Histoire : … Du beurre et l’argent du beurre

    0

    Depuis bientôt cinq ans, S.S. avait quitté Tonka, son village natale, pour s’installer à Bamako. Berger de profession, le jeune S.S. n’avait eu aucun problème pour exercer son métier à Yirimadio où il a finalement élu domicile et s’est même marié.

    Réputé pour son sérieux, nombreux sont les voisins qui confiaient depuis longtemps leurs animaux au jeune berger, chargé de les conduire régulièrement au pâturage.

    Et pour chaque mouton dont s’occupait S.S., il recevait mensuellement, la somme de 800 FCFA. Ainsi, chaque soir, aux environs de 18 heures, S.S. revenait de la brousse avec son troupeau. Il  n’avait point besoin de faire du porte en porte pour remettre les animaux aux propriétaires car les moutons rentraient d’eux même « à la maison ». Et, jamais, une perte n’a été déclarée. Le 02 février dernier cependant, S.S., vivra sa première surprise… désagréable.

    Très tôt ce matin-là en effet, il reçut la visite d’un de ses voisins dont il avait la charge de conduire les trois moutons au pâturage. Le vieux âgé d’environ 70 ans, criait et menaçait de faire enfermer à la police le pauvre berger qu’il accusait d’avoir égaré, vendu ou mangé ses animaux. S.S. n’en revenait pas, jurant avoir bien vu les moutons rentrer au domicile de leur propriétaire.

    Mais le vieil homme (autour duquel s’était réunie sa nombreuse famille (dont plusieurs jeunes garçons qui menaçaient de passer à tabac le pauvre berger) jurait quant à lui n’avoir point vu ses animaux depuis deux jours.

    Paniqué, S.S. qui n’avait jamais eu à faire à la police, a donc opté pour un arrangement à l’amiable en proposant au vieil homme la somme de 90 000 FCFA en raison de 30 000 FCFA par mouton. Marché conclu, S.S. s’endetta auprès d’un ami et remis les 90 000 FCFA au vieil homme. Cependant notre berger avait décidé de procéder à des enquêtes sur la mystérieuse disparition des 3 moutons.

    C’est ainsi que, ce même jour, il confia son troupeau à un camarade et passa de marché en marché à la recherche des moutons disparus. Il était 17 heures, lorsque S.S., au garbal, remarqua la présence, sur les lieux, du vieil homme dont il avait remboursé les moutons. Instinctivement, il s’avança vers lui et se rendit compte que celui-ci marchandait sur les lieux, les moutons qu’il prétendait avoir perdus. Il n’hésita pas et à l’aide de son bâton, il asséna à l’escroc, un formidable coup aux hanches.

    A peine, le vieux bandit réalisait-il ce qui se passait qu’il prit ses jambes à son cou, mais il a vite été coincé par S.S. Ainsi, les moutons et leur propriétaire ont été conduits sous bonne garde du berger jusqu’à Yirimadio.

    Le vieux bandit humilié, a été obligé de retourner au berger les 90 000 FCFA qu’il lui a escroqués. Les 3 moutons lui ont été néanmoins restitués.

    Il a désormais le loisir de les vendre, les égorger ou de les conduire lui-même au pâturage.

     

    Boubacar Sankaré

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here