Comité de suivi de l’accord pour la paix et la réconciliation : Le désaccord pour la représentation enfin dissipé

0

Les groupes armés accordent leur violon pour aplanir leur divergence autour de leur représentativité au sein du comité de suivi de l’accord pour la paix et la réconciliation.

Une solution semble être trouvée pour dissiper désormais cette divergence entre les groupes armés. Les représentants de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) et de la Plate-Forme réunis ce jour 25 janvier 2016 au siège de la Misahel sur l’initiative du Haut Représentant de l’Union Africain pour le Mali et le Sahel, chef du groupe de contact pour la résolution de la question de la représentation des parties au sein du CSA, en présence de représentants de la CPA et de la CMFPRII, ont définitivement convenu  ce qui suit : « La coalition pour le Peuple de l’Azawad  (CPA) se réunifie conformément à l’arrangement convenu entre Ibrahim Mohamed Assalah et Mohamed Ousmane en décembre dernier, la CPA et la CMFPRII intègrent la CMA sans condition de quota. Les deux formations siégeront au sein de la délégation CMA, à raison d’un représentant chacune au CSA et d’un représentant chacune dans un seul sous-comité de leur choix.

La CMA et la Plateforme appellent les autres groupes existants à la date de la signature de l’Accord mais non signataires et n’ayant pas également signé, à intégrer selon leur choix ceux des mouvements les formant (CMA et la Plateforme) », indique le communiqué. Avec cette signature, le comité de suivi de l’accord ne doit plus connaître encore de blocage pour sa mise en application.

Les différents signataires de cet accord sont obligés d’honorer leur engagement vis-à-vis du gouvernement malien qui subit toujours des pertes.

 M Fofana

PARTAGER