8 MARS 2020 : Les Amazones de la FMOS-FAPH/USTTB sauvent des vies

0

Dans le cadre des festivités du 8 mars 2020, ‘’Les Amazone” de la faculté de médecine et d’odonto-stomatologie (FMOS) et de la faculté de pharmacie (FAPH) de l’université des sciences des techniques et des technologies de Bamako (USTTB), se sont montrées utiles. En effet, elles ont réalisé plusieurs actions positives visant à soulager nos compatriotes.

L’édition de cette année avait comme invité d’honneur Madame la vice-doyenne de la faculté de médecine et d’odonto-stomatologie (FMOS). Tandis que, Madame Drabo MakouraYaye Touré fut désignée comme marraine,et sous l’œil vigilant de M. Ibrahima Traoré, Directeur de cabinet du président de la République. Le thème choisi pour l’occasion est : ‘’Rôle des jeunes femmes étudiantes en Médecine pour la promotion de la santé dans un contexte de crise sécuritaire au Mali’’.

 

Pour ceux d’entre vous qui ne le savent pas encore, c’est la branche féminine de l’état-major “ALLURE”, qui se fait appeler ‘’Les Amazones’’. Depuis maintenant quelques années, les étudiantes futures médecins et pharmaciens de ce regroupement fêtent le 8 mars de la plus belle des manières. En effet, au-delà de la fête, elles se rendent utiles à leur communauté de par l’organisation et la mise en œuvre d’actions utiles.

Dans la matinée du lundi 9 mars 2020 et en prélude de la cérémonie de lancement de de leurs activités, les Amazones ont tout d’abord procédé au dépistage du diabète au Point-G et à Segoubougouni. Dans la soirée du même jour, en partenariat avec ‘’Les Diplomates’’, a eu lieula finale du jeu génie Allure (un concours de culture générale et d’art oratoire), à travers lequel les gagnants ont été récompensés. Le mardi 10 mars, une conférence sur les mutilations génitales féminines,couplé d’un Don de sang en faveur des FAMAs a eu lieu. Juste après, un concours culinaire a opposé les hommes des différents regroupements syndicaux de la FMOS-FAPH. Le jury dudit concours était constitué de la marraine Madame Drabo, la présidente des Amazones Mademoiselle Aminata Koné et certaines anciennes présidentes des Amazones. Comme pour confirmer que l’ensemble des étudiants des deux facultés sont unis, un déjeuner a été offert gratuitement à l’ensemble des étudiants qui ont répondu à l’appel.

À l’entame de son discours, la présidente des Amazones Aminata Koné a mis l’accent sur l’historique du 08 mars, une date proclamée journée internationale des droits de la femme en 1910 et qui tire sa source d’une petite histoire. Il s’agit en effet de l’assassinat barbare de129 ouvrières d’une usine de textiles par leur patron. Pour avoir osé organiser une grève en vue d’obtenir un meilleur salaire et pour bénéficier d’une réduction des heures de travail. ‘’La femme a toujours joué un grand rôle dans notre société.Outre son rôle de mère de famille, elle est chargée de la gestion de la maison. Elle est l’épine dorsale qui assure la stabilité dans nos foyers et dans nos familles’’, a-t-elle mentionné. Selon la Présidente Koné, aujourd’hui, à tous les niveaux de lutte pour le développement économique et social de notre pays, le rôle des femmes est plus qu’important. Or, malgré tout cela, les femmes sont peu valorisées, fera-t-elle savoir. ‘’De nombreux efforts ont été faits par le gouvernement du Mali et plusieurs autres partenaires pour mettre les femmes dans leur droit, nous profitons de cette occasion pour les adresser nos sincères  félicitations et remerciement à cet effet, tout en les invitant à plus d’engagement et de détermination au côté des femmes, plus particulièrement les jeunes filles, car le chemin est encore long, beaucoup reste à faire pour relever ces énormes défis et renforcer le rôle de la femme’’, dira la présidente. Parlant du dépistage du diabète, elle fera savoir que leur action a permis à plusieurs personnes de connaitre leur état de santé et que certains d’entre eux vont pouvoir anticiper par un traitement qui les seront d’une grande utilité. Pour finir, elle a vivement remercié l’administration de la faculté, l’ONG AGIR, la marraine pour l’accompagnement et les conseils, ainsi que tous ceux qui ont contribué de loin ou de près à la réussite de l’édition de cette année.

Très fière des actes posés par les jeunes étudiantes, la marraine et la vice-doyenne ont fait savoir que le thème choisi à savoir : ‘’Rôle des jeunes femmes étudiantes en Médecine pour la promotion de la santé dans un contexte de crise sécuritaire au Mali’’était d’actualité et cadrait bien avec les réalités du Pays.

 

Drissa Kantao

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here