Gao : Florence Parly rend hommage aux militaires français décédés

4

Vingt-quatre heures après l’annonce de la mort de 13 militaires français dans un accident entre deux hélicoptères au cours d’une traque contre les terroristes dans le Liptako-Gourma, la ministre française des Armées, Florence Parly, s’est rendue hier à Gao. Après avoir été accueillie par le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Ibrahima Dahirou Dembélé, la ministre française s’est immédiatement rendue à la base de Barkhane où elle a rendu hommage aux 13 militaires décédés. Elle s’est, ensuite, recueillie dans l’enceinte de la chapelle ardente où étaient déposés les corps.
La ministre française a eu également une rencontre avec les soldats français pour leur réaffirmer le soutien total des autorités et du peuple français dans le combat noble au Sahel contre le terrorisme. Florence Parly a redit «à cette occasion aux militaires qui se battent contre le terrorisme au Sahel la douleur, la reconnaissance et la détermination de la nation française». Elle était accompagnée du chef d’état-major des armées, le général François Lecointre, et du chef d’état-major de l’armée de terre, le général Thierry Burkhard.

Au nom du président de la République, le ministre de la Défense et des Anciens combattants, Ibrahima Dahirou Dembélé a présenté ses condoléances les plus émues à son homologue français. Il a aussi rappelé que depuis 2013, les forces françaises «nous soutiennent dans la lutte contre un ennemi qui devient de plus en plus difficile (à saisir)». Il a, une fois de plus, salué le courage des militaires de Barkhane dans leur combat contre le terrorisme dans le Sahel.

……..lire la suite sur essor.ml

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Madame la ministre qu’elle tristesse pour ces familles !!! mes pensées vont vers ces parents, maris frères sœurs amis et connaissances endeuillés!!!

    Madame la ministre, Si vos amis politiques pouvaient ouvrir les yeux et leurs oreilles depuis 2012 il n y allait pas avoir toutes ses victimes françaises et maliennes le mali à perdu en 1 mois plus de 300 soldats sans compter les victimes civiles.

    Madame la ministre commençons à désarmés tout les groupes armés qui circulent depuis 2012 avec leurs armes de guerre.

    Madame la ministre cantonnez tout les milices armes zones par zones, y compris vos amis touareg de différentes fractions et arrêter votre fantasme de l’homme bleue du désert pour prendre de bonne décision.

    Madame la ministre, laissez l’armée nationale malienne patrouiller dans toute les zones de son territoire et venir en aide si besoin cette partie est importante.

    Madame la ministre, que la France enleve son embargo sur les armes imposé au Mali depuis 2012 sans aucune condition.

    Sans armes comment son armée va faire pour se défendre ???

    Madame la ministre, pourquoi Barkhane ne patrouille pas avec l armée nationale malienne ensemble sur tout le territoire national malien et dans cette zone de l UPTCO- GOURMA et depuis 2012?? Et surtout ses endroits ou il y a toujours des morts français ???

  2. LE MALI SERA REUNI APRES LA FRANCE! QU ELLE S EN AILLE! PLUS ELLE RESTE PLUS ELLE ESSAIERA A DIVISER LES MALIENS ET LE MALI, CE SONT LES ABRAHAMIQUES FRANCAIS, ILS NE PEUVENT PAS AUTREMENT, C EST GENETIQUE LEUR HYPOCRISIE ET LA VOLONTE COLONIALE! LES ARABES SONT DE MEMES!

    ABRAHAMIQUES ABRAS ET ARABES ET LEURS CROISES IDIOTISES CASTRES!

  3. Les Maliens ne sont pas Anti-Français. Ils veulent simplement vivre dans la paix et la tranquillité sans la partition de leur Territoire.
    Le Ministre Français des Affaires Etrangères vient de dire, qu’il faut appliquer les Accords de Bamako issus du processus d’Alger. Et demande le retour de l’ETAT Malien à Kidal… Nous Maliens, nous ne demandons pas mieux. Il n’y a plus qu’à…
    Seulement tout dépend, de ce que nos interlocuteurs entendent par ” Décentralisation “… ?

    Je me demande comment la Décentralisation réclamée est définie dans les Accords de Bamako issus du processus d’Alger… ?
    Pour les Maliens, la Décentralisation ne doit aboutir à aucune forme de partition de notre pays…

    La présence de la France au Mali en ce moment, devrait plutôt nous rassurer, nous Maliens. S’il n’y avait pas toutes ces attaques contre les populations, contre les FAma et l’interdiction de Kidal à l’ETAT Malien… !
    On comprend pas, qu’on demande à l’ETAT Malien de retourner à Kidal et en même temps lui en interdire l’entrée. C’est cynique… !
    Si je dis que la présence de la France au Mali en ce moment, devrait plutôt nous rassurer …

    C’est que, dans la plupart des pays en crise, avec une revendication régionale, irrédentiste…, identitaire, autonomiste, indépendantiste où l’ONU est intervenue…,
    ça s’est malheureusement ” terminé ” par une partition des pays en question…

    Je ne pense pas qu’il soit de l’intérêt de la France d’accepter la partition d’un des ETATS Francophones issu de son Administration coloniale…
    Ce serait un mauvais signal aux autres pays Francophones d’Afrique… !

    La France ne pourra plus refuser ailleurs ce qu’elle aura laissé se faire au Mali.

    Et ça…, les autres pays Francophones d’Afrique devraient en tenir compte… !

    Pour cette raison, la Présence de la France dans la Mission de l’ONU au Mali devrait plutôt nous rassurer… !
    Il faut que nos Frères Touaregs se ressaisissent dans leur revendication. S’ils ne se sentent pas heureux avec leur Frères du Sud…, ils ne le seront pas davantage sans nous leurs Frères du Sud. C’est pas des propos d’intellectuel en direction de nos Frères, ça vient du cœur.
    Avec nos Frères Touaregs, Peulh, Songkoye, Maures et Dogon, nous devrions ensemble, récupérer nos Frères Maliens qui servent de supplétifs aux envahisseurs hostiles qui mettent notre pays à feu et à sang pour nous obliger à capituler de guerre lasse…

    Non au communautarisme.
    Non à l’ethnocentrisme.

    Non au sectarisme.
    Non au racisme.
    Non à l’ostracisme.

    Vivement le Mali pour nous tous.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here