Dramane Haïdara lors de la 6ème édition du SIEFOR : « Le SIEFOR mérite d’être encouragé, pérennisé et institutionnalisé »

0
.. Le directeur du bureau sous-régional du bureau international du travail, Dramane Haïdara à propos du SIEFOR
Dramane Haidara directeur du bureau sous-régional du bureau international du travail

L’hôtel Radisson Blu de Bamako a ouvert ses portes, le jeudi 16 juin, à  la 6ème édition du Salon international pour l’Emploi et la Formation (SIEFOR).

La cérémonie d’ouverture de ce Salon était présidée par le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamane Baby, en présence du Directeur du Bureau régional des pays de l’Organisation internationale du Travail (OIT), Dramane Haïdara, de la promotrice du SIEFOR, Mme Bello Rokia Touré

Rappelons que ce Salon a été organisé par l’Institut de Management et de Technologie (IMATEC). Au cours de cette rencontre, votre fidèle serviteur a eu l’honneur d’approcher le Directeur du Bureau de l’OIT, pour qu’il puisse dégager succintement le sens et l’importance de ce Salon.

Haïdara a saisi l’occasion pour rappeler que le SIEFOR est un Salon International de l’Emploi et de la Formation qui est à sa 6ème édition. Il est organisé par une structure appelée IMATEC, en relation avec le ministère de l’Emploi. Et plusieurs fois le BIT a été invité pour faire de la communication et il a estimé nécessaire, compte tenu de l’importance que revêt ce Salon, donc l’accompagner. Raison pour laquelle le BIT a été convié à cette édition comme partenaire dans le cadre de l’organisation.

Cette 6ème édition pour le BIT a une importance capitale, car elle permet de mettre des jeunes en relation avec les entreprises. Des débats sont également organisés autour de différentes thématiques, portant sur des questions d’emplois et de formation professionnelle. C’est aussi un cadre qui offre l’opportunité à des jeunes de s’exprimer, à l’Etat et aux autres partenaires publics et privés de dire ce qu’ils font sur les questions d’emplois, quelles sont les opportunités, quels sont les programmes et projets qui existent encore et quelles sont les difficultés qui peuvent ressortir sur des questions d’emplois, a précisé Dramane Haidara.

Ce Salon mérite d’être encouragé, pérennisé et institutionnalisé, parce qu’il fournit un cadre assez important de mise en relation entre les jeunes, mais aussi avec tous les acteurs du marché de l’emploi. C’est cela l’importance de ce Salon. Le Bureau International du Travail, quant à lui, continuera  à accompagner cette belle initiative, a laissé entendre le Directeur du Bureau régional des pays  de l’OIT.

Adama Bamba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER