Compis-15 menace : “Nous ne cantonnerons pas dans un processus qui n’est pas inclusif”

9
Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune
Mohamed Ousmane Ag Mohamedoune

C’est dans une atmosphère très tendue que les responsables  de la Compis-15 ont rencontré la presse samedi dernier à la Maison de la presse. Une occasion mise à profit par les dirigeants des six mouvements qui composent la Compis-15 pour dénoncer les erreurs et tentatives d’exclusion du processus de paix.

 

Dans une déclaration lue par le coordonnateur de Compis-15, Mohamed Ousmane Ag Mohamedoun, le ton est vraiment à la révolte et à l’indignation : “Pour que l’accord soit un bon accord pour notre pays, nous devons nous mobiliser tous pour que son inclusivité soit préservée, pour que le gouvernement soit fort et engagé à cela”, a-t-il lancé. Si la Compis-15 a pris une telle position, c’est parce qu’elle reproche à Me Harouna Toureh de vouloir saboter le processus.

“Avec des hommes comme Harouna Toureh, la mobilisation est en danger. C’est pourquoi, nous informons de façon solennelle qu’il n’est plus crédible à agir au nom de Ganda Izo, Ganda Lassalal Idje et la CMFPR-3, de la Plateforme républicaine et par conséquent il a été déposé par ses collègues”, a annoncé la Compis-15.

Et pour matérialiser ce mécontentement, la Compis-15 indique que des mobilisations auront lieu au niveau des régions et cercles pour, dit-elle, opposer un niet catégorique à Harouna Toureh et à tous ceux qui tenteraient de le soutenir au détriment des populations sédentaires. Pis, la composante CMFPR de Compis-15 souhaite voir les autres mouvements de la Plateforme rester en dehors des manigances.

 

Désobéissance générale

En attendant une résolution de cette crise, la Compis-15 décide de suspendre sa participation des préparatifs de la conférence d’entente et le mécanisme de gestion de la période intérimaire. La Compis-15 va plus loin : “Nous ne cantonnerons pas dans un processus qui n’est pas inclusif. Nous ne désarmons pas dans un processus qui n’est pas inclusif. Nous n’encourageons pas des patrouilles mixtes, par contre nous patrouillons déjà et souvent avec d’autres mouvements de la Plateforme dont le MAA. Nous suspendons le projet de retour de nos refugiés et nous ouvrons nos portes à tous les combattants qui refusent de cantonner pour les mêmes raisons et dans l’intérêt de la sauvegarde de l’unité de notre pays”, menace la Compis-15.

En un mot, la Compis-15 exige des représentants au niveau du comité de suivi de l’accord et aux différents sous-comités à la proportionnelle des groupes armés signataires.

Alpha Mahamane Cissé

 

PARTAGER

9 COMMENTAIRES

  1. Les étapes de cantonnement, d’intégration et de désarmement, démolition et réinsertion sont les suivantes :
    Primo, il faut le cantonnement.
    Secundo, l’intégration.
    Tertio, le DDR.
    Que ce compis-15 nous laisse en paix.

  2. L’accord d’Alger dispose que les militants des groupes armés signataires de l’accord d’Alger seront cantonnés et vont intégrer l’armée malienne juste après la signature avec bien sur la mise en place d’un comité de suivi chargé de coordonner et de veiller de près et de loin à la bonne mise en œuvre de l’accord d’Alger.

  3. L’intégration des rebelles dans l’armée malienne est une évidence et pourra seule mettre fin à la recrudescence des attaques terroristes qu’a connu notre pays. L’accord d’Alger est clair sur cette intégration. Il dispose dans son article 19, chapitre 8 que l’intégration et e=le DDR (désarmement, démolition et réinsertion) se déroulent au fur et à mesure du cantonnement des combattants. 💡 💡 💡 💡

  4. Le gouvernement ne soutien aucun groupe armé. Si ces dirigeants de Compis-15 se sont ralliés à la CMA c’est parce qu’ils savent que leur lutte n’aboutira. Aucun groupe n’est exclu du comité de suivi. 💡 💡 💡 💡

  5. Il faut que tous les partis signataires de l’accord de paix respectent leurs engagement pour que la bonne application de cet accord, le gouvernement Malien a besoin la contribution de tout un chacun pour que la paix revienne au Mali de façon définitive.
    VIVE LE PRÉSIDENT IBK
    VIVE LA PAIX ET LA RÉCONCILIATION. 🙄 🙄 😈 😈 😈 😈

  6. Mes chers compatriotes, Compis15 n’est reconnue officiellement parmi les groupes signataires de l’accord d’Alger pour la paix et la réconciliation nationale. Ce groupe a vu le jour après la signature du 15 mai 2015 à Bamako. Il ne peut pas être associé aux travaux du comité de suivi. 💡 💡 💡 💡

  7. La Compis-15 est un groupe non reconnu par les maliens. Ce ne sont pas des luttes qui leurs feront parti du comité de suivi. Le gouvernement n’est pas censé accompagné un groupe. Les membres du comité de suivi sont déjà connus par les parties signataires. Le groupe Compis n’en fait pas partie.

  8. Les militants de Compis-15 vont tous s’ajouter à d’autres groupes signataires de l’accord. Le gouvernement malien ne peut pas s’engager à ce que cette coordination soit inclue dans l’application du comité de suivi. Il était prévu qu’elle s’ajoutera soit à la Cma soit à la Plate-forme.

  9. On s’en fout que ces gens s’ajoutent à la Coordination des mouvements armés de l’Azawad. La seule chose qui nous intéresse est la paix. Le Mali a tout simplement besoin de l’entente entre les groupes armés en ce moment. 😳 😳 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Comments are closed.