Validation du projet de PNSTI : La recherche scientifique, la technologie et l’innovation en ligne de mire

0

L’hôtel Radisson Blu a ouvert ses portes, le mardi 10 novembre 2015, à la tenue d’un atelier national de validation du projet de Politique Nationale de Science, de Technologie et d’Innovation du Mali (PNSTI). La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Me Mountaga Tall, accompagné de la Chef de file des PTF, Mme Keita Sokona Sissoko.

L’objectif principal de cet atelier était de présenter le projet de PNSTI et son Plan de mise en œuvre à tous les acteurs et de procéder à sa validation au plan national. Selon la Chef de file des PTF, leur soutien au développement du système éducatif malien ne date pas aujourd’hui.

Ce soutien a certes été longtemps focalisé sur l’éducation de base, mais il s’oriente de plus en plus vers tous les ordres d’enseignement, notamment l’enseignement supérieur. L’appui à la science et à l’innovation technologique pourrait figurer en bonne place dans cet appui, a déclaré Mme Keita Sokon Sissoko.

Elle confiera, en outre, que le présent atelier se tient après la Revue sectorielle du secteur de l’éducation, dont l’une des recommandations était d’élaborer un document de Politique nationale de recherche scientifique et la PNSTI. Mme la Chef de file des PTF a assuré le ministre Tall de leur soutien indéfectible pour relever les différents défis auxquels son secteur est confronté.

Le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a déclaré dans son discours d’ouverture que le rôle joué par la science et la technologie dans le développement économique et culturel de tous les pays du monde ne cessait de croitre.

«Il est également admis que le développement scientifique et technologique est une condition fondamentale de tout progrès dans la voie de la croissance économique» ajoutera-t-il. Me Mountaga Tall a aussi rappelé les difficultés actuelles pour situer convenablement la recherche scientifique et technologique et l’innovation au cœur des projets de développement de notre pays, qui résultent essentiellement du manque de PNSTI.

Il a donc recommandé aux participants de proposer les voies et moyens pour atteindre les objectifs recherchés, dont, entre autres, le renforcement du cadre instituitionnel et réglementaire du Système national de Recherche Scientifique, Technologique et de l’Innovation, le renforcement du potentiel scientifique et technique, des mécanismes de financement des activités de Recherche Scientifique, Technologique et de l’Innovation, la stimulation de la collaboration et le partenariat entre tous les acteurs nationaux.

Il est à rappeler que le Document de Politique Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, adopté par le Gouvernement du Mali en décembre 2009, relève, dans son diagnostic de la recherche, le faible développement de partenariats entre chercheurs et utilisateurs potentiels des résultats de la recherche et l’absence d’un plan stratégique au niveau national.

Adama Bamba

 

PARTAGER