idoines pour pallier au manque d’enseignants qualifiés pour le cursus du supérieur », a-t-il affirmé.

Le Directeur Bakary Camara a informé les membres du Comités Techniques Spécialisés  (CTS), que la Section Administrative de la Cour Suprême a eu a annulé des décisions concernant certains candidats ajournés lors des deux dernières sessions pour excès de pouvoir. Ainsi, il a révélé que cette 14ème session ordinaire, lancée depuis octobre 2020, a connu une grande lenteur liée à beaucoup de facteurs qui sont entre autres : l’instabilité institutionnelle ; Le non-respect du délai d’instruction des dossiers ; L’insuffisance de professeurs titulaires en activité dans certains domaines pour la composition des Comités Techniques Spécialisés ; L’insuffisance du budget alloué à l’organisation des sessions de la CNELA.

Au dire du Directeur Camara, le nombre de demandes élevées pour l’inscription sur les différentes listes d’aptitude et l’engouement des enseignants-chercheurs pour cette voie nationale sont autant de facteurs qui doivent encourager les autorités universitaires à œuvrer pour la pérennisation de cette voie. Il a pour finir expliquer, que pour plus d’efficacité, de rapidité et surtout pour éviter la perte des dossiers de candidature, que la CNELA sera bientôt digitalisée.

Quant au Ministre Keita, il a indiqué que c’est pour lui un profond sentiment de satisfaction de procéder à l’ouverture de la 14ème session ordinaire de la Commission Nationale d’Établissement des Listes d’Aptitude (CNELA) pour les Enseignants-Chercheurs. Ainsi, il a fait savoir que notre système d’enseignement a aujourd’hui besoin de l’implication de tous les acteurs pour être plus efficace et compétitif. D’où l’occasion pour lui d’inviter les enseignants et les étudiants à poser désormais des actes qui conduisent à la sérénité sur les campus et au bon déroulement des activités pédagogiques.

Le ministre s’est dit très heureux de constater que la CNELA en tant que voie nationale pour la promotion des enseignants-chercheurs est désormais une culture scientifique. ‘’Comme les sessions précédentes, elle doit se tenir dans la transparence et avec la rigueur et le professionnalisme de tous les acteurs afin de lui conférer la crédibilité indispensable à toute évaluation’’, a-t-il souhaité. Avant d’expliquer qu’après cette session,  la 1ère session ordinaire unique de la CNELA des enseignants-chercheurs sera lancée avec les nouveaux textes. ‘’Ce qui dénote à suffisance, tout l’intérêt accordé à cette voie nationale de promotion des enseignants-chercheurs’’, dira-t-il. Il a donné l’assurance que son département n’épargnera aucun effort pour l’amélioration des conditions de travail des enseignants et des étudiants.

Le ministre a vivement remercié et félicité tous les acteurs qui ont contribué à la bonne organisation de la présente session. Il a également remercié les instructeurs de dossiers dont les efforts ont permis l’organisation de cette 14ème session. En fin, rappelons que pendant cette session qui durera 4 jours, cent-cinquante-six (156) dossiers et quatre (04) réclamations seront examinés pour l’inscription aux emplois de Maître de Conférences et de Professeur.

D K

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here