Suspension des activités dans le domaine foncier : Ras- le-bol des géomètres experts du Mali

0

Le centre international de Conférences de Bamako a abrité ce Samedi, 16 Avril, l’assemblée générale extraordinaire de l’ordre des géomètres experts du Mali.  La cérémonie d’ouverture était présidée par Makan Fily Dabo, secrétaire général du Ministère des Transports et du désenclavement, assisté de Monsieur Aly Waïgalo, président de l’association de l’ordre des géomètres experts, du Dr Oumar Tounkara, président des ordres professionnels du Mali et de Monsieur Tidiani Diakité, vice-président de l’ordre des ingénieurs conseils du Mali. Au cours de cette assemblée générale extraordinaire, les participants plancheront sur l’étude des textes juridiques et réglementaire, l’adoption du rapport d’activité et procéderont à  l’élection d’un nouveau bureau.

Monsieur Ali Waïgalo, le Président de l’Association de l’ordre des géomètres experts après avoir souhaité la bienvenue à tous les participants de la 3ème assemblée générale extraordinaire de l’ordre des géomètres experts du Mali, dira d’entrée de jeu que les géomètres experts constituent les parents pauvres du département des transports. Car ajouta-t-il, dans  le  cadre  des  projets  du  secteur  BTP  aucune  exigence  du  respect  des  textes  en vigueur  n’est  appliquée  notamment  dans  les  études  et  projets  de  grandes  envergures.   Cette situation, explique le président de l’association des géomètres experts, constitue un handicap majeur  non  seulement  pour  la qualité  des  travaux  (ce  qui  implique  la  mise  en  place  d’avenants successifs aux contrats  initiaux)   mais aussi pour  toute  la profession de Géomètres Experts agréés. Pour sortir de ce bourbier, le président de l’association des géomètres experts  invite le département de tutelle à prendre des actions fortes, en mettant fin à l’amateurisme et à l’improvisation dans l’exécution des projets.  L’un des problèmes fondamentaux du foncier au Mali dira Monsieur Waïgalo est la non maîtrise de  l’occupation  spatiale  dans  le  développement  urbain,  malgré l’existence de plusieurs Schémas Directeurs à travers le pays. « Ce  problème  à  notre  avis  est  dû  à  l’absence  de  Décrets  précis d’application  à  un  grand  nombre  de  Lois  contenues  dans  le  Code Domanial  et  Foncier,  décrets  qui  doivent  traduire  de manière  claire  et précise la vision du Gouvernement en matière de politique foncière » ajouta-t-il.  La Gestion foncière, explique Monsieur Waïgalo,  étant complexe et délicate le Ministère en charge de la gestion domaniale et foncière, devant le niveau de détérioration de la situation,  ne  trouve  son  salut  qu’en  procédant  à  des  suspensions  successives  d’activités  dans  le  domaine  du  foncier.  A l’en croire, les suspensions des activités dans le domaine du foncier pénalisent fortement tous les professionnels du secteur y compris les géomètres experts.  Et le président Waigalo de renchérir « on est en droit de douter de l’efficacité des suspensions desdites  suspensions  car  il  la  situation devient pire après chaque levée de suspension ». C’est pourquoi, il invita le gouvernement à faire preuve  de réalisme et de procéder à une évaluation  des suspensions en question afin de voir si les  solutions  recherchées  aux  problèmes  du  foncier  ne  résident  pas  ailleurs que dans le blocage des activités pendant des longues périodes sans résultat et sans information sur ce qui est en train de se faire. Trop c’est trop, indiquera le Dr Oumar Tounkara, président du conseil des ordres professionnels du Mali. Avant d’ajouter, qu’il convoquera dans un bref délai, les membres de son bureau afin de voir qui de droit, pour discuter de la levée des suspensions. Nous sommes tous complémentaire dira, Monsieur Tidaini Diakité, vice président de l’ordre des ingénieurs conseils. Selon, lui l’heure n’est plus aux discours, mais aux actes. Il est temps d’arrêter les discours ajouta-t-il. Et le vice-président de l’ordre des ingénieurs conseils du Mali de lancer un crie de cœur  « s’il vous plait venez au secours de nos frères, trop c’est trop ». Le secrétaire général du Ministère des transports, Monsieur Makan Fily Dabo quant à lui, que le département a pour ambition d’accompagner la profession des géomètres experts en créant les conditions propices à son épanouissement afin que cette profession prenne une grande part aux activités liées à la gestion du foncier. C’est pourquoi, il a exhorté l’ensemble de l’ordre des géomètres experts à plus de professionnalisme et de rigueur.  Avant de déclarer ouvert, la 3ème assemblée générale extraordinaire de l’ordre des géomètres experts, il en appelle à tous les partenaires à accompagner la profession des géomètres experts pour qu’elle participe pleinement à l’essor économique de notre pays. La cérémonie d’ouverture a pris fin par la remise officielle des cartes professionnelles.

Abdrahamane Sissoko.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER