Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies : « Je demeure extrêmement préoccupé par les conditions de sécurité au Mali, en particulier dans le centre du pays »

9
Le rapport trimestriel du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres dresse un tableau inquiétant de la dégradation de la situation dans le centre du Mali. © REUTERS/Mike Segar
Le rapport trimestriel du secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres dresse un tableau inquiétant de la dégradation de la situation dans le centre du Mali. © REUTERS/Mike Segar

Le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres a publié, le 28 décembre 2018, son rapport trimestriel sur la situation au Mali. Ce rapport de 18 pages décortique sans complaisance la situation sécuritaire, humanitaire, politique et juridique qui prévaut au Mali.  Le rapport évoque également le processus de paix au Mali à travers la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger. Le rapport de Antonio Guterres révèle qu’il y’ a eu 192 attaques à l’engin explosif improvisé. En outre, dans le centre du pays, le rapport précise qu’il y a eu 109 attaques faisant 108 morts et 43 blessés au cours des trois derniers mois.« Je demeure extrêmement préoccupé par les conditions de sécurité au Mali, en particulier dans le centre du pays. Il faut remédier de toute urgence à cette situation en adoptant une stratégie plus intégrée et globale sous peine de la voir se détériorer davantage», a déclaré le secrétaire général des Nations Unies.

« Au total, 48 attaques à l’engin explosif improvisé ont été enregistrées au cours de la période considérée. Le nombre d’attaques de ce type n’a cessé d’augmenter depuis janvier 2018, pour atteindre 192, alors qu’il n’y en avait eu que 124 pendant la même période en 2017 », a souligné le secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres dans son rapport trimestriel sur la situation au Mali. Avant d’ajouter que les groupes armés auraient mené 64 attaques, dont 35 contre les Forces de défense et de sécurité maliennes, 7 contre la MINUSMA, 2 contre des sous-traitants de la Mission, 16 contre les groupes armés signataires et 1 contre les soldats de l’opération Barkhane. Les plus touchées, dit-il, ont été les régions de Mopti (24 attaques), de Tombouctou (13 attaques), de Gao (12 attaques), de Kidal (7 attaques), de Ménaka (4 attaques), de Ségou (3 attaques) et de Kayes (1 attaque). Il a fait savoir que le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans a revendiqué deux attaques asymétriques au cours de la période considérée. «Dans le centre du pays, bien que le nombre d’attaques (109) ait baissé par rapport à la période précédente, les civils ont continué d’être les victimes d’attaques ciblées et d’affrontements intercommunautaires impliquant des groupes armés d’autodéfense et des groupes extrémistes violents armés : au cours de la période considérée, 108 ont été tués (dont un enfant) et 43 blessés (dont cinq enfants et une femme)», a déclaré le secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Antonio Guterres. Selon lui, la présence limitée de l’autorité de l’État dans certaines parties du centre et du nord du Mali a continué de laisser la voie libre aux groupes extrémistes violents qui ont pu y étendre leur influence. Pour lui, la situation est restée très préoccupante sur le plan des droits de l’homme, en particulier dans le centre du pays et le long des frontières des régions de Tombouctou, Gao et Ménaka avec les autres pays, où de graves violations des droits de l’homme et atteintes à ces droits ont de nouveau été signalées. Et d’ajouter que la MINUSMA (Mission multidimensionnelle des Nations Unies pour la stabilisation du Mali) en a recensé 90 cas, qui ont fait au moins 163 victimes, dont 12 femmes et 18 enfants. Idem pour la situation humanitaire demeurée précaire en raison de l’intensification des conflits armés, de la criminalité et des graves inondations. Dans le plan de réponse humanitaire pour 2019, Antonio Guterres a indiqué qu’il était estimé que 7,2 millions de personnes seraient touchées dans l’année, dont 3,2 millions auraient besoin d’assistance. Dans ses observations, le secrétaire général des Nations Unies a fait savoir que le lancement du processus accéléré de désarmement, de démobilisation, de réintégration et d’intégration dans les régions de Gao, de Kidal et de Tombouctou est un pas encourageant vers la formation d’une armée malienne reconstituée et réformée. « Je demeure extrêmement préoccupé par les conditions de sécurité au Mali, en particulier dans le centre du pays. Il faut remédier de toute urgence à cette situation en adoptant une stratégie plus intégrée et globale sous peine de la voir se détériorer davantage. J’appelle le Gouvernement à redoubler d’efforts afin de trouver une solution aux causes profondes du conflit et de régler les problèmes de sécurité dans les zones concernées. La présence des Nations Unies dans le centre est en passe d’être renforcée afin de soutenir le programme de stabilisation multidimensionnel du Gouvernement, l’accent étant mis sur les efforts de réconciliation et de médiation locale », a dit Antonio Guterres. Il exhorta le Gouvernement à redoubler d’efforts pour enquêter sur les infractions qui risquent de déstabiliser le processus de paix, y compris les infractions liées au terrorisme, et à en traduire les auteurs en justice. Enfin, il s’est réjoui du fait que les promesses de financement de la première phase du programme d’investissements prioritaires du Groupe de cinq pays du Sahel pour la période 2019-2021 aient atteint le montant de 2,4 milliards d’euros.

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Ce ne sont pas de vides mots jetés en l’air le sec. des UN. Le pays est devenu une véritable jungle et un repaire des criminels de tout acabit. Le Mali est réellement en passe de devenir l’une des plus terribles machines de criminalité violente au monde, bientôt comparable aux pays comme .. Somalie, Mexique, Afrique du Sud, Afghanistan, Honduras, Brésil. Et le danger est qu’au Mali les types des crimes sont tellement diversifiés qu’on ne sait même plus où commencer un début de solution: Assassinats, enlèvements, massacres intercommunautaires, braquages (sur les business, sur les cars de voyage, sur les motos) cambriolages (de nuit), trafic trans-régional et urbain des drogues, viols de femmes, prostitution ouvertes, enlèvements des enfants, sacrifices humains ( en général des enfants et de femmes), vol massif des bétail, cruauté envers les animaux etc..

    Tout ça sous le nez d’ une autorité absolument inerte, voire même inconsciente de la gravite de la situation. Bamako est devenu la capitale de toute sorte de crimes a ciel ouvert…c’est ici que des taximan se permettent en plein jour de bloquer les portes sur les passager-client (femmes, filles) pour aller les violer…etc. , les filles sont prostituées en plein jour dans les auto -gares (ex., Sogoniko, halles de Bamako). Si rien n’est fait, les maliens vont déserter en exode vers les pays pays voisin…beaucoup sont déjà partis ailleurs en RCI, Sénégal etc..étant convaincus que le Mali est devenu une jungle invivable. Ça ne s’améliore pas..c’est dangereux, ça devient de plus en plus pire! Il faut des mesures absolument drastiques et agressives pour freiner cette allure criminelle qui frappe aujourd’hui la société malienne…il faut durcir les pénalités contre les criminels, sinon ils vont très bientôt incontrôlables et trop puissants pour être terrassés ….les premiers a payer le lourd tribut seront les membres de nos propres autorités, car ces endurcis seront capables de faire recours aux assassinats ciblés a la cartel mexicain ainsi que tenir tête balle pour balle en combat face a nos autorités! Au rythme actuel du laxisme de nos autorités face aux bandits qui deviennent de plus en plus rassurés, ce jour va venir! Ce n’est que logique.

  2. Nfp 15 Jan 2019 at 07:18
    Ce gouvernement de dangereux amateurs se retrouve aujourd’hui face a un épineux problème (de plus…)

    Pas facile de dissoudre et d’interdire aujourd’hui des milices……. que l’on a SOI-MÊME encouragées à se constituer, de façon tacite ou de façon active!

    Pas facile de désarmer aujourd’hui des milices… que l’on a SOI-MÊME armées ou que l’on a SOI-MÊME laissé s’armer, en pensant qu’elles pourraient “faire le travail” a la place de l’etat!

    En armant ou en laissant s’armer ces milices criminelles, le duo Zonkeba / SBM à fait preuve d’un AMATEURISME et d’une INCONSCIENCE carrément infantiles !!!

    Ils se sont conduits comme deux enfants jouant avec des allumettes à côté d’un bidon d’essence!!!!!!!!!
    Et maintenant que l’incendie embrase deja tout le centre du pays et MENACE TOUT LE RESTE, ces 2 inconscients ne savent plus quoi faire!!!

    Et pendant que:
    – le pays sombre dans la barbarie génocidaire inter-ethnique,
    – que le terrorisme fait rage,
    – que Barkhane assume seule et a notre place la guerre contre nos jihadistes,
    – que des conflits sociaux et des grèves naissent de tous cotés,
    BOUFFON 1ER TROUVE LE TEMPS D’ALLER SE PROMENER À ABU-DHABI!!!😭😭

    CONCLUSION:
    OUI MONSIEUR GUTERRES VOUS AVEZ HELAS D’EXCELLENTES RAISONS D’ETRE INQUIET!😎😎😎

    Et nous le sommes AU MOINS autant que vous…

  3. Il ya un océan qui sépare l’évaluation de situation sécuritaire du Mali dans le rapport du Secrétaire général des Nations Unies et l’autosatsfecit de Ibrahim Boubacar Keita à l’occasion de la présentation des voeux du corps diplomatique accrédité au Mali.

    L’homme est tellement centré sur sa propre personne qu’il en oublie les défis du pays.

    Pour lui son “élection” est une fin en soit.

    C’est un “homme sans complexe” qui a voulu se convaincre lui même plutôt que l’audience qu’il est le choix légitime du peuple Malien.

    Un homme d’Etat, un président légitime n’assenerait pas que: c’est moi le choix du peuple et je pose comme préalable à tout dialogue la reconnaissance de ce fait par l’opposition.

    Vous imaginez, le dialogue ne sera possible que si l’opposition reconnaît la légitimité du Prince.

    La résolution des questions brûlantes de la Nation pourrait attendre, à moins que le Prince ne soit sûr que lui même et ses affidés sont capables de les résorber.

    Cela j’en doute sinon ils ont eu 5 ans pour nous montrer un début de résolution. Or tout ce que l’on voit c’est une détérioration sur tous les fronts: sécuritaire, social, économique, de la gouvernance tout court.

    Ibrahim Boubacar Keita doit faire l’effort de dépasser sa propre personne et inclure les fils de la Nation dans la recherche de solutions.

    La reconnaissance de sa légitimité attendra, car celle-ci ne se décrété pas. Elle se mérite.

    Il faut être homme d’Etat pour la mériter. Toute chose qui reste à prouver.

    À bon entendeur salut !

  4. “Antonio Guterres, secrétaire général des Nations Unies : « Je demeure extrêmement préoccupé par les conditions de sécurité au Mali, en particulier dans le centre du pays »

    Rassure-toi, Guterres: Zonkeba 1er “GÈRE” le problème !!!!😁😁😁😁😁😁😁😁😁
    (et ca fait même deja 6 ans qu’il le……. “GÈRE”!😎😎😎😎)

    Donc, on se demande bien pourquoi tu t’inquiètes 😁😁😁😁😁😁😁

  5. Ces imperialistes sont vraiment des comediens. Guterres sait tres bien ce qui se passe au Mali et qui est entrain de destabiliser le centre du Mali pour mettre en application la politique de division du Mali comme la seule condition pour amener la paix car ils vont dire que c’est des differents peuples qui n’arrivent pas a vivre ensemble, comme l’a aussi dit le criminel Ledrian, donc la solution salutaire par ces satans de mettre le Mali en morceaux et c’est en ce moment que le Mali connaitra les vrais missions de la MINUSMA, Un force d’interposition entre les differents etats, car c’est pour quoi qu’elle est Mali, je l’ai dit et je vais le redire. Ces imperialistes n’arreteront jamais a mettre le feu et faire des speculations a ce sujet pour commettre des violences contre des peuples. N’est ce pas que c’est de la maniere qu’ils ont diviser le Sudan, l’Ethiopie et la Somalie meme si cela n’est pas totale. N’est ce pas que c’est de cette maniere qu’ils ont assiste les Tuaregs Ifoghas a transporter dans des camions toutes personnes qui n’etaient pas Tuaregs vers Gao. Si cela etait organise par quelqu’un sans leur aval, ils allaient parler d’epuration ethniques dans leurs medias mensonges aussi longtemps que possible. Donc parler de la preoccupation de l’ONU c’est juste un moyen de dire que maintenant il est temps de mettre le Mali en morceau pour resoudre un probleme qui n’a que dure. Cependant, je parle de cela il y a longtemps et tous les jours qui se passent les imperialistes montrent des comportements qui vont dans ce sens de leur plan diabolique contre le Mali. Que les Nations Unies quittent le Mali, ils ne seront pas une force d’interposition au Mali car je fais confiance au Maliens/Maliennes et aux Africains/Africaines tout court. Guterres, tu eux donc dire a tes soldats de retourner chez au lieu de couvrir les crimes de la france imperialites et amis contre le Mali et des pays limitrophes.

    • C’EST TRES FACILE DE POINTER LE DOIGT AILLEURS QUAND ON REFUSE D’ETRE EN CHARGE DE SON DESTIN ET DU DESTIN DE SON PEUPLE. NOUS REJETTONS CETTE THEORIE SIMPLE ET CETTE FUITE EN AVANT. IL NE FAUT PAS METTRE LA FAUTE AILLEURS QUE SUR NOS PROPRES EPAULES. NOUS SOMMES 100% RESPONSABLES DE CE QUE NOUS SOMMES ET DE LA OU NOUS SOMMES.

      • Laisse tomber King’!😁😁😁😁😁😁

        Les “analyses politiques”😁 de Sow sont chaque fois de véritables “pièces de collection”!😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁😁

        Un vrai régal à lire, surtout quand on a pas le moral et qu’on a besoin de rire😁😁😁😁😁😁

        Sacré Sow! Si tu n’existais pas, il faudrait d’inventer!😅😅

        • Toi tu fais vraiment pitie, ta presense ici est de savoir qui fait quoi ou qui dit quoi, qu’est ce que je peux dire pour restaurer la dignite de mes dirigeant criminels. Je te supporte dans ce sens et bon courage car je ne vais pas t’insulter car c’est ta mission sur ces sites.

      • C’est tres triste de dire que les Africains/Africaines surtout les Maliens/Maliennes refusent de faire face a leur destin. Donc aller imposer sa force sur quelqu’un et de le soumettre a la mediocrite est une forme de prendre soin de son destin. Toutes les portes ont ete ferme a l’Afrique. Tu as raison, l’Afrique doit etre aussi violent et injuste enfin de prendre soin de son destin. Comme tu sais comment prendre soin de son destin je veux que tu changes le destin de ces peuples opprimes du monde par les imperialistes de ce monde. Je ne suis pas de cette politique politicienne je veux que tout le monde amene quelque chose de scientifique. Si tu as une analyse critique tu peux donner ta contribution mais il ne faut pas etre seulement mecontent parceque quelqu’un parle de la souffrance qui ne voit pas de fin a cause de la main mise des imperialistes sur le monde. Ce n’est le plaisir de personne de parler mal de quelqu’un s’il joue plainement de sa liberte. Est ce que tu vois les USA parler de la colonization des Anglais? non, parce que ce peuple n’est ni de pres de loin sous l’influence ou l’oppression des Anglais. Donc, dire aux Africains/Africainnes qu’ils ne prennent pas en charge leur destin est tres triste. Je me demande si tu sais meme que mettre a nu l’action des imperialistes est une maniere de chercher a prendre ses responsabilites en main.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here