Insecurité : Les djihadistes rasent les postes de sécurité

2

La semaine dernière, la localité de Mafounè dans le cercle de San a été la cible d’une attaque terroriste. Cette attaque intervient après plusieurs incursions visant les postes de sécurité qui sont particulièrement ciblés par les djihadistes. Quelques semaines plus tôt, dans la même zone, un douanier a été tué lors d’une attaque à Sienso. Dans la nuit du 17 au 18 juillet 2021, le poste des douanes de Sienso (San) a été attaqué par des individus non identifiés. Le bilan: un agent des douanes en service commandé a perdu la vie dans les combats, ainsi que d’autres civils.

En riposte à ces incursions, on avait vu le Colonel Didier Dembélé galvaniser ses troupes après l’attaque du poste de Tominian. Après l’attaque du camp du Poste de sécurité, de développement et de gouvernance (Psdg) de Tominian, le Commandant du secteur 5 du théâtre centre de l’opération Maliko, le Colonel Didier Dembélé, accompagné par le gouverneur de la région de San, le Colonel Ousmane Sangaré, se sont rendus sur le lieu des faits, le jeudi 13 mai 2021.

C’est aux environs de 2h 45 mn du matin que les éléments du Pôle de sécurité, de développement et de gouvernance ont été victimes d’une attaque terroriste. Après une riposte déterminante ces éléments ont infligé une perte énorme aux assaillants. Le bilan côté FAMa était d’un mort et 3 du côté terroriste. Trois autres avaient été interpellés et des matériels récupérés.

Dans la région de Sikasso, les postes de sécurité ont été ciblés depuis le début de l’année par les terroristes. Après le poste de Mamasoni, à la périphérie de la ville de Sikasso en avril, il y a eu l’attaque contre le poste de contrôle PK de Bougouni le dimanche 30 mai 2021, entre 3 h 30 et 04 h du matin. Ce poste de contrôle est situé à quelque 6 km de la ville de Bougouni. Le bilan de l’attaque: cinq morts, dont 1 policier du nom d’Adama Coulibaly et quatre civils (deux apprentis de camion, un chauffeur et un agent de l’agriculture), deux  véhicules incendiés et des blessés.

Au nord-ouest de Bamako, le 29 mars, le poste de gendarmerie de Nèguèla, à 40 km de Kati, a été attaqué. Le poste et des véhicules ont été incendiés. Selon des témoins, les assaillants étaient arrivés du côté de la forêt du Baoulé, du côté de Kita, en suivant un bus de transport en commun. Quand le bus s’est immobilisé devant la barrière de sécurité des gendarmes, tenue pas un manœuvre, la horde venue en pickups et à motos a commencé à tirer des rafales sur le poste.

Au même moment, 100 mètres avant, des coups de feu retentissent au Camp des eaux et forêts de la ville. Les terroristes avaient donc eu le temps de préparer minutieusement leur plan. Un groupe était au poste de gendarmerie, un autre au camp des Eaux et Forêts, un autre vers la sortie Nord de la ville vers la route de Neguebabougou. Les grandes issues du petit arrondissement étaient donc toutes bloquées par les assaillants. Les 5 éléments de la gendarmerie dont une dame (ex-otage à Mopti), les 2 éléments des Eaux et Forêts n’ont pas eu le temps de mener un combat. Les assaillants ont brûlé les deux postes (gendarmerie et eaux et forêts contiguës), emporté un véhicule de patrouille des gendarmes et brûlé le second.

Madou COULOU

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Il faut une continuité dans l’administration. Nous avions déployé 8000 hommes à l’intérieur. Nous avons essayé de les traquer dans leur retranchement. Tant que nous ne ferons pas comme l’Algérie, nous nous en sortirons difficilement. C’est-à-dire entreprendre parfois des offensives, même s’il n’y a pas d’attaques.

    LE PROBLEME C EST QUE ON EST EN SOUS EFFECTIF 16000 HOMMES POUR 1 240 000 KM2 SOIT 77 KM2 PAR SOLDAT

    C EST IMPOSSIBLE A MAIILLER SANS DEPLOYEMENT MASSF DE LA GENDARMERIE ET DE LA POLICE DANS LES VILLAGES RECULES EN LES EQUIPANTS DE DRONES

    Emblème des FAMa
    Fondation 1er octobre 1960
    Branches Armée de terre
    Armée de l’air du Mali
    Garde nationale du Mali
    Gendarmerie nationale malienne
    Main-d’œuvre
    Actifs 16 200 réguliers (22 mai 2017)
    Budgets
    Budget 277,9 milliards de FCFA soit environ 324 millions d’euros en 2019 1

    Actifs 16 200 réguliers (22 mai 2017)

    IL FAUT DOTER LA POLICE ET LA GENDARMERIE D HELICOS D ATTAQUES LEGERS CAR MOINS CHERS QUE LE MI 35 ET SUFFISANT POUR NEUTRALISER LES TERROS A MOTOS

    Le Salvador déploie désormais les deux tiers de sa flotte de MD 500E au Mali

    salvador1.jpg
    LE SALAVADOR A DEPLOYER DES MD 500 DEFENDER A TOMBOUCTOU

    SURTOUT ON A 7000 KM DE FRONTIERE DONC 1 HOMME PAR KILOMETRE CELA DONNE 7000 HOMMES POUR SURVEILLER

    Répondre

  2. Our casualties have been great plus make me realize whether we do or do not do what need be done to truly eradicate terrorists/ jahadists) violent criminals we must if not already become numb to violence or we surely to have breakdown from which we may not recover. We have learn hard way if we do not do today what must be done to facilitate us winning war tomorrow may be too late to do it plus should not be chance we willing to take .
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here