Zone de recasement de Sotuba : Le Maire de la Commune I sur le point de spolier les habitants

1

Le Maire de la commune I du district de Bamako, M. Oumar Togo est dans le collimateur des habitants de la zone de recasement de Sotuba. Et pour cause, le premier responsable de la municipalité de la commune I est dans la dynamique de spolier les habitants de cette zone de leurs lots en annulant les permis légalement acquis au profit de la nommée Niamankolo Coulibaly pour des histoires de droits coutumiers.  Comble de la supercherie !

Elles sont environ 300 familles à être menacées de spoliation par cette fausse affaire dite « droit coutumier de Niamankolo Coulibaly », montée de toute pièce et qui dépasse l’entendement. Après avoir y investi toute leur fortune en espérant avoir un chez-soi pour vivre paisiblement, c’est le rêve de ces propriétaires légaux qui a tendance à virer au cauchemar pour des intérêts personnels et sordides. Mais le hic qui tilt,  c’est que l’espace qui fait l’objet de litige, a été attribué depuis 2004 par l’État malien comme zone de recasement. Donc, c’est la propriété de l’État qui est menacée au profit d’une personne et sur la base d’un vrai faux papier.

En effet, le collectif se dit être surpris par le comportement, voire la mauvaise foi du Maire Togo, qui se justifie par son inaction dans ce dossier qu’il devrait défendre sans réserve et son refus catégorique de faire un compte rendu à la population sur l’évolution de la situation.

Selon le collectif, la situation a pris une nouvelle tournure lorsqu’il a vu un arrêté signé depuis le 20 avril 2021 en catimini par le Maire de la commune I M. Issa Guindo, qui s’est donné le plein  pouvoir d’annuler les décisions d’attribution de parcelles à usage d’habitation. Il s’agit  des  décisions N°31/DS-CI du 02/07/2004, N°003/MCI-DB du 09/01/2007, N°071/MCI-DB du 27/11/2007 et N°035/MCI-DB du 20/05/2008. Toutes tirées du titre foncier N°7480 Cl mais annulées par le maire Togo, au profit de la Dame Niamankolo Coulibaly, pour confirmation de droits coutumiers.

En rogne contre le Maire, les habitants de ladite zone ont organisé un sit-in le lundi 26 juillet 2021 devant la municipalité de la commune I. Objectif : manifester leur désapprobation contre la volonté du Maire Oumar Togo qui ne jure que par transformer en cauchemar le rêve de cette population d’avoir un toit.

Selon le porte-parole du collectif des habitants de la zone de recasement de Sotuba, M. Souhaïbou Dembélé, le Maire de la Commune I du district de Bamako veut trancher cette affaire sur la base du faux.

À l’en croire, la nommée Niamankolo Coulibaly n’a pas de titre de propriété. Et selon les textes en vigueur, on ne peut en aucun cas opposer un droit coutumier qui n’est qu’un droit d’usage à un titre foncier. Chose que le Maire lui-même ignore. D’ailleurs, ajoute-t-il : « Le Maire a sciemment signé ce décret d’annulation en catimini parce qu’après trois mois, il ne peut pas annuler le décret que lui-même a signé ».

C’est une situation qui interpelle les autorités de la transition qui doivent tout mettre en œuvre pour éviter le pire. Puisque les habitants de ladite zone qui se disent être propriétaires légitimes des parcelles ne comptent pas céder d’un iota. À moins que l’on ne marche sur leurs cadavres.

Cette affaire suscite beaucoup d’interrogations : le Maire de la commune I a-t-il reçu des dessous de tables pour agir de la sorte ? Que gagne-t-il en annulant ces décisions d’attribution de parcelles ? Sur quelle base agit-il de la sorte ? A-t-il le droit ?  Autant de points d’achoppements qu’il faudra éclaircir.  Nous y reviendrons !

Adama Coulibaly

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Monsieur le Maire, ce problème peut résolu dans l’amiable, tu ne vas pas mettre ces personnes dans la rue comme ça , soyons humain, même lorsqu’ils ont à faire avec l’Etat, saches que l’Etat c’est nous même, il faut jute les dédommager ou les recaser , mais après l’hivernage, tu peux même demander de l’aide aussi à l’Etat pour eux. Tout le monde se comporte en responsable lorsque les militaires sont au pouvoir mais après vous faites plus pire et vous raclez les caisses de l’Etat et puis on reprend à zéro après chaque régime et c’est ça la démocratie au Mali , cela prouve à suffisance que vous ne portez pas le mali dans vos cœurs. ,

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here