Education : Signature de convention entre l’Ucao et l’EMP

0

Le mardi 2 mars 2021 s’est tenue à l’Ecole de maintien de la paix – Alioune Blondin Béye, la cérémonie de signature du protocole d’accord entre l’Université catholique de l’Afrique de l’ouest (Ucao-UUba) et l’Ecole de maintien de la paix – Alioune Blondin Beye (EMP-ABB). Un partenariat fructueux qui va promouvoir la recherche scientifique et l’éducation dans la culture de la paix.

L’objectif de cette convention entre les deux établissements (Ucao-UUba et EMP-ABB) est de promouvoir la recherche scientifique et la formation au sein des deux organisations sur le plan des idées, mais également sur celui des actions.

Le président de l’Ucao-UUba, Père Clément Lonah a affirmé que cette convention avec l’EMP-ABB, qui a un rayonnement Ouest africain et mondial, et l’Ucao de Bamako trouve un partenaire idéal pour réaliser ses ambitions en Afrique de l’ouest. Il s’agit de l’excellence dans la formation scientifique et humaine, l’intégration sous régionale en permettant la mobilité des étudiants et professeurs dans l’espace de l’Afrique de l’ouest et la mutualisation de compétences en regroupant les savants dans un espace universitaire pour donner un enseignement de qualité.

Le directeur général de l’EMP-ABB, le Colonel Souleymane Sangaré a rappelé que les deux structures sont des atouts considérables qui favoriseront l’établissement d’un partenariat plus réaliste et opérationnel. « Nous avons tous à cœur de partager, de former et d’éduquer des hommes et des femmes qui nous l’espérons, serviront d’exemples et prôneront toujours la paix au lieu de la violence, l’échange au lieu de la contrainte et la lumière en lieu et place des ténèbres qui malheureusement accompagnent trop souvent l’ignorance », a-t-il souhaité.

Il termine en se réjouissant de cette franche et sincère collaboration qui va leur permettre d’apporter leur humble contribution à l’identification des voies et moyens qui devraient leur permettre de préserver et renforcer la paix dans les villages, les villes et la sous-région, etc. Cela passe forcément par une approche inclusive et combinant les expériences, sensibilités et approches héritées de toutes les composantes de la société.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a lancé des mots d’encouragement et de félicitation pour cette nouvelle dynamique. Selon lui, elle permettra aux acteurs de prendre l’engagement, de lutter contre la violence dans la sphère estudiantine, mais aussi et surtout d’être de bons ambassadeurs de la paix partout. « La signature de cette convention entre en droite ligne de la vision de mon département pour la recherche scientifique et la culture de la paix. Comme initiateur de ce projet, vous êtes en train d’écrire ensemble une belle page dans l’ancrage de la recherche de la paix », souligne le MESRS.

Le Cardinale Jean Zerbo, vice-chancelier de l’Ucao-UUba, également présent à la signature, soutient que ce partenariat est à saluer. « L’EMP-ABB œuvre pour le rayonnement de la paix, principalement au niveau de l’Afrique de l’ouest et l’Ucao œuvre pour le rayonnement de la science et de la formation humaine, principalement au niveau de l’Afrique », a-t-il rappelé, avant d’ajouter : « la paix favorise le rayonnement de la science, la science s’épanouit dans un climat de paix. Les deux institutions, l’Ucao et l’EMP, conjuguant les efforts ensemble, pourront apporter une grande richesse à notre sous-région et à l’Afrique entière en quête de paix ».

Zeïnabou Fofana

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here