Après la tuerie du Texas, Trump appelle à armer les enseignants

3

L’ancien président Donald Trump a appelé vendredi à “armer les citoyens” pour combattre le “mal dans notre société”, à l’origine selon lui de l’effroyable tuerie dans une école primaire au Texas.

Le milliardaire républicain s’exprimait devant le premier lobby américain des armes qui, hasard du calendrier, tenait sa convention annuelle à quelques centaines de kilomètres de la ville texane où a eu lieu la fusillade qui a coûté la vie à 19 enfants et deux enseignantes.

“L’existence du mal dans notre société n’est pas une raison pour désarmer des citoyens respectueux de la loi”, a déclaré l’ancien président. “L’existence du mal est la raison pour laquelle il faut armer les citoyens respectueux de la loi”, a-t-il assuré.

Donald Trump a accusé son successeur Joe Biden et le parti démocrate d’exploiter politiquement “les larmes des familles” endeuillées en essayant de faire adopter des lois sur les armes à feu.

Traiter les problèmes de santé mentale

Aux appels à limiter le nombre d’armes à feu, les conservateurs opposent l’argument de mieux traiter les problèmes de santé mentale aux États-Unis, un point sur lequel Donald Trump a particulièrement insisté vendredi. Le tireur était un “lunatique hors de contrôle” a ainsi estimé l’ancien locataire de la Maison Blanche. “Il brûlera en enfer”, a-t-il promis.

L’ancien magnat de l’immobilier a aussi appelé à renforcer la sécurité dans les écoles américaines, suggérant d’installer des “clôtures robustes” et des détecteurs de métaux devant les établissements et d’armer les instituteurs.

Quelques minutes plus tôt, lors de la même convention de la National Rifle Association (NRA), le sénateur du Texas Ted Cruz avait jugé qu’une confiscation ou une interdiction des armes aux États-Unis mènerait à une hausse de la criminalité. “Beaucoup plus de mères célibataires seraient agressées, violées ou assassinées dans le métro”, a-t-il martelé.

Malaise

Signe du malaise autour de cette convention, des responsables politiques, plusieurs stars de la country et le fabricant du fusil utilisé par l’auteur de la fusillade avaient choisi de ne pas venir.

Dans les allées du vaste palais des congrès rempli de stands de fabricants, des milliers d’amateurs d’armes déambulaient, examinaient des fusils et rejetaient de nouvelles restrictions. “Personnellement, je pense qu’il faudrait davantage d’éducation sur les armes”, a expliqué à l’AFP Lisy, 31 ans, une ancienne militaire qui cherche à trouver un nouveau pistolet à glisser sous sa jupe, “parce qu’il fait trop chaud au Texas pour porter des pantalons”.

Source: https://www.7sur7.be/

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. “Il faudrait l’apprentissage du maniement des armes à feu par ces gamins dès le CP, voir dès le berceau!”

    Il serait capable de le dire…

  2. Pourtant sous trump pleins de noirs ont ete tuer comme des chiens. mais il n’a jamais appeler que les noirs s’arment contre les tueurs qui le supportent.

  3. It is possession of certain kind of weapons that feed cowardly American mental illness that lead to mass murder. Mental illness is caused by possession of automatic rifle designed for war. It should be illegal for American citizens to possess them however, possession of pistols, shotguns plus hunting rifles as legal arms should be maintained.
    When you combine young Caucasian American males, knowledge of killer video games plus automatic weapons mental illness rise that promote mass murder. Removal of automatic weapons should be conducted to reveal if that will end sickness causing mass murder or are American willing to allow that sickness to continue unto it mass kill children of wealthy? Cowards in power will wait.
    I wonder is there much difference between mass murders referred to here versus children of Sahel Africa nations terrorists forced to go to war assisting them.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here