Amadou Koïta (ministre): «Le bilan d’IBK est positif. Il doit être consolidé et prolongé»

19
Amadou Koïta
Amadou Koïta, ministre malien de la Jeunesse et de la Construction citoyenne. RFI/Christophe Boisbouvier

IBK descend dans l’arène. Lundi soir, à la télévision malienne, le président Ibrahim Boubacar Keïta a annoncé qu’il se portait candidat à la présidentielle du 29 juillet prochain pour un second mandat de cinq ans. Comment défend-il son bilan ? Quelle est sa stratégie face aux opposants qui remplissent les stades de Bamako ? Amadou Koïta est son ministre de la Jeunesse et de la Construction citoyenne. Il est aussi le porte-parole de son gouvernement. De passage à Paris, il répond aux questions de RFI.

RFI : Le président descend dans l’arène, il est candidat. Que veut-il faire qu’il n’a pas fait déjà depuis cinq ans ?

Amadou Koïta Le président Ibrahim Boubacar Keïta, pendant les cinq ans, a posé des actions de réconciliation, des actions pour la paix. Son bilan est un bilan positif. Un bilan qui mérite d’être consolidé et prolongé. Comme vous savez, le président a hérité d’un pays à terre. Il fallait reconstruire l’armée malienne, il fallait coudre le tissu social, il fallait relancer l’économie malienne, il fallait redonner confiance au peuple malien. Cinq ans après, nous pouvons dire que les actions qui ont été posées ont été fortement appréciées par la population du Mali.

Vous dites « bilan positif », mais de l’avis du secrétaire général des Nations unies AntónioGuterres lui-même – il arrive à Bamako ce mardi -, la sécurité des civils ne cesse de se détériorer dans le centre du Mali.

Non, je pense qu’aujourd’hui la sécurité des citoyens maliens s’améliore de jour en jour. Grâce à loi d’orientation et de programmation militaire, nos hommes aujourd’hui, l’armée malienne est équipée. Aujourd’hui, nous sentons une montée en puissance de notre armée malienne.

Oui, mais, António Gueterres est quand même très alarmiste quand il dit que la situation se détériore dans le centre…

Non. Je pense que c’est les terroristes qui veulent faire croire que la situation se détériore en disant qu’il y a un conflit communautaire entre Peuls et Dogons, sachant bien que les Peuls et les Dogons ont toujours vécu dans la fraternité.

La naissance de groupes armés qui défendent les uns la communauté peule, les autres la communauté Dogon, est-ce que ce n’est pas le signe que l’Etat n’est plus en mesure d’assurer la sécurité de ses communautés et doit sous-traiter cette sécurité à des milices ?

Non, l’Etat est présent. D’ailleurs, sur instruction du Premier ministre-chef du gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga, qui a instruit aux forces armées de sécurité de désarmer toutes les personnes qui détiennent des armes. Même les porteurs de permis. Donc, cela veut dire qu’aujourd’hui l’armée n’est plus à la défensive. Elle est à l’offensive. Les terroristes se sentant vaincus sont en train d’essayer d’instrumentaliser, en opposant une communauté à une autre. Voilà pourquoi, sur l’instruction du président de la République, une mission de médiation a été mise en place. Composer les leaders dogons, composer les leaders peuls, pour travailler afin d’amener l’accalmie, le vivre ensemble entre ces deux communautés.

Autre point controversé dans le bilan du chef de l’Etat, cet accord d’Alger qui a été signé il y a trois ans et qui n’est toujours pas appliqué. Vos partenaires disent que ce n’est pas seulement de la faute des groupes armés du Nord et qu’il y a de la mauvaise volonté de la part des autorités maliennes.

Non, pas du tout. Les autorités maliennes n’ont jamais eu la mauvaise volonté. Aujourd’hui, nous nous félicitons que la confiance soit de retour, par la grâce de Dieu, aujourd’hui, le MOC, qui est le Mécanisme opérationnel de Coordination, est opérationnel à Gao, il est opérationnel à Tombouctou, il sera opérationnel à Kidal. Ce MOC va permettre surtout les patrouilles mixtes. Donc après cela, nous allons évoluer vers le DDR, Désarmement, Démobilisation et Réinsertion-Réintégration. Donc, c’est pour vous dire qu’aujourd’hui l’accord est en train d’être mis en œuvre. C’est vrai, le rythme est critiquable. Mais la volonté du gouvernement est une volonté affichée.

Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga est allé à Kidal il y a deux mois, c’était une première depuis quatre ans. Mais l’opposant Soumaïla Cissé affirme que ce n’était qu’une visite de faire valoir et qu’il a fait trop de concessions aux groupes armés pour pouvoir se rendre dans la grande cité du Nord.

Je pense que ces groupes armés sont les acteurs de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation. Je pense que si le Premier ministre effectue une visite à Kidal, où il a été accueilli les bras ouverts,  j’étais de la délégation. A Kidal, nous avons vu des hommes et de femmes qui ne souhaitent que la présence de l’Etat, à Kidal, nous avons vu les légitimités traditionnelles s’engager pour la mise en œuvre de l’accord.

L’objectif de la plateforme « Ensemble pour le Mali », qui rassemble 68 partis, c’est donc la victoire d’IBK dès le premier tour. Mais est-ce que c’est vraiment réaliste, quand on voit qu’il y a cinq ans il n’a gagné qu’au second tour et qu’aujourd’hui il a un bilan à défendre et ce n’est pas facile ?

Oui, je dis que le bilan du président de la République est en sa faveur, malgré qu’il a hérité d’une situation difficile. Le secteur agricole est subventionné. Il bénéficie de 15% du budget national, ce qui fait d’ailleurs du Mali le premier producteur de coton. Malgré la situation difficile, les salariés, les travailleurs maliens ont vu leur pouvoir d’achat amélioré avec une augmentation de 21% de leurs salaires. Malgré la situation difficile, le taux de croissance du Mali aujourd’hui est à 6%. Donc, je pense qu’aujourd’hui, ce bilan est un bilan positif. Et voilà pourquoi la plateforme « Ensemble pour le Mali » plus tous ses mouvements de soutien assureront au président de la République sa réélection dès le premier tour.

Dès le premier tour ? Ce n’est pas facile ça !

Oui, ce n’est pas facile, nous sommes en démocratie. Pour le président aujourd’hui, lors de ses différentes tournées à l’intérieur du pays, nous avons senti une relation fusionnelle entre le président et les populations du Mali.

Il y a trois semaines, l’opposant Soumaïla Cissé a réuni quelque 80 000 personnes dans le plus grand stade de Bamako. N’est-ce pas le signe que l’opposition a également beaucoup de partisans et que le premier tour sera très difficile à atteindre ?

Vous savez, c’est le président IBK qui a été le premier à remplir le stade du 26-Mars en 2002 et en 2013. Nous avons 8 millions d’électeurs. Je pense que le plus important pour nous c’est que nous sommes présents à l’intérieur du pays. Forts du leadership et du charisme du président Ibrahim Boubacar Keïta et de son bilan, nous vous assurons la victoire du président Ibrahim Boubacar Keïta dès le premier tour. En tout cas, nous nous battons pour cela.

Et il y aura un grand meeting du candidat IBK dans le stade du 26-Mars ?

Ah bien sûr ! Bien sûr, il y aura un grand meeting. Pas seulement dans le stade du 26-Mars. Il y aura un grand meeting partout au Mali. Vous l’avez dit, le candidat Soumaïla a rempli le stade du 26-Mars. Mais il l’a rempli grâce à qui ? Grâce à un jeune rappeur très, très populaire au Mali qui s’appelle Iba One, qui, deux jours seulement après le meeting, a décidé de soutenir le président Ibrahim Boubacar Keïta. Donc, ça veut dire ce que ça veut dire.

La grande inquiétude de l’opposition c’est la fraude, notamment le jour du scrutin et lors de la compilation. Qu’est-ce qui nous garantit qu’il n’y aura pas de triche à ce moment-là ?

Je voudrais tout simplement vous dire que le gouvernement travaille pour que ces élections soient des élections les plus transparentes, des élections sincères, des élections crédibles. D’ailleurs, pour question de transparence le gouvernement a décidé de nommer deux assesseurs. Un pour l’opposition, un pour la majorité dans les 23 461 bureaux de vote. C’est pour vous dire que les conditions sont réunies à ce que ces élections soient les élections les plus transparentes. Maintenant, laissons la parole au peuple malien.

Diffusion : mardi 29 mai 2018

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

19 COMMENTAIRES

  1. 😊👤CHER WSR LE PROBLEME C EST PAS IBK, MAIS LA SOCIETE MALIENNE! ALLONS NOUS REMPLACER IBK PAR DES PIRES QU IBK? SINON TOUS DES IBKIZES PRETENDENT AU POSTE! AVEC EUX LE DESESPOIR SERA IMMENSE! DESORDRE INCONTROLABLE!…👤😊
    👤L ISLAM A AVEUGLE OU HYPOCRISIER LA MAJORITE ABSOLUE DES MALIENS! VOILA LE VRAI PROBLEME! LA FRANCISATION A FAIT DES OISEAUX-POISSONS👤

    • “ALLONS NOUS REMPLACER IBK PAR DES PIRES QU IBK?”

      C’est qui reste d’arriver!

      Beaucoup s’apprêtent à voter pour cissé (le ouatarRAT malien)… c’est encore pire!

  2. bien sûr que le bilan de ibcon est positif:
    positif pour la franSS, à cause de sa lâcheté, l’armée criminelle franSSaise impunie réoccupe le mali
    positif pour les enturbannés qui ne sont pas désarmés
    positif pour la famille de ibcon qui s’enrichit
    positif pour des lécheurs de bo da comme vous qui profitent des miettes du pouvoir de ibcon….

    Pendant ce temps, le peuple malien vit dans la poussières, les écoles sans cantines ni toilettes, l’insécurité, les coupures d’eau et d’électricité etc….

  3. En faisant cette déclaration simple et banale, le Grand Griot du gouvernement n’avait pas les pieds sur terre.
    Peut-être qu’il avait mangé beaucoup de Zamè-diouman.avec Champagne..

  4. Amadou koita un politicien affame sans conviction qui suit le luxe et le matériel……………..Quant le peuple Malien voit cet opportuniste sans conviction Amadou koita les 95% de ce peuple a envie de vomir , Amadou Koita a accuse IBK de tous les Maux ici en 2012 et 2013 comme L`Argent que ATT lui donnait est fini le Camelion affame Amadou koita a change de couleur …….Amadou koita avait commence a aller Manger chez Moussa Timbine depuis qu`il était a l` opposition comme le plat est délicieux il a préférer change de chemise comme ça il va bien Mange chez lui

    • Je suis entrain de rire. J’aime bien le pseudo que tu as utilise’. Cela n’empechera pas ton camp d’etre ecrase’ aux urnes!!!Ce sont les declarations qu’Amadou Koita est entrain de faire aujourd’hui qui sont importantes!
      Ce que je dis est tres simple mais les idiots ne peuvent pas le comprendre. Vous me permettrez de me repeter ici dans les lignes suivantes:
      Soumaila Cisse’, Moussa Mara, Igor Diarra, Mohamed Aly Bathily, Mountaga Tall et Moussa Sinko Coulibaly etaient tous des ministres qui ont travaille’ sous le leadership d’IBK. Soumaila etait ministre dans un gouvernement qui avait IBK comme PM. Les autres etaient ministre d’IBK hier seulement. Mara etait PM d’IBK. Ces gens ne peuvent absolument pas dire qu’ils n’ont aucune responsabilite’ dans le bilan d’IBK qu’ils critiquent. QU’ILS CESSENT DE NOUS PRENDRE POUR DES CONS!!!!!
      RASBATH est un apprenti dictateur avec une base constitue’e de fumeurs de moquette. L’idiot n’a jamais compris que la lutte pour la justice sociale peut durer plusieurs anne’es! Des qu’on a jete’ l’argent devant le MARAKAKE’, IL A OUBLIE’ LA LUTTE!!!!
      Guimba est un farceur!
      Modibo Sidibe’ ne mange pas de riz. Allez-y savoir la raison! Par respect pour la memoire de mon beau pere, je laisserai son ancien directeur de cabinet en paix!
      ChEIkh Modibo Diarra confond MARS et… MALI. C’est vrai que les deux debutent avec… MA.
      Diallo a l’argent de l’or. Laissons le remettre une partie de cet argent aux pauvres par le canal de la campagne.
      Le jeune frere Moussa Sinko…. Cisse’ IS DRUNK BY POWER. Jeune frere, revenez sur terre. N’oubliez surtout pas que selon IBK, Kati ne fait plus peur a’…. Sebenikoro.
      Tieble’ Drame’ a compris que pour soutirer des millions afin de ne plus avoir de probleme pour payer ses nombreuses factures, il doit accepter d’etre directeur de campagne de…. SOUMI-BANDIT!!!! J’attends ma part du butin!!!!
      Hawa Traore’, peux-tu dire pourquoi les maliens NE DOIVENT PAS VOTER POUR TOI? Je sais qu’il y a 1000 raisons pour ne pas voter pour toi. Remind us just 10 of them!!!!
      Katou Sow et Zou Sacko sont d’autres politiciens perdus de la planete Mali!!!!!
      ZOU, SABENA N’EXISTE PLUS!!!!!!
      OUMAR MARIKO, LENINE EST MORT, LE COMMUNISME A ETE’ DEFAIT AND THE PARTY IS OVER!!!!!!
      OUCHI TE’ KOKALAMA ET ILS VEULENT REMPLACER IBK!!! LE MALI NE SERA JAMAIS DIRIGE’ PAR CES AVENTURIERS!!!!!!!!!! INCHALLAH IBK AURA SON DEUXIEME MANDAT!!!!!!!

      • 😊👤TU ES RESTE BON DRIBLEUR RAPIDE BONNE FRAPPE DANS LA PATE!..SOUVENIRS!…YAKUTE ET AUTRES PASSES OU?…SALUT!…PS. CALMES TOI DE TOUTE FACON LE MALI A BESOIN DE CONTINUITES PAS DE RUPTURES EN CES TEMPS DIFFICILES!……👤😊

  5. Très Cher Ministre de la construction citoyenne, votre poste demande beaucoup d’humilités et de sagesse, à ce titre, lisez cette pensée d’un grand penseur “Ne parler jamais de vous, ni en bien, car on ne vous croirait pas , ni en mal, car on vous croirait que trop.” fin de citation. Confucius.
    Vous jouez avec votre avenir en vous mettant dans cette dynamique même si le politicien n’entend que la voix de son cœur et refusant toutes formes de raisonnement scientifique. Mais, mais, mais ce n’est pas vous, c’est IBK qui donne une telle responsabilité à un homme comme vous, manquant sagesse et responsabilité parce que ce poste est trop important pour des hommes comme vous. Attention! Attention! Attention!Monsieur KOITA car les maliens n’oublient pas des hommes comme vous, même si vous existiez dans tous les régimes que le pays ait connu depuis l’indépendance.

  6. Pendant les 5 annees ameres d’IBK le Mali est occupe par les forces etrangeres or le devoir premier d’un President c’est de preserver l’integrite du territoire National et defendre le drapeau nation, alors le petit Koita meme si tu as les levres dans la soupe d’IBBK, de grace refelchies sur ce que tu dis, evites de raconter des aneries.

  7. Monsieur Le Ministre,
    E —–, bien sûr que le bilan de IBK ne peut être que positif pour toi.
    Tous les maliens peuvent agonir ; pourvu que toi ******** bien calé dans ton fauteuil ministériel.
    Tu ne vas pas cracher dans la soupe que tu dégustes tous les jours depuis des années.
    Espèce de Griot au petit pieds.

  8. KOITA peut continuer à aboyer. La fin n’est plus loin. On verra à quoi va ressembler ta gueule quand on va vous foutez dehors. Bande de malhonnêtes.

  9. Interview riche en enseignement. Après avoir été élu en 2013 grâce aux religieux et aux militaires, IBK sera réélu en 2018 grâce à Iba One.

  10. IL EST GRAND TEMPS DE RÉPARER UNE INJUSTICE : Il est faux – et injuste- d’affirmer que sous Ibk, RIEN n’a changé!

    La preuve: AVANT LUI, le Mali était seulement connu par le reste du monde pour être l’un des pays les plus pauvres.

    AVEC LUI, le Mali est désormais connu en plus pour être UNE RÉPUBLIQUE BANANIÈRE !!!

    Alors? Qui osera après ça encore affirmer que sous Ibk, le pays n’a connu AUCUN CHANGEMENT?😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆

    Et c’est là même chose sur le plan sécuritaire :
    AVANT LUI, le Mali était connu par le reste du monde pour être une dangereuse poudrière djihadiste dans toute la PARTIE NORD de son territoire.

    AVEC LUI, le Mali est désormais aussi reconnu pour etre une dangereuse poudriere djihadiste dans LE CENTRE et dans LE SUD de son territoire !!!

    Alors? Qui osera après ça encore affirmer que sous Ibk, le pays n’a connu AUCUN CHANGEMENT?😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here