Le Maroc à la febak 2015 : Dénicher toutes les opportunités d’affaires

0

Le Maroc qui est coorganisateur de la 11ème édition de la Febak, est à l’honneur, porteur d’une action crédible et d’un engagement constant. Pour le pays du Roi Mohammed VI, le Mali est un partenaire incontournable qui peut donc compter sur son savoir faire et son expertise. On notait la présence aux côtés du ministre marocain du commerce extérieur Mohamed Abbou, les ministres maliens du Commerce et de l’Industrie, Abdel Kader Konaté, des Investissements et du secteur privé Mamadou Gaoussou Diarra, l’Ambassadeur du Maroc au Mali, Hassan Naciri, les responsables maliens et marocains en charge des chambres consulaires et d’un monde nombreux du secteur économique des deux pays. Une présentation du royaume chérifien, a mis en évidence, l’expertise marocaine et sa force stratégique dans le développement de la coopération sud-sud. Les échanges commerciaux entre le Maroc et le Mali tournent autour de 50 millions de dollars, ce qui est jugé par la partie marocaine, largement en deçà des potentialités. Les deux pays comptent dépasser cette situation où les opportunités d’affaires sont sous-exploitées. L’expertise marocaine est avérée dans les secteurs de l’agro-alimentaire, le textile, le cuir, les finances, les Tics, les BTP, l’automobile etc.

Le Maroc vise loin, au-delà du Mali dont la position centrale est estimée stratégique, le royaume chérifien prépare la signature d’accords avec l’Uemoa permettant d’explorer les potentialités économiques qu’offre notre sous région, dans le cadre du partenariat sud-sud.

Le président intérimaire de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, Mamadou Tieni Konaté a souhaité que cette intégration permette de faire en sorte que « les entreprises maliennes et marocaines soient en contact permanent », gage d’un échange de leurs expériences. Selon lui, le Mali au centre de l’Uemoa et la Cedeao est bien placé pour permettre au Maroc d’aller à la conquête du marché africain. Cette Febak devra donc être un espace permanent d’exposition.

L’Ambassadeur du Maroc au Mali, Hassan Naciri a félicité l’action du centre marocain de promotion des exportations (Maroc Export) et l’Office des Foires et expositions de Casablanca (OFEC) en partenariat avec la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali, qui ne sont pas à leur première expérience réussie. Il a rappelé que 17 conventions et accords de partenariats ont été signés entre les deux pays, lors de la visite en février 2014, du Roi Mohammed VI au Mali. Presqu’un an après, « le bilan de la mise en œuvre est encourageant », selon Hassan Naciri.

B . Daou

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER