Elle a tenté de tuer sa mère adoptive pour retrouver son amour

    0

    Teinturière très connue à Bamako pour la qualité de son travail, la dame qu’on nomme par MK habite un quartier de la rive gauche de la ville. Grâce à son sens de l’humanisme et de sa bonté,  elle a sauvé d’une tentative d’empoisonnement  de la fille qu’elle aurait adopté dans le seul but de lui assurer un avenir meilleur.

    Elle est Originaire de Ségou, plus précisément, d’un village situé à 40 km de la ville de Ségou. Elle  est installée à Bamako  et évolue dans le domaine de la teinture depuis des années. Au décès de sa mère, MK s’est rendue au village après bon moment d’absence, lors de son séjour elle a remarqué une fille du nom de Nah, orpheline de père, vivant avec sa mère et ses frères sans assez de moyens financiers. A peine dix ans, Nah se promenait  le matin de maison en maison pour chercher soit des habits à laver ou de mil à piler pour amener de quoi manger à sa famille.

    A la fin du séjour de MK, elle est allée approcher la mère de la petite pour demander  de la laisser l’amener à Bamako ou la vie lui serait meilleure qu’au village selon les convictions de MK. D’une joie immense, la pauvre mère a immédiatement répondu par  l’affirmatif.

    Arrivée à Bamako, plus en âge d’allée à l’école, MK l’a mise à ses côtés dans son atelier  afin qu’elle puisse apprendre à faire la teinture, un métier qu’elle a vite accumulé au fil du temps.  A  17 ans, cette année-là, Nah est d’un professionnalisme incroyable, elle assure la gestion de l’atelier de MK même à son absence.

    Il y’a quelques mois, MK a effectué un voyage sur le Ghana pour représenter le bazin malien lors d’une foire internationale. Pendant son voyage, sa fille adoptive commença à sortir avec leur fournisseur de gala (teinture) bien plus âgé qu’elle, et d’après les mauvaises langues, MK serait sortie avec le même homme par le passé.

    A son retour, lorsque MK a été informée de la nouvelle, elle est devenue méconnaissable à cause de la colère ; elle a fermement demandé à la fille mettre fin à cette relation sous prétexte qu’en plus d’avoir l’âge de son père, elle confirme que l’homme n’est pas sérieux. Malgré les mesures draconiennes de MK, la fille et l’homme ont continué à se côtoyer en cachette.

    A cause de cette histoire, les relations entre MK et sa fille adoptive ou sa complice qui ne lui avait jamais dit non au paravent sont devenues tendues.

    Face à l’emprise de l’amour sur Nah, elle cherche la solution par tous les moyens pour être avec l’homme en question, ainsi elle n’a pas hésité à mettre les produits chimiques qu’ils utilisent pour mélanger les couleurs dans la nourriture de MK.

    Heureusement pour la dame, après plusieurs années dans le métier, elle a su appréhender le goût du produit une fois dans la bouche avant de l’avaler. Persuadée, de la présence d’un corps étranger dans sa nourriture, MK a appelé Nah pour savoir comment le produit s’est trouvé dans son assiette, la fille a paniqué et commença à crier que l’homme lui aurait assuré que MK ne s’en apercevra pas. Après l’enquête, la fille a confié que c‘est son homme qui lui a donné le produit à mettre dans le repas de MK afin qu’ils puissent se retrouver si sa mère adoptive meure.

    On a amené le vendeur de produit à la police pour l’interroger, il a tout nié en bloc tout en précisant qu’il est un homme respectable et n’a rien avoir avec la fille malgré les multiples moyens de séductions de la celle-là lorsqu’elle vient chez lui pour les achats. Faute de preuve, la police a été obligée de libérer l’homme et la fille a désormais perdu la confiance de sa mère.

    PARTAGER