Prouesse du Commissariat de Police de Koulouba : Fin de course pour une bande d’agresseurs au Parc zoologique !

    0

    Ils rendaient la vie dure aux visiteurs, coureurs sportifs et les usagers du Parc Zoologique. B.B dit Bemba A.C, A.K, I.S, T.T, R.K et S.K sont les éléments d’une pègre tapis dans les feuillages des alentours du Parc zoologique, appréhendés par les Hommes du Commissaire Divisionnaire Santigui Kamissoko le dimanche 4 juin dernier. Au regard des indices avérés, ils ont été déclarés comme les présumés agresseurs opérant au niveau du Parc Zoologique notamment sur le flanc de la colline. Pour association de malfaiteurs, braquage, détention d’armes blanches et consommation de la drogue, ils furent placés sous mandat de dépôt.

    Connu par son professionnalisme et sa perspicacité depuis son passage à la tête du Commissariat de Sébenicoro, le Commissaire Divisionnaire Santigui Kamissoko ne cesse de faire ses preuves encore une fois au niveau du Commissariat de Koulouba depuis son arrivée à la tête dudit Commissariat il y a quelques mois seulement de cela. Lui et ses Hommes viennent d’enlever une grosse épine des pieds des habitants de Koulouba et environnants avec l’arrestation d’une bande  de 7 suspects dont deux filles. Ils agressaient et attaquaient tous ceux qui trainaient sur leur ‘’territoire’’.

    En effet, cet exploit est à mettre à l’actif de l’opération dénommée ‘’patrouilleurs pédestres’’ mise en œuvre depuis quelques mois par le Directeur Général de la Police Nationale, le Contrôleur Général Soulaïmane Traoré sous l’autorité du Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Colonel-major Daoud Aly Mohammedine. Cela, avec l’étroite collaboration de la population environnante.

    Ce réseau au flanc de la colline de Koulouba spécialisé dans le vol et braquage à main armée soutirait surtout aux usagers et autres sportifs de ladite zone, leurs téléphones portables et argent de poche.

    Selon notre source policière, c’est sous l’ordre du leader de ce gang, B.B dit Bemba que cette bande opérait. Cela avec un mode-operandi identique sur leurs cibles. A savoir, menacer avec arme, récupérer les objets de valeur pour ensuite s’éclipser dans leur nid dressé au flanc de la montagne. A notre source de préciser qu’ils agissaient davantage les dimanches, où le parc est plein à craquer. Un jour aussi où les gens viennent faire du sport. Ils descendaient ainsi de la colline et se dispersaient dans la foule pour exécuter leur coup  en n’épargnant quiconque s’y trouvant sur leur chemin.

    Ainsi, dans la journée du dimanche 4 juin dernier, les limiers dudit Commissariat en ‘’patrouille pédestre’’ conduite par le divisionnaire Santigui Kamissoko ont procédé à une descente dans le logis de ces malfrats, aboutissant à l’interpellation de 7 individus, dont deux filles. Ils ont été surpris en train de faire la fête avec leur butin de vol, au moment même où ils avaient mis  au four un mouton. Ce faisant, au cours de la perquisition dans leur cachette, il a été découvert des produits stupéfiants, des téléphones portables, des couteaux appelés ‘’six’’ et des machettes. En plus, les investigations ont montré qu’il s’agit des récidivistes notoires, dont les identités étaient dans les registres de la police.

    Sans perdre de temps, B.B dit Bemba A.C, A.K, I.S, T.T, R.K et S.K ont été déférés pour répondre de leurs actes pour association de malfaiteurs, braquage, détention d’armes blanches et consommation de la drogue.

    Les autorités policières, comme toujours, exhortent la population à plus de vigilance et de collaboration afin de lutter contre la criminalité sous toutes ses formes. Chapeau bas au Commissaire Divisionnaire Santigui Kamissoko et ses Hommes !

    Par Mariam Sissoko

     

    Commentaires via Facebook :

    REPONDRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Leave the field below empty!