Examen du BT-Santé : Un dispositif sécuritaire assurant

0

Ils sont plus de sept mille candidats, en majorité des femmes, retenus pour cet examen de fin d’année scolaire 2021-2022

Ce lundi 25 juillet 2022, le Lycée Ibrahim Ly de Banikabougou de l’Académie de la  rive droite, sise en commune VI du district de Bamako, a servi  de cadre au lancement officiel des épreuves pour l’obtention du diplôme de Brevet de technicien de santé (BT-Santé). C’était sous la présidence du ministre de l’Education nationale, Mme Sidibé Dédéou Ousmane en présence de plusieurs responsables du secteur de l’éducation de notre pays.

Ils sont plus de sept mille (7.000) candidats (en majorité femmes) retenus pour cet examen de fin d’année scolaire 2021-2022.

Cet examen de fin de cycle qui doit prendre fin demain vendredi se déroule dans neuf (9) Académies sur les 26 que compte le pays. Avant de donner le coup d’envoi par la première épreuve de la journée du lundi, Mme le ministre a donné des conseils utiles aux surveillants retenus pour cet examen. Sidibé Dédéou Ousmane a rappelé en substance, la police des examens, tout en souhaitant que les mêmes principes qui ont caractérisé les autres examens soient applicables pour le BT-Santé. Elle a, une fois de plus, appelé à la responsabilité et à la conscience des surveillants et des autres acteurs de l’école pour que les résultats, issus des différents examens de fin d’année, soient transparents et propres. « Le Brevet de technicien santé est éminemment  important, car la santé appelle à la rigueur , à un savoir – faire et à la maîtrise de la profession » , a-t-elle rappelé. Avant de laisser entendre que nos futurs agents de santé sont appelés à officier sur des humains

C’est pourquoi, selon la patronne du département de l’Education nationale, l’examen du BT-Santé doit être pris au sérieux. «Vos résultats scolaires doivent être vos propres efforts, votre propre connaissance et refléter votre niveau », a conseillé Mme Dédéou Ousmane, tout en assurant que le pays compte beaucoup sur les surveillants et les candidats pour la réussite de ces examens.

Quant au directeur du Centre national des examens et concours de l’éducation ( CNECE ), Mahamadou  Keita, il a expliqué que le centre  a fait la compilation des listes des candidats qui leur sont envoyées par l’Association des écoles de santé du privé. Et partant de cela, le  CNECE a vérifié l’authenticité des diplômes avant de publier la liste des candidats qui doivent composer.

Mahamadou Keita a aussi rappelé que l’examen du BT-Santé est organisé par l’Association des écoles de santé du privé, soutenue par le ministère de l’Éducation nationale à travers le CNECE. Ce qui fait, que chaque candidat de ces écoles privées paie 26.000 FCFA comme frais de participation à l’examen du BT-Santé. Et « l’État de son côté met  ces sous à la disposition des surveillants et des Académies pour aider à l’organisation des examens » a-t-il fait savoir.

A noter que les  candidats composent dans les filières suivantes : santé maternelle et infantile, santé publique, technicien de laboratoire et de pharmacie.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here