Violence continue à l’Université de Bamako : L’étudiant en 2ème année Allemand tué à coups de couteau

6

Un étudiant en 2ème année allemand a été tué à coups de couteau dans l’enceinte de l’ancienne FLASH, de l’université de Bamako, sur la colline dite du savoir. Son bourreau est aussi étudiant en 3ème année lettre. Les faits se sont produits dans l’après-midi du lundi 23 janvier 2017.

Lundi 23 janvier 2017, il est 17 h environ. Dans l’enceinte de l’université des lettres et sciences humaines de Bamako (ex FLASH), le calme de l’après-midi est soudainement transpercé par des cris stridents. Alerté par ce bruit inhabituel, le personnel enseignant se rue sur le centre d’inscription des étudiants ; car c’est de là que viennent les cris.

A leur arrivée, le spectacle est des plus désolants. Un jeune homme gît là, pris dans un piège du moins incroyable : ses propres entrailles entravent un de ses pieds, comme si la nature ne voulait pas qu’il bouge de là. Le choc est terrible. Scène réservée aux initiés.

Alors, sur le fait, du grand nombre de personne accouru d’urgence sur les lieux, beaucoup s’enfuient. Seuls quelques téméraires restèrent de marbre. Ils tentèrent alors de secourir, disons plutôt de sauver ce qui peut l’être de ce jeune homme déjà en très mauvais état. Le ventre carrément ouvert ; les entrailles ne tiennent plus ; les sauveteurs ne savent plus comment s’y prendre pour acheminer la victime à l’hôpital.

Finalement, les secouristes se servent d’un sac vide de mil pour contenir les entrailles, le temps d’arriver aux urgences de l’hôpital Gabriel Touré.

Trop tard !

Le jeune homme de 21 ans, étudiant en 2ème année Allemand, surnommé Babylone Junior est mort depuis longtemps, conclut le médecin aux urgences de l’hôpital Gabriel Touré. Le cadavre est aussitôt déposé à la morgue ; ses parents informés du drame. Quant au bourreau, étudiant en licence lettre, il réfléchit entre quatre murs, avant d’être présenté à un juge.

Boureima TOURE dit Eper est le secrétaire général du syndicat des enseignants de l’université des lettres et sciences humaines. Sur ce drame, il dit : « le drame d’aujourd’hui est venu comme pour couronner une série d’agressions incroyables entre étudiants, du reste constitués en clan. Rappelez-vous, il y a environ trois mois, une fusillade avait éclaté ici même. Heureusement, pas de mort mais des blessés graves ont été enregistrés. Plus récemment, seulement, il y a trois semaines, des violences entre clans d’étudiants se sont soldées par des actes aussi incroyables que l’incendie volontaire ayant calciné cinq motos jakarta appartenant à des étudiants. A l’époque, on avait averti la police du 4ème arrondissement. Elle est venue faire des constats et enquêtes mais….Aujourd’hui, c‘est une mort que nous déplorons. Qu’en sera-t-il demain ?? ».

Au moment où nous mettons sous presse, les cours étaient suspendus partout sur la colline pour raison de deuil. Cependant, les professeurs, par la voix du syndicaliste Boureima Touré  disent très clairement cela : « la mort de ce garçon sera le dernier événement que cette école va enregistrer. A partir du mercredi 25 janvier, nous allons nous réunir et une décision finale sera prise. Soit l’Etat prend ses responsabilités en débarrassant l’école de ces brebis galeuses ; soit il accepte de nous accorder le port d’armes pour notre sécurité ; soit nous décidons tout bonnement de ne plus dispenser de cours ici ».

Affaire à suivre

Seybou KEITA   

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Les clans doivent disparaître, si nécessaire radié ou mettre aux arrêts les récalcitrants…

    Jusqu’à des scénarios similaires ne sont vu qu’à la TV, et maintenant les maliens le vit, quel horreur ?

    • I agree!!!!
      ILS VIENNENT POUR ETUDIER ET NON POUR FORMER DES CLANS TERRORISTES POUR TERRORISER CEUX QUI NE PARTAGENT PAS LEURS POSITIONS RESPECTIVES ET/OU GERER LES RESTAURANTS ET AUTRES ENDROITS DES UNIVERSITE’S!!! IL FAUT METTRE FIN A’ TOUTE CETTE BETISE!!! L’ETAT DOIT EXISTER!!! L’ETAT DOIT S’IMPOSER FACE A’ CES GANGS!!! L’ETAT NE DOIT PLUS ACCEPTER QUE DES CRIMINELS REPETENT LA MEME CLASSE A’ MILLE REPRISES DANS L’UNIQUE BUT DE RESTER ETUDIANTS POUR DES ACTIVITE’S CRIMINELLES ET UNE BOURSE!!!

  2. Les autorités n’ont pas leurs enfants dans ces facultés, donc ils s’en foutent de ce qui se passe. Sinon c’est le calvaire dans ces facultés, des membres soit disant AEEM, des délinquants réunis en bande terrorisent les étudiants pendant toutes inscriptions, ils leurs font payer de l’argent pour s’inscrire, ils les violentes durant toute l’année. Et tenez vous bien, ^les étudiants ne peuvent même pas choisir librement leurs responsables de classe. C’est ce soit disant AEEM qui désignent leurs délinquants en gestation dans ttes les classes comme responds et ainsi ces derniers les aident à perturber les cours des facultés. Et tout cela avec la complicité de l’administration universitaire et de l’état qui n’ignore pas ces conneries.

    Paix à l’âme de ce petit, je pense que ça servira de leçon aux autres délinquants qui composent ce AEEM, qui doit tout simplement être interdit au Mali. Si les enfants ont des revendications qu’ils le disent aux parents qui doivent être les seuls interlocuteurs de l’administration. Et entre temps que fait la société civile qui est aussi les parents d’élèves au Mali.

  3. Mr le journaleux franchement ton texte n’est pas riche du tout. Tout ce que vous venez de dire pouvait être dit en 3 phrases max. Et en plus pas de nom! pas de, mobile du meurtre, etc etc. Franchement coté journalisme le Mali est tombé trop bas. Paix a l’âme de la victime!!!!

  4. vous ne dites pas pourquoi ce jeune a perdu la vie… Qui l’a tué et pourquoi…?

  5. Le port d’armes doit etre interdit. Toutes les entrees de l’universite’ doivent avoir des instruments qui permettent de detecter les armes. LES UNIVERSITE’S ET LES AUTRES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES DOIVENT ETRE DES ENDROITS SECURISE’S. LES ETUDIANTS ET LES ELEVES VONT DANS CES ETABLISSEMENTS POUR APPRENDRE ET NON POUR ETRE BLESSE’S OU TUE’S! Un bureau de la police doit exister dans chaque etablissement.
    Samake Foune’, vous irez presenter vos condoleances et celles de la famille universitaire a’la famille du defunt. Vous prendrez en charge toutes les depenses lie’es aux funerailles. S’il y a d’autres choses a’ faire pour soulager la famille, n’hesitez pas!
    le departement de la Securite’ et celui de l’Enseignement Superieur doivent travailler ensemble pour infiltrer ces clans afin de neutraliser les mauvais elements qui y existent!
    Mes condoleances a’ la famille du defunt!
    QUE PERSONNE NE PARLE DE… ALLAH KA BARA ICI!!! JE SUIS POUR LA PEINE DE MORT POUR LES COUPABLES DES CRIMES DE CETTE NATURE!!!

Comments are closed.