Concours de la Fonction publique: 805 candidats déclarés admis

0
Le ministre Racky Talla à propos du recrutement des fonctionnaires dans la fonction publique :
Racky Talla, ministre de la Fonction publique

Quelques semaines après la proclamation des résultats, la ministre du Travail, de la fonction publique, chargé des relations avec les institutions, Mme Diarra Raky TALLA, a animé, hier mercredi, une conférence de presse, à son département, pour éclairer la lanterne des uns et des autres. A l’issue des concours, 733 candidats ont été déclarés définitivement admis parmi lesquels, 227 femmes (soit 30,96 %) et 06 en situation de handicap (soit 0,81 %) sur 23 413 candidats inscrits, 21 102 dont 12 643 femmes soit 53,99 % et 127 en situation de handicap (0,54 %) ayant pris part auxdits concours.

Aux 733 candidats admis il faut ajouter 72 candidats dispensés de concours. Ce qui fera au total 805 candidats admis,

Suivant le communiqué en date du 12 septembre 2017, les concours directs de recrutement dans la Fonction publique d’Etat au titre de l’exercice budgétaire 2017, se sont déroulés les 4, 5, 11 et 12 novembre 2017 dans les centres de Kayes, Sikasso, Ségou, Mopti, Gao et Bamako.

A l’issue des épreuves, 733 candidats ont été déclarés définitivement admis parmi lesquels, 227 femmes (soit 30,96 %) et 06 en situation de handicap (soit 0,81 %).

Aux 733 candidats admis il faut ajouter 72 candidats dispensés de concours. Ce qui fera au total 805 candidats admis.

Il est à signaler que 9 postes sont restés vacants dont 5 pour défaut de candidature et 4 pour défaut de moyenne (la moyenne d’admission étant 10/20 ou plus).

Selon la ministre DIARRA Raky TALLA, conformément à la volonté du Président IBK de créer 200 000 emplois durant son premier quinquennat, le gouvernement a consenti d’énormes efforts pour rehausser le montant de l’enveloppe destiné au recrutement de nouveaux agents dans la Fonction publique d’Etat.

C’est ainsi que le montant de l’enveloppe destiné au recrutement dans le secteur de la Santé est passé de 600 millions de FCFA en 2016 à 1,62 milliard de FCFA en 2017 (il s’agit de la masse salariale).

Aussi, a-t-elle noté, le recrutement par voie de concours direct s’inscrit dans la ligne d’un principe constant de la Fonction publique d’Etat qui permet la sélection des meilleurs, en tenant-compte des besoins des services de l’Administration et des moyens de l’Etat.

De même, dira Mme la ministre, l’objectif essentiel du recrutement au niveau de la Fonction publique d’Etat est de pourvoir aux vacances d’emploi dans les services publics, donc de répondre aux besoins en personnel de l’Administration pour son bon fonctionnement.

Par ailleurs, a-t-elle soutenu, dans le cadre de l’organisation des concours directs de recrutement dans la Fonction publique d’Etat, exercice budgétaire 2017, des besoins on été exprimés par certains départements ministériels.

Lors de la vérification (des diplômes des candidats admissibles), il a été révélé 8 cas de falsification de diplômes, dont un dans les corps des Administrateurs de l’action sociale (spécialité Psychologie); un cas dans le corps des Techniciens de l’industrie et des mines (spécialité Hydraulique); 4 cas dans le corps des Agents techniques de l’élevage, et 2 autres cas dans le corps des Adjoints des services économiques.

Dans un autre registre, a-t-elle expliqué, en marge des concours et en application de l’article 18 du Statut général des fonctionnaires, un quota de 5% des emplois à pourvoir a été réservé aux personnes handicapées candidates.

Ainsi, les candidats en situation de handicap ont été classés par ordre de mérite et les 41 premiers sur la liste ont été retenus. Et Mme la ministre de révéler que le projet d’arrêté d’intégration dans la Fonction publique d’Etat concernant ces 41 personnes en situation de handicap est dans le circuit de visa au secrétariat général du gouvernement.

En termes d’incidence financière, a-t-elle soutenu, les 814 emplois pourvus ont une masse salariale annuelle de 1 309 413 642 FCFA.

Quant aux concours professionnels d’avancement de catégorie, ils ont été ouverts par le communiqué du ministère de tutelle en date du 12 septembre 2017.

Ainsi, 250 emplois à pourvoir ont été mis en compétition et répartis entre les différents cadres: Administration générale, Constructions civiles, Industrie et mines, Douanes, Finances, Impôts, Trésor, Services économiques, Travail et sécurité sociale et santé. Ils ont concerné les catégories C, B1 (135) et B1 à B2 (115).

Les concours se sont déroulés les 18, et 19 novembre 2017 à Bamako, centre unique.

Sur 2 359 candidats inscrits, 2 092 dont 1 319 femmes, soit 55,91 %, ont pris part auxdits concours.

A l’issue des concours, 226 candidats ont été déclarés définitivement admis dont 107 en catégorie B2 et 119 en catégorie B1. Il est à noter que 78 des candidats admis sont des femmes, soit 34,51 %.
24 postes sont restés vacants dont 14 pour défaut de candidature et 10 pour défaut de moyenne (la moyenne d’admission étant 10/20 ou plus).

Par Abdoulaye OUATTARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER