Education nationale : L’application stricte de l’article 39 du statut du personnel enseignant toujours exigée par les enseignants

0

Le bureau national des syndicats de l’éducation signataires du 15 Octobre 2016 a adressé, le 8 décembre 2021, un communiqué à l’attention des militantes et militants de la corporation. Le communiqué invite les enseignantes et enseignants à rester unis comme un seul homme pour l’application stricte de l’article 39 du statut du personnel enseignant, comme souhaité par eux, à l’issue des échanges, cela, pour rendre à l’enseignant son honneur et sa dignité.

Les Syndicats de l’Éducation signataires du 15 octobre 2016, dans un souci de démocratie et de participation des militantes et militants dans les actions, dit la note, ont initié l’organisation des assemblées générales, le jeudi 25 novembre 2021. Les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016, ajoute le communiqué, se réjouissent de l’organisation parfaite et de la réussite totale de ces assemblées générales sur l’ensemble du territoire. Pour ce faire, indique l’avis, ils adressent leurs vifs et chaleureux remerciements aux militantes et aux militants. Aussi, poursuit le commentaire, les syndicats de l’éducation signataires du 15 octobre 2016 informent leurs militantes et militants que de la compilation des propositions faites, il ressort que les enseignants du Mali demandent l’application stricte de l’article 39 du statut du personnel enseignant.

Pour atteindre cet objectif, informent les responsables syndicaux, les syndicats de l’éducation demandent à toutes les enseignantes et à tous les enseignants du Mali de rester debout comme un seul homme et de suivre scrupuleusement les mots d’ordre qui seront engagés bientôt afin de rendre à l’enseignant son honneur et sa dignité. « Nous vous rassurons dores et déjà de la détermination et de l’engagement du directoire, et de la réunion élargie à conduire le mouvement jusqu’à la satisfaction totale », ont promis les responsables syndicaux à l’endroit de leurs camarades militantes et militants.

Hadama B. Fofana

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here