Enseignants et candidats à propos du DEF 2019 : Entre optimisme et scepticisme

0

Les candidats au DEF 2019  (surtout ceux des écoles publiques) ont-ils acquis les connaissances nécessaires pour faire face aux épreuves qui leur seront proposées ce matin et les jours suivants?

Des enseignants et leurs élèves répondent à la question.

Diaba konté candidate Ecole F. de Daoudabougou2

‘’Nous sommes prêts’’

‘’Nous avons passé un long moment à la maison,  suite à la grève des enseignants. C’est pourquoi, le programme n’a pas été épuisé. Mais, grâce au courage de nos enseignants qui nous ont fait faire beaucoup d’exercices, je pense sincèrement que nous sommes prêts pour les épreuves du DEF’’.

 

Mr Diarra Chaka Seck Chargé de cours de biologie Ecole F Daoudabougou.

‘’Il ne faut pas compter sur l’aide des surveillants’’

‘’ En réalité, le moral est au talon car le découragement se fait sentir un peu. On ne peut pas dire sincèrement que l’année scolaire 2018-2019 s’est bien passée. Les résultats du 1er trimestre ont été mauvais. IL y a aussi un fait psychologique qui a découragé plus d’un: c’est le fait d’avoir permanemment en l’idée que l’année serait blanche. Un conseil aux candidats : il faut être correct dans la salle d’examen, se concentrer et surtout ne pas compter sur l’aide des surveillants.’’

 

Cheick AT Coulibaly candidat Daoudabougou

‘’Mon admission est une certitude’’

‘’Je suis content du fait que l’année blanche ait été évitée. Je suis fier, courageux et prêt pour les épreuves. Mon admission au DEF est une certitude. Je demande à mes camarades d’être courageux et intelligents.’’

 

Cléfoune   Sanogo candidate Daoudabougou

‘’Prête pour cogner le DEF’’

‘’La grève nous a fait perdre trop de temps !

Nous avons même pensé qu’il n’y aurait pas de DEF cette année. Mais, grâce aux cours de rattrapage, nous sommes très prêts pour cogner le DEF.

 

Yaya Diarra candidat

‘’Nous ferons notre devoir !’’

‘’Tous les candidats, nous avons le même objectif : passer en classe supérieure. Nous sommes prêts et allons tout faire pour obtenir le DEF. C’est notre devoir et nous le ferons.’’

 

M. Abdoulaye Guindo enseignant Bio-Phisique-Chimie

‘’Les élèves ne sont jamais prêts’’

Nous sommes en séance de révisions, bien vrai que les programmes ne sont pas épuisés, mais on a pu faire le peu qu’on peut. Malgré cela, les élèves ne seront jamais prêts.

M. Hamadoun Ouologuem enseignant Grande Ecole de Kalaban Coura

‘’ Nous sommes en retard’’

‘’Je suis un peu inquiet à cause des nombreuses grèves qui ont marqué l’année scolaire. Ce n’était pas facile d’achever le programme, mais on a fait l’essentiel avec l’appui du ministère de l’éducation nationale qui nous a promis de supprimer certaines matières à l’examen.

Comparativement aux écoles privées, nous sommes en retard par rapport à elles en 40%. Si les sujets sont portés sur les 2 premiers trimestres, les enfants auront une porte de sortie. Dans le cas contraire, ils auront d’énormes difficultés.

M. Nadio Abdourahamane, maître de mathématique 2eme cycle Kalaban Coura II

‘’Les candidats peuvent réussir’’.

On nous a donné un temps pour récupérer le retard consumé par la grève. Après 2 mois de cours de rattrapage, les élèves doivent être en mesure de réussir l’examen du DEF.

Je demande à tous les élèves de travailler dans la sérénité pour donner le bon exemple. Je dis bonne chance à tous les candidats.

Koniba Kouma candidat au DEF

‘’Ce n’est pas facile.’’

 Je suis prêt pour l’examen malgré les multiples grèves. J’ai pu comprendre les leçons grâce aux brochûres et annales et j’ai le sentiment que je vais réussir cet examen inshallah !

Je dis à mes camarades d’apprendre leurs leçons car l’examen n’est pas facile surtout pour une première fois.

Mme Baro Kadiatou Sidibé Directrice Second cycle Kalaban Coura II

‘’ Je prie pour les candidats.’’

Nous sommes à la veille de l’examen, les programmes ne sont pas totalement finis. J’espère que l’Etat aussi va songer à cela dans le choix des sujets. Il faut par ailleurs reconnaître que les enseignants ont fait de leur mieux.

J’ai 61 candidats dans mon école et je prie pour leur réussite.

Propos recueillis par

Aminata Dagnon et

Hinda Traoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here