Gao : le siège des autorités intérimaires assiégé par des groupes armés dissidents

2

Vendredi dernier pendant que les paisibles habitants de la ville de Gao s’apprêtaient à aller à la mosquée, des éléments des groupes armés non signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger ont fait irruption au siège de l’Assemblée régionale actuellement occupé par les Autorités intérimaires.

Il s’agissait des combattants de CMFPR I, II, III, de l’ACTRG et de Ganda Izo. Avec des armes à feu, ils sont venus déloger quelques éléments du Mécanisme opérationnel et de coordination (MOC) qui assuraient la sécurité du bâtiment.

Ces derniers ne s’y sont pas opposés pour éviter un bain de sang. Entre temps, un renfort du MOC, lourdement armé, est venu encercler les preneurs d’otage. «Nous sommes là pour réclamer nos droits envers l’Etat», ont clamé des responsables des groupes armés dissidents, à savoir Sidi Alamine, Ibrahim Diallo et le président du CMFPR II, Issiaka Kantao.

Ces groupes armés réclament à l’Etat les points suivants : leur prise en charge dans la signature du décret additif, leur participation dans la Commission nationale de la Réforme du secteur de la sécurité (CNRSS), dans la Commission d’intégration (CI), dans la Commission technique de sécurité (CTS), l’Equipe mobile d’observation et de vérification (EMOV), la Commission de suivi de l’Accord (CSA), le Mécanisme opérationnel et de coordination (MOC) de Tombouctou, Gao et Kidal ainsi que les autorités intérimaires dans les cercles.

Les groupes armés ont libéré le siège des Autorités intérimaires après avoir reçu l’assurance qu’ils seront très bientôt reçus à Bamako par le Premier ministre et le ministre de la Défense et des Anciens Combattants.

Abdourhamane TOURÉ
AMAP-Gao

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. comrades IBK was warned from onset(2013) including by me that all of groups who have violently opposed government must form coalition plus speak with one voice. That failure perpetually create conditions where seemingly monthly armed terrorists groups rise proclaiming they have rights. If IBK had or would properly manage this condition condition that should apply to all is no armed opposition would receive anything beyond military response thus, its grievances even grievances with merit would not be considered. Moreover, they should seek to become member to authorized non violent opposition plus have it submit their grievances to government. We must cease to allow groups of armed thug terrorists be given honorable treatment that encourage others to use same armed thug terrorists maneuver.
    IBK was repeatedly told giving armed thug terrorists consideration as honor group would not work plus only encourage others to do same. To this date that claim have proven true plus is great indicator of IBK incompetence plus need to retire if Mali as nation is to progress its Security plus development of Perpetual World Class Modern Living thereto quickly upgrading living conditions.
    Have any of you noticed that fools who lead us into these dangerously compromising plus non beneficial conditions are Elderly men with no fight left in them only words that under total circumstance indicate they are naive plus gullible.

    VOTE MOUSSA COULIBALY FOR PRESIDENT OF MALI JULY 29, 2018
    PATRIOTIC MOVEMENT PLATFORM FOR CHANGE

    VERY MUCH SINCERE,
    Henry Author(people of books) Price Jr. aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here