Titibougou : Un confrère victime d’une malversation foncière

2

Un journaliste détenteur d’un terrain  sis à Titibougou est victime d’une malversation foncière. Le terrain qu’il a obtenu est doté du titre foncier numéro 2250 suivant acte administratif numéro 98-427 du 31 août 1998. Notre confrère a obtenu du maire de la commune de N’Gabakoro droit,  dont relève Titibougou,  l’autorisation de construire N° 287 du 24 avril 2014.

Déjà, il dispose sur le terrain d’un forage, des arbres fruitiers et de différents matériaux de construction dont des briques, du sable, de moellons etc. Mais Diarra, le maire de la commune de Moribabougou se serait permis de délivrer des permis de concession rurale à des individus sur la parcelle de notre confrère.

Le maire de Moribabougou aurait visiblement outrepassé ses prérogatives. «Premièrement, il n’en a pas le droit, parce que Titibougou ne relève pas de sa commune. Deuxièmement, même si Titibougou relevait de lui, il n’a pas le droit de morceler un terrain doté de titre foncier », explique notre confrère.

Par ailleurs, sur les permis de concession rurale délivrés aux individus, aucune référence n’est faite à la décision administrative qui autoriserait le maire à procéder à de telles opérations.

En outre, sur les mêmes permis de concession rurale, il est mentionné que les parcelles sont situées à Fombabougou, localité qui n’a rien à voir avec Titibougou. En attendant, notre confrère, victime de cette affaire, prend son mal en patience. Mais, il est prêt à aller jusqu’au bout…

 

EDM de Lafiabougou

Des agents véreux en action  

La moralisation au sein de l’entreprise ! C’est là un défi que les responsables de la société EDM doivent impérativement relever afin de sauver la société de distribution de l’électricité. Les cas de fraude et autres pratiques d’extorsion de fonds contre les clients et au détriment de la société deviennent monnaie courante à la division EDM de Lafiabougou, où certains agents de contrôle véreux opèrent. Ils multiplient des actes de racket dans la zone de la commune IV. Aux responsables de la société de les démasquer afin que l’image de l’entreprise ne soit pas ternie par des gens qui n’ont aucun scrupule.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. C’est un habitué, il agit avec sa bande de corrompu. Ils vont payer cher. Il est temps que ca change au Mali. On en a marre des maires irresponsables.

  2. Ecoute mon frère ce même maire de moribabougou Diarrha Diarra m'a escroqué. C'est plus ou moins le meme scenario qu'il m'a fait. C'est un habitué, il agit avec sa bande de corrompu. C'est un con. Actuellement moi je suis entrain de le poursuivre. Et j'irai jusqu'au bout. Il saura à qui il a faire.

Comments are closed.