Résultats des elections communales à Kati : L’URD devient la Première force politique du Cercle

2

Les élections communales du 20 novembre 2016 ont chamboulé le paysage politique dans le cercle de Kati comparativement, aux élections communales d’avril 2009.

Le tableau ci-dessous dresse les résultats obtenus en terme de conseillers pour chaque Parti politique.

 

Désignation des Partis Politiques Résultats Pourcentage en 2016
2016 2009
ADEMA-PASJ 84 180 12,53%
RPM 106 77 15,82%
URD 124 98 18,50%
ASMA-CFP 29 0 4,32%
CNID 14 19 2,08%
PARENA 1 28 0%
UM-RDA 24 19 3,58%
UDD 17 4 2,53%
YELEMA 35 5,22%
CODEM 37 11 5,52%
FARE-ANKAWULI 11 0 1,5%
PCR 10 14 1,49%
MPR 20 13 2,98%
PRVM-FASOKO 19 0 2,83%
INDEPENDANTS (toutes listes) 43 13 6,41%
PDS 6 12 0,89%
PACP 14 0 2,08%
ADP-MALIBA 9 0 1,34%
APM-MALIKO 8 0 1,19%
ADPM 1 0 0%
CNAS 1 0 0%
MODEC 1 0 0%
CDS 7 0 1%
SADI 8 4 1,19%
APR 4 0 0,5%
FAD 1 0 0%
URP 2 0 0,29%
MIRIA 6 5 0,89%
PHM 1 0 0%
PSR 4 0 0,59%
UPA 2 0 0,29%
BARIKA 2 2 0,29%
PEI 1 0 0%
SIRA 1 0 0%
Total du nombrede Conseillers 670 587  

 

En analysant les résultats de 2016, indéniablement, l’ADEMA-PASJ qui avait 30,66% de conseillers sur l’ensemble du cercle de Kati, et disposait de 18 mairies dont celle de Kati, a trébuché lamentablement, pour ne récolter que 84 conseillers soit seulement 12,53%, et cinq maires sur les 37 mairies que compte le cercle de Kati. En plus elle a perdu la mairie de Kati au profit de l’URD. En somme l’ADEMA-PASJ a perdu 54% de ces conseillers, et 70% de ces mairies le 20 novembre 2016. Cela voudrait-il dire que sa suprématie dans le cercle de Kati est finie à l’image de ce qui se passe pour elle sur le plan national ?

L’URD qui était la deuxième force avec environ une centaine de conseillers a repris du poil de la bête en détrônant le 20 novembre 2016, l’ADEMA-PASJ de son rang de leader dans le cercle de Kati. Pour ce faire, la détermination et la patience lui ont valu cette nouvelle place avec 124 conseillers soit 24% de plus par rapport à 2009. On se rappelle qu’en 2007, l’URD et l’ADEMA-PASJ étaient allées en alliance pour les députations contre le RPM et le CNID.

L’ADEMA-PASJ et l’URD sont sorties victorieuses de cette joute électorale. En 2013, l’ADEMA-PASJ a refusé d’aller avec l’URD, une fois IBK venu au pouvoir. L’ADEMA-PASJ le marchandage  du  RPM, en se consolant  avec  deux députés sur sept. Quant au RPM, il s’est accaparé des cinq autres places de la liste d’Alliance. Cette année 2016, le RPM a fait un bon quantitatif de 38% par rapport  au nombre de conseillers. Il se place au second rang grâce à ses 106 conseillers obtenus le 20 novembre 2016.

Maintenant que les données ont changé, il revient donc à l’URD de choisir son coéquipier pour les législatives de 2018. L’URD est donc la plus belle fille, la plus charmante et la Miss de Kati désormais. C’est à elle de faire défiler les hommes afin de choisir son fiancé.

Nous pensons que cette nouvelle posture de l’URD est due non seulement à sa vision claire de la politique, mais aussi à sa constance dans l’implantation du Parti sur le territoire national. L’avenir nous dira le reste  dans deux ans.

Siramakan KEITA

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. C’est dommage qu’un vieux parti comme le PARENA qui a bénéficié de toutes les faveurs des 10 ans d’Alpha Oumar Konar se retrouve toujours dernier ou parmi les derniers.
    C’est un parti qui fait beaucoup de bruit pour rien.
    Ces responsables feront mieux d’égorger leur bélier blanc et de militer dans les autres partis car c’est un parti presque maudit.

    C’est la vérité

  2. Vive l’URD, vive Soumaila CISSE, vive le Mali et vive le peuple malien, le Mali .fierté

Comments are closed.