Mohamed Y. Djiré, gynécologue-obstétricien : “Traiter correctement les IST pour prévenir …”

0

L’infertilité masculine est une maladie qui touche beaucoup d’hommes. Ce handicap est provoqué par plusieurs facteurs notamment la prise de certains médicaments et des infections sexuellement transmissibles IST. Dr. Mohamed Yaya Djiré est gynécologue-obstétricien à l’hôpital mère enfant et au Luxembourg de Hamdallaye. Il nous explique les facteurs déclenchant et les conséquences de cette maladie. 

Mali Tribune : Qu’est-ce que l’infertilité masculine ?

Dr. Mohamed Yaya Djiré : L’infertilité se définit comme l’absence de grossesse dans un couple ayant des rapports sexuels 3 à 4 fois par semaine et en l’absence d’utilisation de planning familial. Elle peut être liée à l’homme soit à la femme. Si elle est liée à l’homme on parle d’infertilité masculine.

 

Mali Tribune : Les hommes peuvent-ils être infertiles ?

Dr. M. Y. D. : Oui les hommes peuvent être infertiles. D’ailleurs les statistiques actuelles répartissent les causes de l’infertilité dans un couple comme suit : 1/3 des cas liés à l’homme, 1/3 des cas liés à la femme et 1/3 des cas les deux.

 

Mali Tribune : Quelle est la différence entre l’infertilité et l’impuissance ?

Dr. M. Y. D. : L’impuissance sexuelle est un trouble caractérisé par l’incapacité pour un homme à obtenir ou à maintenir une érection suffisamment ferme pour des rapports sexuels. Elle est une maladie propre au sujet masculin. Ainsi un homme infertile peut être très viril c’est-à-dire qu’il peut avoir la capacité de faire de bons rapports sexuels. Cependant un homme qui a souvent des troubles de l’érection c’est-à-dire impuissant, peut avoir une fertilité normale.

 

Mali Tribune : Quels types de tests peut-on faire pour détecter l’infertilité ?

Dr. M. Y. D. : Pour le diagnostic de l’infertilité masculine, l’examen qu’on demande le plus souvent est le spermogramme. C’est un examen qui consiste à récupérer le sperme dans un récipient destiné à cet effet après auto-masturbation ou après un rapport sexuel interrompu durant 3 à 5 jours d’abstinence au préalable. On y étudie la présence ou l’absence des spermatozoïdes dans l’éjaculation, leur vitalité, leur morphologie, leur mobilité ainsi que le nombre. Ils existent d’autres examens spécialisés que nous demandons en fonction du résultat du spermogramme.

 

Mali Tribune : Quelles sont les causes possibles de l’infertilité masculine ?

Dr. M. Y. D. : Il existe plusieurs causes de l’infertilité masculine qui sont le trouble hormonal, le Varicocèle qui signifie la varice des testicules, l’obstruction des voies génitales, les infections chroniques tels que la prostatite, la bilharziose et l’oreillon. Les sévères carences nutritionnelles et certains médicaments peuvent être à la base de l’infertilité masculine. Les causes sont nombreuses pour être toutes citées mais il faut retenir que la plupart d’entre elles entraînent un problème d’émission ou de circulation du sperme ou un trouble de la spermatogenèse c’est-à-dire la formation des spermatozoïdes. Le trouble de la formation de spermatozoïdes est de plusieurs types qui sont d’azoospermie qui est l’absence totale de spermatozoïdes, Oligospermie est la quantité insuffisante de spermatozoïdes et asthenospermie signifie la mobilité trop faible des spermatozoïdes.

 

Mali Tribune : Pouvez-vous estimer un taux de stérilité masculine au Mali ?

Dr. M. Y. D. : Une thèse faite à la Faculté de médecine et d’odontostomatologie de Bamako par C K PENLAP en 2006 sur 860 échantillons examinés, 132 cas d’azoospermie soit 15,3 % des cas très difficiles. Il faut signaler que cela représente la fréquence d’un laboratoire de recherche et ne peut pas refléter la fréquence pour la population masculine en général.

 

Mali Tribune : Quelles sont les conséquences de l’infertilité masculine ?

Dr. M. Y. D. : L’infertilité masculine peut avoir de lourdes conséquences. Elle est surtout mal vécue dans les cas difficiles voire impossibles à corriger.

A long terme, elle peut entraîner un trouble psychique et la mésentente dans le couple nécessitant l’aide d’un psychologue.

 

Mali Tribune : Comment peut-on éviter l’infertilité ?

Dr. M. Y. D. : Il y’a certaines causes faciles à traiter tandis que d’autres sont très difficiles. Il faut cependant éviter les facteurs favorisant les troubles hormonaux et traiter correctement les IST. Pour prévenir l’infertilité, il faut aussi corriger les carences nutritionnelles tout en évitant les médicaments qui favorisent la maladie.

Propos recueillis par

Fatoumata Kané

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here