Déguerpissement de l’espace Malitelda : Le commandant des opérations échappe au lynchage populaire

    2

    Depuis le déguerpissement des installations des occupants de la rue, dite ‘’Malitelda’’ la tension monte. Surpris et victimes de pertes énormes les centaines de commerçants de cet espace réputé dans le commerce de téléphones portables, crient à l’injustice. Selon eux, leur lieu de commerce n’a aucune emprise sur la voie publique. De même, ils estiment qu’après la tenue du sommet Afrique-France, les autorités publiques devraient mettre fin aux actions de déguerpissement, dites ‘’opération Amy Kane’’ du nom de l’actuel Gouverneur de Bamako. Cependant, ils pensent que ce qui leur est arrivé n’a rien à voir avec cette opération. C’est pourquoi, ils pointent un doigt accusateur sur le commandant de la Brigade d’Intervention et d’Assainissement de la mairie du district de Bamako(BABA), le commissaire divisionnaire Abdoulaye Traoré dit ‘’Chine’’. Qui aurait juré de dégager l’espace ‘’Malitelda’’, même si c’est après le sommet Afrique-France. Du coup, cet officier de police est dans le viseur des frondeurs-détaillants.

    Vendredi dernier, il a eu la vie sauve grâce à l’intervention rapide des agents de maintien d’ordre de la police et de la garde nationale, apostés au niveau de la mairie du district. Selon des témoins présents, lorsqu’il se rendait à son travail, le commissaire ‘’Chine’’ fut arrêté et molesté par des manifestants, commerçants-détaillants de ‘’Malitelda’’, décidés à mettre le feu sur sa voiture personnelle. C’est l’intervention musclées des policiers et gardes du maintien d’ordre qui l’aurait permis d’être extirpé des griffes de ses agresseurs.

    On affirme que ce Commissaire divisionnaire, indexé ‘’trop sévère’’, n’est pas à sa première mésaventure avec des individus déchainés, car lorsqu’il était commandant de la BAC, fut passé à tabac par ses éléments, dans la mouvance de la mutinerie des hommes de Kati, en mars 2012. ‘’Gard à vous mon Commandant !’’

    Rassemblées par Moustapha Diawara

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER

    2 COMMENTAIRES

    1. Ses éléments auraient du le tuer 2012. Ces cette espèce de crétin que l’on trouve maintenant à tous les niveaux des forces de défense et de sécurité qui sauvent les fesses devant les BILAKORO du MNLA pour venir faire le RODÉO en ville sur des honnêtes citoyens. Nous avons besoin de Caïds et de Sanguinaires au Nord, on n’en trouve pas. C’est souvent sur des automobilistes qu’on tire dans les rues de Bamako.

    Comments are closed.