Recrutement des enfants soldats au Mali : 102 enfants de 12 à 17 ans ont été recrutés dans les rangs des acteurs en conflit au premier trimestre 2019.

0

Les données fournies par les Nations Unies sur le Mali font état de 150 enfants tués et 75 blessés lors des attaques en 2019, le nombre de personnes déplacées internes (PDI) est passé de 207 751 personnes en décembre 2019 à 250 998 en avril 2020 les enfants représentent 58%.

Selon la même source 1.344 écoles sont fermées au nord et au centre, excluant ainsi plus de 400.000 enfants du système éducatif, 8.000 enseignants victimes de l’insécurité. Il est estimé que plus de 377.000 enfants ont actuellement besoin d’une assistance en matière de protection au Mali.

« L’une des raisons de ce recrutement d’enfants soldats est la non scolarisation. « En mai 2020, à un moment où près de 12 millions d’enfants étaient privés d’éducation en raison de la fermeture des écoles pour limiter la propagation du coronavirus, en plus de la crise sanitaire et son corollaire de rupture éducative, la pauvreté, l’aggravation de la crise sécuritaire ayant forcé plus de 137 000 enfants au Mali à fuir leur localité en 2019, sont parmi tant d’autres facteurs  qui poussent les enfants dans les mains de leurs bourreaux qui les utilisent, non seulement comme combattants, mais aussi et surtout comme espions, messagers, porteurs, cuisiniers ou chargés de nettoyage », a indiqué SiraTounkara, membre du parlement des enfants.

Le coordinateur de la Campagne SWOC, Cheick Ahmed Tidiane Diarra, membre de Save the children, il a lancé un cri de cœur aux groupes armés, aux forces armées d’épargner les enfants lors des conflits armés.

Dans le cadre de la journée internationale des enfants soldats, le comité de Pilotage de la Campagne SWOC « Stop à la guerre contre les Enfants » a animé un point de presse, le samedi 27 février 2021 à la Cité des Enfants de Bamako pour attirer l’attention des décideurs, de l’opinion nationale et internationale et des parties prenantes au conflit sur la question du recrutements et de l’enrôlements forcés/association des enfants dans les conflits armés au Mali.

Les recruteurs ont profité de la pauvreté pour attirer beaucoup d’enfants en leur promettant de l’argent. De nombreux enfants seraient originaires de petits villages en périphérie des principales villes du nord et du centre.

Le Mali n’avait jamais connu le phénomène des enfants-soldats les premiers cas d’enfants-soldats ont été les deux enfants montrés à la télévision nationale par l’armée malienne pendant la reconquête des régions occupées.

Le Mali, l’un des pays les plus pauvres d’Afrique, doit relever des défis considérables. Il doit notamment ramener la stabilité, relancer l’économie, améliorer la gouvernance, lutter contre la corruption et favoriser la réconciliation.

Mahamadou YATTARA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here