DEF et BAC a l’AE de Kalabancoro : Les per diems de correction et de surveillance en souffrance !

0

Les correcteurs du diplôme d’études fondamentales (DEF) et les surveillants du baccalauréat au niveau de l’Académie d’Enseignement de Kalabancoro sous la direction d’Alpha Mahamane Maïga, ne savent plus à quel Saint se vouer. Après la correction des épreuves du DEF et la surveillance du baccalauréat, les enseignants sont toujours dans l’attente de leurs frics.

Les correcteurs du diplôme d’études fondamentales (DEF) session de juin 2022 et les surveillants du baccalauréat malien session de juillet 2022 ne sont pas encore entrés en possession de leur dus dans la circonscription scolaire de Kalabancoro. Il s’agit bien sûr des per diem de correction des épreuves du DEF et de ceux de la surveillance du baccalauréat de cette année.

Les acteurs de ces activités se posent moult questions. Ils ne savent plus quoi dire de cette situation particulière à l’Académie de Kalabancoro. Il faut rappeler que le DEF a vécu du 27 au 29 juin 2022 et le bac s’est tenu du 18 au 21 juillet 2022. Après la surveillance, en général, le secrétariat prend une semaine, et la correction suit naturellement.

D’habitude, après avoir surveillé ou corrigé, les frais de surveillance et  de correction sont payés sur-le-champ, c’est-à-dire que les enseignants rentrent la maison avec le fric. Mais cette année n’a pas ressemblé aux autres en ce qui concerne le payement de ces per diems à l’Académie d’Enseignement de Kalabancoro.

Après l’organisation du DEF et le secrétariat, les correcteurs se sont donné rendez-vous à Kalabancoro pour affronter les copies. Ils se sont adonnés au boulot à cœur joie tout en comptant sur l’argent qui devrait en principe leur revenir de droit et sans détour. Il faut noter que la surprise a été plus que jamais désagréable pour les correcteurs du DEF et les surveillants du baccalauréat dans la mesure où ils sont rentrés bredouilles. Pour la première fois, les correcteurs du DEF attendent leurs per diems. Et jusqu’à quand ? C’est la question que l’on se pose lorsqu’on sait que l’Académie d’Enseignement de Kalabancoro est une nouvelle création qui est à sa première expérience dans l’organisation du DEF.

Après le diplôme d’études fondamentales (DEF), l’examen du baccalauréat est entré dans la danse. Comme les correcteurs du DEF, les surveillants de cet examen au sein de l’Académie d’Enseignement de Kalabancoro ont mis la main à la pâte. Au terme de quatre jours de surveillance, comme leurs frères correcteurs du DEF, il leur a été notifié aussi par les responsables de centres d’examen d’attendre. Donc, ils ont tous été frappés par la même mesure. Que s’est-il passé en réalité ? Qu’est-ce qui bloque la situation ? Ce sont là des questionnements qui taraudent les esprits des surveillants et correcteurs.

A peine ses portes ouvertes, l’Académie d’Enseignement de Kalanbancoro organise les examens dans toutes les difficultés. L’on sait que les résultats du DEF ont été proclamés ce vendredi 29 juillet 2022 sur toute l’étendue du territoire national mais les enseignants qui ont corrigé les épreuves à l’AE de Kalabancoro n’ont pas les per diems dans la poche.

Selon un surveillant qui a requis l’anonymat, partout au Mali, tous les correcteurs du DEF et tous les surveillants du baccalauréat ont empoché le fric à l’exception de ceux de l’AE de Kalabancoro. Cette nouvelle Académie est-elle bien partie ?

Bazoumana KANE

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here