Pour connexion supposée avec des spéculateurs fonciers : Le député Soba Coulibaly accusé de trahison par les villages du cercle de Kati

2

Furieux, les ressortissants d’une dizaine de villages du cercle de Kati le sont contre leur élu, le député Soba Coulibaly. Ils l’ont fait savoir lors d’une conférence de presse, tenue le lundi dernier au siège de l’Apm à Kati. La position prise par le Député lors de l’interpellation à l’Assemblée nationale du Ministre Bathily sur la spéculation foncière sont, à n’en pas douter la source de la colère contre l’élu national.

Le député Soba Coulibaly de Kati nous a déçus et son intervention lors de l’interpellation du ministre des Domaines et des affaires foncières, Mohamed Ali Bathily, prouve à suffisance qu’il fait désormais  le jeu des spéculateurs fonciers et non  des populations qui l’ont porté à l’Hémicycle. Et nous disons qu’il ne pourra plus compter sur nos voix lors des prochaines élections législatives “. Ces propos ont été tenus en début de semaine par Bakary Niaré du village de Sirakoro Niaré, à Kati au siège des APM. C’était à l’occasion  d’une conférence de presse des villages victimes de spéculateurs fonciers dans la commune de Kati.

Les représentants d’une dizaine de villages comme Diago, Sirakoro Niaré, Toubanian, Diago …ont pris part à cette conférence. Intervenant en premier lieu, Bakary Niaré a dénoncé avec véhémence l’acharnement dont leur village fait l’objet de la part des “ prédateurs fonciers”.  A le croire, il ne peut pas comprendre que pour  un village d’environ 14 000 habitants, certains agents de l’Etat se permettent d’octroyer plus de 600 hectares à une seule personne.

“De nos jours, nous n’avons rien comme espace de culture. C’est pourquoi nous demandons d’être remis dans nos droits dans les plus brefs délais “ a souligné B. Niaré. A sa suite, les représentants de chacun des villages qui ont pris part à cette conférence ont dénoncé l’accaparement de leurs terres par des spéculateurs fonciers.  Et surtout, tous les intervenants ont unanimement condamné la sortie du député Soba Coulibaly lors de l’interpellation du ministre Bathily.

Selon les différents intervenants, lors de cette séance d’interpellation du Ministre par les députés, l’Honorable Soba Coulibaly n’aurait pas défendu la cause des villages concernés par ce pillage foncier. Il aurait donc, selon eux, choisi le camp des spéculateurs fonciers qu’il a tenté de défendre devant le Ministre. D’où la source de leur colère contre le député accusé aujourd’hui de connexion avec les spéculateurs fonciers.

Cette conférence de presse a été finalement transformée en une tribune au cours de laquelle le Président IBK a été gratifié de chaleureux remerciements de la part des intervenants pour son soutien sans faille à leur cause. “Nous soutenons le président de la République pour le bien-être des populations du monde rural. En plus, nous sommes derrière son ministre des Domaines de l’Etat et des affaires foncières pour son combat contre la spéculation foncière ” a soutenu un autre intervenant.

K.THERA

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. C’est comme ça que nos braves populations vont contraindre ces voleurs de députés à s’occuper de gré ou de force au problème des gens qui les ont élu. Dans les pays à démocratie sérieuse, la voix de l’électorat est sans appel et nous avons vu plusieurs fois aux USA des membres du congrès refuser la position du président et même de leur parti quand cela va à l’encontre des intérêts des gens qui les ont élu. Chez c’est le mercantilisme u sens le plus abject du terme qui est ambiant. Foutez ce “dépité” hors de l’hémicycle.

  2. Les populations de Kati et villages environnant doivent comprendre que nombre de leurs Elus vivent sur leur dos et particulierement de la speculation finaciere. Ces Elus s’en rechissent depuis des annees a partir du patrimoine foncier des pauvres paysans. Le train de vie que menent ces Elus de la mairie de Kati et des mairies des communes rurales du cercle est edifiant.
    Ils ont tout vendu a Kati: place reservee au Centre culturel de la Ville (a la BMS-SA),place reserve e a la Maison des Artisans, place reservee a la pharmacie a Sanafara Extension, place du marche de Koc Plateau. Ces Elus n’ont jamais respecte un plan d’Urbanisation.Aujourd’hui la ville de Kati ne possede ni espace vert, ni place publique, ni espace reservee a des infrastructures necessaires au developpement de la Ville.
    Populations des villages,defendez votre terre.
    Votre lutte est noble
    Votre victoire contre les voleurs, assassins de l’Avenir de vos enfants est certaine.

Comments are closed.