Assassinat de Saloum Ould Becki : La CMA menace de sévir pour traquer les auteurs

0
Membres d'un groupe armé à Kidal, le 13 juillet 2016.
Membres d'un groupe armé à Kidal, le 13 juillet 2016. © AFP/SOULEYMANE AG ANARA

A la suite de l’assassinat du commandant du Mécanisme opérationnel de coordination (Moc) à Tombouctou, Saloum Ould Becki, membre de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA) par des individus armés non identifiés, le comité directeur de la CMA demande à la Minusma de procéder à une enquête sur ce crime abominable afin de situer les responsabilités et identifier les criminels et menace de sévir.

Selon un communiqué de la  cellule de communication de la CMA, son chef de mission au sein du Mécanisme opérationnel de coordination (Moc) à Tombouctou, le commandant Saloum Ould Becki fut lâchement assassiné par des hommes armés non identifiés qui se trouvaient à bord d’un véhicule pick-up le 9 septembre 2018 aux environs de 21 h dans le quartier de Hammabangou.

A en croire au communiqué, “le comité directeur du mouvement condamne avec la dernière rigueur cet assassinat lâche et barbare dont a été victime leur commandant. La CMA  demande à la Minusma de procéder à une enquête sur ce crime abominable afin de situer les responsabilités et identifier les criminels”.

A défaut, les responsables du mouvement sont déterminés à ne pas laisser ce crime impuni. C’est pourquoi, ils menacent d’entreprendre des poursuites pour retrouver les auteurs de cet odieux assassinat, et les mettre hors d’état de nuire.

Notons que c’est la deuxième fois qu’un membre influent de la CMA est froidement assassiné  dans la ville de Tombouctou dans les mêmes conditions. En attendant la suite des enquêtes, la situation est confuse et la psychose règne au sein du Moc de Tombouctou.

Y. Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here