Communiqué du gouvernement relatif à la reprise des hostilités dans la région de Kidal

9
Choguel Kokalla Maïga
Choguel Kokalla Maïga ministre de la communication

Les affrontements survenus après la signature de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation issu du Processus d’Alger, continuent de susciter de nombreuses réactions visant pour les unes à conforter le processus de paix, pour les autres, à désigner des responsables et à faire du Gouvernement du Mali, non pas une partie de la solution mais un élément du problème.

Face à de telles appréciations, le Gouvernement du Mali reste serein et continue à condamner avec la dernière rigueur tous les actes, ou toutes  velléités visant à compromettre le succès du processus de paix.

Le Gouvernement s’étonne que les différentes condamnations de la violation de l’Accord ou de la cessation des hostilités ne permettent pas d’engager des actions concrètes, susceptibles d’alléger les souffrances des populations.

Il est à signaler que la brusque dégradation de la situation sécuritaire a retardé les initiatives par le Gouvernement dans le sens du retour des services sociaux de base dans les régions de conflit, à savoir les actions humanitaires, les actions relatives à la santé, à l’éducation, à l’hydraulique, etc.

Par ailleurs, le Gouvernement a pris connaissance de la décision d’une des parties signataires de suspendre sa participation aux travaux du Comité de Suivi de l’Accord. Il s’agit là d’une décision qui constitue une entrave à la restauration de la paix.

Le Gouvernement estime que les motifs d’une telle décision doivent faire l’objet d’échanges entre les parties prenantes sans pouvoir justifier en aucune façon la rupture du processus.

A cet égard, le Gouvernement apprécie la position de l’équipe de médiation, celle qui consiste à s’engager pleinement dans la poursuite de la mise en œuvre de l’Accord et à poursuivre ses travaux en conséquence.

Le Gouvernement de la République du Mali lance un appel aux deux signataires aujourd’hui en conflit pour qu’ils considèrent que la réussite de l’œuvre de restauration de la paix relève d’abord de la responsabilité des Maliens. Le Gouvernement les invite à poursuivre un dialogue sincère afin de permettre à notre pays de répondre à l’attente des populations maliennes de continuer à bénéficier de la confiance et de l’accompagnement de la communauté internationale.

Le Gouvernement de la République du Mali n’a cessé de multiplier les contacts avec toutes les parties prenantes dans la perspective de créer des conditions propres à la poursuite sereine et efficace de la mise en œuvre  de l’Accord. Il apporte ainsi la preuve de son engagement sans réserve à l’avènement de la paix, à l’instauration d’un climat de confiance et de la concorde entre tous les acteurs.

Bamako, le 24 août 2015

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Ce koukala-ni maiga peut -il convaincre qui encore de sa loyauté pour ce pays dont il ne cesse de manger les tripes.
    – Choguel = 5 millions cfa de salaire mensuel équivaut au salaire de 66 soldats maliens au front !…..et la cleptomanie continue avec la bénédiction des plus hautes autorités du pays

  2. Ce koukala-ni maiga peut -il convaincre qui encore de sa loyauté pour ce pays dont il ne cesse de manger les tripes.
    – Choguel = 5 millions cfa de salaire mensuel équivaut à 66 soldats maliens au front !…..et la cleptomanie continue avec la bénédiction des plus hautes autorités du pays.

  3. Mais c’est quoi ce communiqué???????? 😯

    J’ai l’impression que le gouvernement est entrain de REGARDER un FILM dans lequel lui même n’a AUCUN RÔLE!

    QUE C’EST TRISTE POUR MON PAYS! 🙁

  4. Si CMA a signé un accord de paix, pourquoi elle continue à occuper des pans du territoire national? Elle se croit-elle plus légitime que le GATIA? Ils feront mieux de désarmer et d´intégrer la république. Les grandes puissances qui les soutiennent aujourd´hui n´ont pas d´amis mais des intérêts. Il faut être maudit pour aider un étranger à combattre ton propre frère.

  5. Si la CMA se retire c est son problème d ailleurs ces bandits ne nous font plus peur laisser le Gatia les bouter les fesses

  6. Est-ce que c’est obligatoire de pondre un communique’ quand on a rien a dire? 😯 😯 😯 Et en plus on veut nous faire croire que c’est du professionnalisme comme ca sans meme savoir qu’on montre toute notre impuissance et notre bassesse au reste du monde 🙁 🙁 🙁 .

    Quelle honte!!!

  7. Comment voulez vous que les rebelles respecte l’accord ils savent que notre pays na pas d’état et que Ibk est un trouillard lache qui ne maîtrise plus rien

  8. Dû n’emporte coi le gouvernement maliens panse avoir devant lui des enfants il est temps de arrêté les cône ri sert que votre espoirs de conquête de l’azawad par la force nous réconforter car nous allons reconquérir notre territoire total donc continuer avec vaut sal arrières panse qu vous conduira toujours l’impasse qui semble bien être votre récompensé chez le bon dieux

  9. “Le Gouvernement s’étonne que les différentes condamnations de la violation de l’Accord ou de la cessation des hostilités ne permettent pas d’engager des actions concrètes”

    Le gouvernement “s’étonne”… 😯 😯 😯 😯 😯
    On croît rêver! 🙄 🙄
    Mais au fait, c’est pas le gouvernement qui est sensé “engager des actions concrètes”? 8) 8) Ah mais c’est vrai: Il “s’étonne” de pas pouvoir le faire! 🙄 🙄 🙄

    “Par ailleurs, le Gouvernement a pris connaissance de la décision…”
    Sans blague! Il a “pris connaissance”! 🙄 🙄 🙄

    “Le Gouvernement estime que les motifs d’une telle décision…”
    L’Action (avec un grand A) de notre gouvernement est IMPRESSIONNANTE:
    D’abord il s’étonne que,
    ensuite il estime que,
    enfin il a pris connaissance que…

    On a l’impression que le gouvernement évoque en “spectateur” un problème qui touche un autre pays que le nôtre et qui se passe ailleurs! 😯 😯 😯

    Enfin, du moment qu’il s’étonne, c’est déjà ça… 😥 😥 😥

Comments are closed.