Signature des Accords de Partenariat Economique (APE) : Les acteurs nationaux balisent le terrain

Les Etats ouest africains se préparent à signer les Accord de partenariat économique (APE) avec l’Union Européenne. C’est dans ce cadre que s’est tenue, à Lomé au Togo, du 14 au 16 octobre 2015, la réunion régionale sur les travaux préparatoires à la mise en œuvre du Programme de l’Accord de Partenariat pour le Développement (PAPED), à laquelle une délégation malienne a participé.

0

La restitution de cette rencontre a été faite au cours d’un atelier de deux jours, dont les travaux ont démarré jeudi dernier au CICB. L’ouverture de cet atelier était présidée par le Directeur adjoint de la Direction Europe du ministère des Affaires Etrangère, Bakary Dembélé, avec à ses côtés le représentant du Président de la Commission de la CEDEAO.

La restitution de l’atelier de Lomé visait à faire des propositions d’amendement du cadre institutionnel des APE, à mettre en place des équipes sectorielles de rédaction de fiches de projets, à proposer des projets intégrateurs pouvant être insérés au Programme Indicatif Régional (PIR) et à adopter le programme de sensibilisateur des acteurs nationaux sur les APE.

Ainsi, les participants ont eu droit à la présentation du processus de l’APE, à la revue de la matrice des projets prioritaires et à la mise en place des équipes sectorielles, en vue de l’adoption du calendrier de validation des projets, ainsi qu’à l’examen du cadre institutionnel.

Ils ont également identifié des projets devant être intégrés au Programme Indicatif régional (PIR) et fait le point des préparatifs de la 10eme Conférence ministérielle de I’OMC, prévue à Nairobi.

Dans son allocution d’ouverture, le Directeur adjoint de la Direction Europe du MAE a rappelé que l’Accord de partenariat entre l’Union Européenne et les pays d’Afrique de l’Ouest est un accord préférentiel réciproque entre l’Union Européenne et le Groupe de Etats de l’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP).

Selon lui, les parties prenantes ont convenu de conclure des Accords commerciaux compatibles avec les règles de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), en supprimant progressivement les entraves aux échanges entre elles et en renforçant la coopération dans tous les domaines en rapport avec le commerce.

C’est pourquoi, il a insisté sur le chemin parcouru, de l’ouverture de négociations sur l’APE en 2003 à ce jour. «Que de chemin parcouru, que de rencontres tenues, pour enfin convenir d’un Accord consensuel et mutuellement avantageux».

Il a également expliqué aux participants que la réunion régionale de Lomé 2015 a servi de cadre d’échanges sur des thèmes d’une importance capitale pour la finalisation du processus de l’APE et la mise en œuvre des projets prioritaires retenus dans le cadre du Programme de l’Accord de Partenariat pour le Développement (PAPED).

A l’en croire, cette réunion régionale a aussi permis d’aborder, entre autres, les questions relatives au dispositif institutionnel, à l’Observatoire de la compétitivité, au Fonds régional APE (FRAPE), à l’actualisation des matrices projets prioritaires du PAPED et à la stratégie de communication.

Youssouf Diallo

PARTAGER