Djénébou N’diaye, seule femme candidate en exclusivité: « Je compte très bientôt rencontrer les épouses d’Amadou Koufa pour qu’ensemble, nous l’amenions à abandonner ses projets terroristes. »

10
Kanté Djénéba N’Diaye dite Djébou
Kanté Djénéba N’Diaye dite Djébou, entrepreneure de son état, est candidate indépendante

Lors d’un récent entretien avec le Journal « La Sirène », Mme Kanté Djénébou N’Diaye, unique femme candidate à la présidentielle de 2018, s’est, à cœur ouvert, prêtée à un certain nombre de questions qui lui ont été posées. Celles-ci concernent, autres entre, ses motivations politiques et ce qu’elle propose pour appuyer le programme du Président réélu.

Entrepreneure immobilière âgée de 55 ans et mère de trois enfants, Mme Kanté Djénébou N’Diaye affirme s’être portée candidate au scrutin présidentiel du 29 juillet 2018, essentiellement pour apporter sa pierre à l’œuvre de construction nationale et faire clairement savoir aux uns et autres que la route qui mène à la magistrature suprême, est bel et bien ouverte à tous sans discrimination de sexe.

« Ceux qui m’ont votée, sont ceux qui aspiraient au vrai changement »

A la question de savoir ce qu’a été le sentiment l’ayant animée à l’annonce de son score du 1er tour et qui était de 0, 10%, Djébou répondra qu’elle accueillit ses résultats avec beaucoup d’enthousiasme et de fierté, car, elle n’avait, en réalité, eu que 2 petits mois pour se préparer aux échéances électorales et seuls, l’ont votée, ceux qui aspiraient au vrai changement et qui ont pleinement approuvé son projet de société. A l’en croire, ces derniers l’ont librement et dignement votée sans pression, ni marchandage.

« J’ai apporté mon soutien à IBK sans demander l’avis de personne ! »

Pour justifier son soutien à IBK lors du 2è tour, Djénébou N’Diaye s’expliquera en ces termes : « Avant le scrutin, nous avions tous, ardemment prié pour que le bon Dieu accorde la fonction suprême à celui qui l’aura le plus mérité et qui ferait mieux le bonheur des maliens. Et lorsque les résultats du second tour, ont été proclamés, et vu l’écart considérable entre les scores, j’ai automatiquement tiré mes propres conclusions en me persuadant qu’IBK soit celui ayant été divinement destiné à diriger le pays pour les 5 ans à venir. Je l’ai alors soutenu de toutes mes forces en me rendant, pour une seconde fois, à Kidal pour y mobiliser un maximum d’électeurs.»

« Par respect pour la Cour constitutionnelle qui a irrévocablement tranché, nous n’avons plus qu’à former une union sacrée autour d’IBK et mettre le Mali au dessus de tout. »

Pour ce qui concerne les mouvements de protestation de l’Opposition qui rejette catégoriquement les résultats validés par la Cour Constitutionnelle et qui entend aller jusqu’au bout de sa bataille pour « restaurer la vérité des urnes », Djénébou N’Diaye dira ceci : « Actuellement, le monde entier nous observe et nous devons faire en sorte de préserver notre démocratie jugée exemplaire dans la sous-région et travailler à une meilleure stabilisation du pays en acceptant les résultats issus des urnes. Par ailleurs, les observateurs internationaux accrédités dans notre pays pour la bonne tenue des élections, ont tous reconnu la régularité du scrutin en ne signalant aucun cas de fraude.»

« Les femmes sont deux fois plus nombreuses que les hommes mais la totalité des décisions, est prise par les hommes. Cela n’est pas normal dans une démocratie.»

A la question relative aux défis majeurs qui s’imposent à IBK, une fois réélu, et dont elle compte y joindre ses forces, Mme Kanté Djénébou N’Diaye répondra ceci : «  Je travaillerai, entre autres, à faire élever le taux des femmes dans les instances de prise de décision en luttant farouchement contre la discrimination de genre, car, les femmes ont un éminent rôle à jouer pour un meilleur équilibre social, politique et institutionnel dans le pays. Je m’atterrai à redonner confiance aux femmes en leur montrant leur vraie place dans la société et j’aiderai à motiver la mise en œuvre de politiques visant à éradiquer les pesanteurs socioculturelles qui constituent une sérieuse entrave à l’épanouissement de la femme, tels que, le mariage forcé, l’excision et la non-scolarisation des filles et toutes autres formes de transgressions contre la femme. »

« Les hommes responsables d’abus à caractère discriminatoire au mépris des droits de la femme, doivent être exemplairement punis par les juridictions compétentes.»

« Ces dernières années, nous avons assisté à d’innombrables cas de violences faites aux femmes et cela doit complètement cesser à travers une punition exemplaire contre les auteurs de ces inhumanités. », martèlera-t-elle, avant de poursuivre, que dans le cadre de la réconciliation nationale et la lutte contre les diverses menaces  sécuritaires qui planent sur le Mali depuis des années, Mme Kanté Djénébou N’Diaye, elle entend y associer toutes les femmes en mettant celles-ci au centre de la résolution des conflits aussi bien interethniques que jihado-terroristes. C’est en cela qu’elle nous confiera, au sortir de l’entretien, qu’elle compte très bientôt se rendre au Centre du Mali pour rencontrer les épouses d’Amadou Koufa et les convaincre de se joindre à elle aux fins d’amener le chef jihadiste à abandonner ses entreprises terroristes.

Modibo Kane DIALLO

Commentaires via Facebook :

10 COMMENTAIRES

  1. Cette femme est vraiment immorale. avec ses multiples identities comment peut-elle se presenter devant le peuple malien pour vouloir parler en son nom? Peut-elle dementir ses multiples identities?
    Au lieu de chercher a voir kouffa pour sauver son copain… (d’ailleurs le message vocal hypothetique de kouffa menacant de mort harouna sangere a reellement existe? pour ma part jai cherche ce vocal en vain mais jamais personne n’a pu prouver son existence. Le journaliste de la Sirene a l’origine de l’article comme du present article, peut-il prouver l’existence du vocal kouffa en question? si oui, je lui demanderais de partager le vocal).

    Djenebou Ndiaye devrait d’abord voir ibk et lui dire la verite sur l mauvaise gouvernance de son regime; la riminalite de son regime jamais vue et onnut au Mali. Des hommes deguises en tenues dozos qui gonflent les rangs d’hypothetiques milices dozos et massacres encore depuis le 30 aout et le 1er septembre des Peuls civiles, sans defences (homme, femmes et enfants) dans le cercle de Djenne:

    Le 30 aout 07 perssonnes tuees dont une FEMME ET SON NOURRISON dans le village de Meou a 7km de Kouakourou (base des Famas) cercle de Djenne; avant de revenir le 31 aout assassiner 2 autres personnes; le meme jour 3 JEUNES FILLES du village qui fuyaient pour se refugier dans la brousse voisine, ont ete rattrappees et tuees de plusieurs balles. Les rescapes qui voulaient se l’abri a Kouakourou aupres des FAMAS qui n’ont pas intervenu pour proteger les populations, ont ete interdits d’acces au village par le Maire de Kouakourou. Les femmes et les enfants errent en brousse sans eau ni nourriture. Le 1er septembre au matin, certains ont rejoint le village de Manga et certains villages dont Mopti.

    – Le 01/09/2018, une horde de miliciens du cercle de Djenne avec 43 charrettes a chevaux et d’autres sur motos, lourdement armes, ont violemment attaque le village Peul de Dankoussa/commune de Sebara#Soye# situe a 7km de Sofara. Ils ont assassines 12 personnes et pille le village de ses biens. Aucune force armee publique n’est venue au secours des malheurreux paysans malgre les alertes lances a tous les niveux. Voila le Mali que veut nous imposer le regime de Ibk, des citoyens de droit a la vie, la securite… et des citoyens de non droit, ni a la vie encore moins a la securite!

  2. En Réalité notre pays est tombé très bas à l’échelle de l’ex Diarra numero 1 ou 2 de Bamako. Elle veut rencontrer les femmes de ce Monsieur Kouffa pour plaider la menace qui pesse sur son copin et bailleur de fond de la présidentielle. cette dame en plus de ce nom Djénébou n’Diaye qu’elle porte, s’appellerait ou s’appelle Bintou Sylla et Mariam Doumbia en France où elle réside . Le Mali est tellement bouré de faux qu’une sentence divine est entrain de pleuvoir sur nous. Que la purification gagne notre pays afin que le mensonge et la calomnie aillent à l’enfer

  3. Djénébou N’diaye s’appelerait Bintou Sylla et Mariam Doumbia en France???????

  4. 😇🔆FAAROH FIN DENMUSSO ! MAH BA ! MUSSO BA! ELLE VAUT 100 HOMMELETTE A ELLE SEULE! VOILA UN EXAMPLE POUR NOS FEMMES NON LETTREES CAR L ARABISE ET LE FRANCISE EST CASTRE ET STERILE!🔆😇

    👤SI TOUTES LES MALIENNES NON SCOLARISEES ETAIENT COMME ELLE LES FARFELUS 🐏D HOMMELETTES🐏 SE SERAIENT TOUS SUICIDES AU LIEU DE CONTINUER A BATARDISER LA SOCIETE PAR DES RELIGIONS DOMINATRICE ET ESCLAVAGISANTE DE LA FEMME PAR UN HOMME CASTRE IDEOLOGIQUEMENT ET MORALEMENT!👤

  5. Hummmm, si personne ne parle de moi, je me crée une mission dans l’optique de… Elle est prête à tout on dirait…😊

    • 👤🐏EGOISTES HYPOCRITES DEMAGOGUES LES FRANCIRCONCIS ARABEXCISES SONT ET REXTERONT🐏👤

      👤si toutes les femmes suivaient son example les nullards d hommes islamises iraient se pendre en foret! Voila une qui ne recite pas de sourats ou de psalms!👤

      • djénéba tu veux sauver ton ex Mari harouna sangaré de la vindicte de hamadou kouffa tu te trompes Hamadou kouffa ne tolère jamais les traitres comme prescrites dans le livre saint de Mohamed sws. Un traitre = un mécréant

        • 😎nous croyons aux principes du gna et du komo😎
          🐏….Amadou Koufa = Amadou le koufar cafre le mecreant le vrai fils des pharaons!….🐏

  6. Elle cherche un poste dans le prochain gouvernement….. Elle l’aura compte tenu du farfelu qui en est à la tête!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • D’accord avec toi quand je sais que le vieux salaud IBK ne vit meme pas sur terre.

Comments are closed.