Association des jeunes diplômés stagiaires de l’APJE : Ousmane Traoré prend la commande du contingent 2015

0

En fonction depuis avril 2015, le bureau exécutif de l’Association des jeunes diplômés stagiaires de l’APJE (AJDS-APJE 2015) dirigé par Ibrahim Boubacar Kéïta a été dissous de ses fonctions, le lundi 21 décembre 2015, par l’assemblée générale de la coordination nationale des stagiaires de l’APJE. Accusé d’action subversive  allant à l’encontre de l’intérêt général des stagiaires, le Président Kéïta a été détrôné par ses camarades à la majorité absolue pour être remplacé par son vice président, Ousmane Traoré, qui est chargé d’assurer l’intérim à jusqu’à la fin de son mandat qui arrive à terme en mars 2016. 

Pour rassurer les partenaires de l’association et leur expliquer que la décision prise par l’assemblée générale vise préserver l’intérêt supérieur des stagiaires qui ne cherchent qu’à acquérir une bonne formation, le président intérimaire rentrant a organisé, le mardi 22 décembre 2015, une conférence de presse à la Maison des Jeunes. Pour la circonstance, il était accompagné par le président de la commission d’organisation de l’Assemblée générale, Sékou Diallo non moins chargé des relations extérieures du bureau sortant. Dans son discours liminaire, le président de la commission d’organisation de l’Assemblée générale a tenu d’abord expliqué la situation disfonctionnement qui conduit  à l’organisation de l’assemblée générale du lundi 21 décembre 2015. Selon le conférencier, le président sortant s’est servi de l’association qu’il a transformée à un syndicat pour réaliser ses ambitions personnelles. «Il a tenté à maintes reprises d’entraîner les camarades dans une marche pour faire partir la direction de l’APJE après que celle-ci ait refusé de mettre à sa disposition les fonds de la formation qu’il avait demandé et qui a été accepté par la direction au nom des autres stagiaires. Et quand on l’a interpellé pour comprendre ce qui se passe, nous avons compris qu’il était en mission des personnes extérieures de l’association et qu’il avait d’autre agenda que celui de défendre l’intérêt de ses camarades», a expliqué Sékou Diallo. Selon le conférencier, c’est suite à ce constat qu’il a été demandé la tenue d’une assemblée générale le lundi 21 décembre 2015 qui a mobilisé toutes les coordinations de l’association du District de Bamako et des capitales régionales. A en croire le président intérimaire, cette attitude du président sortant était de nature à violer les textes de l’association qui n’a que mission de s’employer à ce que tous les stagiaires aient une structures de formations et qu’ils puissent bénéficier de leur allocation. « À la date d’aujourd’hui, il n’y a pas un seul stagiaire de l’APJE qui n’a pas un lieu de stage ou qui ne perçoit pas ses allocations. Mieux, tous les stagiaires du contingent 2015 affirment aujourd’hui être impliqués dans les activités de leur structure d’accueil. La direction de l’APJE mérite d’être félicitée et encouragée pour cela», s’est réjouit Ousmane Traoré.

Youssouf Z

PARTAGER