Attentat contre le convoi du Ministre Bocary Tréta, à 45 km de Gao-ville : 2 soldats de l’escorte tués et 6 autres blessés, dont 3 grièvement Le Ministre lui-même serait sain et sauf

1
Bocari Téréta
Bocari Téréta – résoudre

Le lundi matin 24 novembre 2014, aux environs de 8h45, un véhicule de l’escorte militaire qui accompagnait le Ministre du Développement Rural, M. Bocary Tréta, a sauté sur une mine. C’etait dans les environs d’un village portant le nom de Hamakouladji, situé à 45 km de la ville de Gao, sur la route de Bourem. Selon un premier communiqué du Gouvernement, l’explosion a calciné complètement  le véhicule militaire, de type ÉTA, qui a sauté sur la mine, faisant 2 morts et 6 blessés, dont 3 grièvement. Le Ministre lui-même serait sain et sauf.

Le Gouvernement privilégie la piste d’un attentat par “engin explosif commandé à distance”, car, précise le communiqué, “un premier véhicule de l’armée, en tête du convoi ministériel, était passé sans dégâts”. Toujours selon le communiqué, “les blessés ont été immédiatement évacués sur Gao, dans le camp BARKHANE où ils reçoivent les soins appropriés. Quant aux morts, leurs dépouilles sont conservées au camp I de Gao, en attendant les hommages de la Nation entière et des Fama (Forces Armées Maliennes)”.

Le Ministre Tréta et sa délégation devraient se rendre, sur le site du barrage de Taoussa, ainsi que sur le périmètre de Forgho, dans la localité de Bourem, dans le cadre  d’une mission pour la supervision de la campagne agricole 2014-2015. Selon nos informations, le convoi du Ministre qui avait quitté Gao a rebroussé chemin après ce drame.

Le Gouvernement a condamné cet attentat et l’a qualifié d’“acte odieux”.

Demba KONTÉ

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.