Mise en œuvre de l’accord : Le Mali libère 29 ex-rebelles de la CMA contre 7 prisonniers

84

Le gouvernement a annoncé la libération de 29 ex rebelles de la CMA. En échange, la CMA va relaxer les 7 prisonniers (3 militaires 4 policiers) qu’elle détient. La décision a été prise à la faveur de la 6ème réunion du Comité de suivi de l’accord d’Alger tenue la semaine dernière à Bamako.

Cette libération s’inscrit, selon les acteurs, dans le cadre de la mise en œuvre de l’accord de paix et de l’adoption des mesures de confiance. Pour la Coordination des mouvements armés, il s’agit d’un « pas important » vers la mise en œuvre de l’accord de paix d’Alger. Cependant, la CMA prétend avoir encore 67 militants détenus par le gouvernement à travers les prisons de Bamako, Mopti, Tombouctou et Gao.

Almou Ag Mohamed,  porte-parole de la CMA  a confirmé que « Le gouvernement a annoncé vouloir libérer vingt-neuf parmi les détenus, dont nous n’avons pas la liste encore. Du coté de la CMA nous avons trois militaires et quatre policiers ».

PARTAGER

84 COMMENTAIRES

  1. A attendre toutes les parties signataires de l’accord, moi personnellement je tire une seule leçon dans leurs propos. Cette leçon n’est autre que l’envie d’aller résolument à la paix et la réconciliation nationale. Je leur demande toujours de faire preuve de sagesse et de responsabilité quant à une sortie parfaite et réussie de celle-ci.
    VIVE LA PAIX! ❗ ❗ ❗
    VIVE L’ACCORD D’ALGER! ❗ ❗ ❗

  2. Je pense que pour l’application intégrale de l’accord d’Alger, il faut beaucoup d’indulgence et de patience. Car il ne s’agit pas d’aller vite, mais d’aller progressivement et qu’au bout du compte nous ayons les résultats attendus. Je félicite les acteurs pour ce geste de libération de prisonniers qui marque un point essentiel dans la mise en oeuvre de l’accord.
    QUE VIVE LE MALI UNI ET INDIVISIBLE DANS LA PAIX ET LA RECONCILIATION!

  3. J’encourage et recommande à tous les acteurs à redoubler d’effort quant à la mise en oeuvre de l’accord d’Alger qui a donné un nouveau souffle au peuple Malien. Certes, l’application intégrale d’un accord n’est tout à évident, mais avec la bonne volonté des uns et des autres nous y arriverons. Que chacun fasse ce petit sacrifice pour l’intérêt de notre Nation. Et la libération des prisonniers par chaque partie est louable et cela est essentiel pour le retour à la paix.

  4. Ceci est un appel à l’endroit du peuple Malien. J’aimerais qu’il s’approprie cet accord et accompagner les acteurs dans leur mission. Ainsi, nous retrouverons la paix tant attendue. Aujourd’hui, les acteurs viennent de poser un acte important dans la mise en oeuvre de cet accord en libérant des prisonniers.

  5. Pour ma part, je pense que la libération des ex-rebelles de la CMA contre ceux des FAMA est salutaire et louable. A l’unisson et à l’effort conjugué de tous c’est-à-dire les partis politiques, la CMA et la population, nous pourrons parvenir à une application stricte de l’accord d’Alger qui favorisera la paix et la réconciliation tant souhaitée.

  6. Je pense à mon modeste avis que la paix tant souhaité ne saurait arriver que si nous nous donnions les moyens pour y parvenir. Cependant, pour y parvenir, toutes les parties signataires de l’accord de paix devraient y mettre du cœur dans sa mise en oeuvre. Lorsque l’on unit étroitement ces deux mots : paix et liberté. La paix nous donnera la liberté ; la liberté nous donnera la paix, et, par surcroît, la paix et la liberté donneront à tout le monde l’ordre, le travail et le bien-être. C’est par le maintien de l’ordre quand même qu’il faut assurer le triomphe de la liberté et le châtiment de l’impuissance. Je suis heureux de voir qu’un point important de l’accord ait été réalisé à savoir la libération des prisonniers de guerre de part et d’autre.
    VIVE LA PAIX AU MALIBA! ❗ ❗ ❗ ❗

  7. Pour ma part, je pense que tout accord connait quelque fois des difficultés dans sa mise en oeuvre. Mais, j’ai foi que cet accord est la panacée de sortie de crise que notre pays connait. J’aimerais que chaque partie signataire face preuve de sacrifice et responsabilité car le Mali est la chose commune et il y va de l’intérêt de tous. Aujourd’hui, la libération de ces prisonniers me réjouit.

  8. Je pense qu’il est plus difficile de faire la paix que la guerre. En effet, pour une paix durable, il faut le sacrifice et le courage de tout un chacun pour y arriver. Parce qu’il n’y a de paix durable que celle qui ne s’achète au prix d’aucune faiblesse. Par conséquent, je demande à toutes les parties signataires de l’accord d’Alger de s’y investir et d’éviter toutes actions tendant à freiner le processus de paix. Et la libération des prisonniers de part et d’autre est la bienvenue qui est un pan essentiel dans l’application de cet accord.
    VIVE LE MALI UN ET INDIVISIBLE! ❗ ❗ ❗

  9. Il faut dire que l’accord de paix, signé une première fois par le gouvernement et les groupes armés loyalistes le 15 mai, a été difficile à décrocher. Longtemps accusé de ne rien faire pour régler la situation dans le Nord, durement critiqué en coulisses par ses partenaires régionaux et internationaux, IBK a fini par passer la vitesse supérieure. Quant à l’application diligente de cet accord, il faudrait que toutes les parties s’y mettent. Et cette libération conjointe de prisonniers est une preuve. Tant mieux pour le retour de la paix et de la réconciliation nationale. Cela y va de l’intérêt de la nation.

  10. les efforts remarquables des parties signataires pendant les négociations tout comme l’engagement « de l’Algérie, qui a conduit la médiation . Maintenant il faut appliquer cet accord dans ses moindres détails.
    Et il faut faut savoir que ces signataires respecterons cet accord

  11. A mon humble avis, depuis la signature de l’accord d’Alger, le président a toujours montré sa bonne foi dans la mise en oeuvre de celui-ci. En effet, la libération de quelques prisonniers en est une preuve. Donc, en tant que citoyen Malien, je pense que cette libération conjointe de prisonniers vient décrisper un peu l’atmosphère.
    VIVE LES ACCORDS DE PAIX!!

  12. Cet Accord va contribuer à la restauration de la stabilité et de la sécurité, à l’amélioration des conditions de vie pour la population et ouvrira la voie à la réconciliation nationale

  13. Cet accord de paix a donc été salué dans tous le Mali,on se félicite de cette « nouvelle étape importante du long processus visant à rétablir la confiance mutuelle »La paix est le souhait de toute la population et nous remercions tous les signataires

  14. L’afflux des réfugiés dans le Nord du pays doit être une interpellation pour le gouvernement mais aussi pour la CMA pour que ceux-ci puissent cantonner leurs forces et permettre à ce que l’armée puisse très rapidement se redéployer dans cette zone pour mieux la sécuriser et éviter tout débordement.

  15. Cette libération traduit vraiment la bonne foi des autorités de Bamako à aller à la paix. Il faut donc que les parties en face puissent en faire autant. Le processus de paix connait certes des difficultés mais ce genre d’actes est de nature à booster un temps soit peu les choses.
    Merci au gouvernement et la CMA pour leur engagement à nous ramener la paix.

  16. Cette décision de libération des 29 prisonniers est un pas vers l’accentuation de la confiance née entre les signataires de l’accord de paix. Vivement que cette étape qui vient d’être franchie en appelle d’autres pour que la paix définitive revienne dans notre MALIBA.

  17. Il y a 2 ans et demi lors de l’offensive des rebelles soutenus par les mouvements « terroristes », on ne donnait pas cher de la stabilité de ce pays.Mais IBK et son gouvernement à travers leur sagesse ont compris que Si tu ne participes pas à la lutte pour le progrès,tu participes à ta défaite sociale.Le vrai plaisir de la dispute, c’est la réconciliation.

  18. Tous les partis signataires de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier doivent se donner la main pour le bonheur des Maliens. La paix viendra au Mali si et seulement si les maliens sont au cœur de l’accord et prennent part chacun à son niveau à l’application de l’accord. C’est là que la paix définitive viendra !

  19. Le gouvernement avec à sa tête le président ont fait assez de sacrifices pour que cet accord voit le jour et soit mis en application. De ce fait s’il y a des blocages il faut qu’il y ait une compréhension de la part de la CMA et de la plateforme à l’égard du gouvernement pour que cet accord ne soit pas un de trop.

  20. Le souhait des autorités de ce pays est d’apporter la paix, la réconciliation et la cohésion sociale à leur population donc il ne faudrait pas douter de leur bonne foi et être un peu patient.
    Les autorités ont marqué leur engagement pour ces accords et je suis sûr qu’elles le tiendront.

  21. Si les forces qui étaient ennemis hier ont décidé de fumer le calumet de la paix c’est une bonne chose. Par conséquent, je crois que les attaques sporadiques qui ont souvent lieu dans le nord du pays ne sont que l’œuvre de ceux qui ne veulent pas voir l’accord de paix aboutir donc ils s’adonnent à des actes de déstabilisation qui ne porteront pas de fruits car nous sommes engagés pour la paix et rien ni personne ne devra nous détourner de cette voie.

  22. Le pessimisme de l’intelligence ne doit pas l’importer à l’optimisme de la volonté.
    La signature d’un accord de paix au Mali par toutes les parties suscite de l’espoir.
    Nous remercions tous les signataires et pour ce dessein de paix .
    VIVE L’ESPOIR ET LA PAIX

  23. Débout chers maliens soutenons nos forces armées, le gouvernement.
    Arrêtons les accusations inutiles. Restons un et indivisible, ensemble nous allons combattre tous les ennemis du Mali.
    Il est temps de voler de nos propres ailes, personne ne pourra venir sauver notre pays a part nous-même.

  24. Les autorités maliennes ont toujours montrées leur ferme volonté de mettre en application ces accords qu’elles ont-elles-mêmes voulus.
    Mais nous devons être sans ignorer que la mise en œuvre d’un tel accord nécessite beaucoup de moyens financiers matériels et humains donc contribuons tous à l’application de cet accord.

  25. L’accord de paix connait des obstacles comme tout accord d’ailleurs mais il y a des avancées.
    Je pense donc qu’il est temps qu’on se donne la main, soutenir le président, nos forces armées, le gouvernement, leurs montrer à quel point ils peuvent compter sur la population, c’est sure que le Mali retrouvera le bonheur car avec l’accord de paix Plateforme,Gatia, Cma, Fama: c’est une famille maintenant!
    VIVE LA PAIX AU MALI

  26. Le gouvernement malien a montré sa bonne volonté pour aller à la paix donc il ne saurait refusé de poser les actes allant dans ce sens.
    Il faut un budget pour faire face à tout ce problème. IBK mettre tout en oeuvre pour retrouver cette paix qui nous est très chère.

  27. Tout début est difficile mais le meilleur est à venir. Dans toute chose lorsqu’il y’a la volonté le reste viendra.
    Donc nous comptons sur le respect des accords de part et d’autre pour le bien de tous.

  28. Il faut savoir des efforts sont déjà consentis pour la paix telles que les patrouilles mixtes, la commission de vérité et réconciliation donc il faut y croire.

  29. Le président envisage faire un remaniement dans les jours à venir pour intégrer les chefs de la CMA et la plate forme. Ce sont les étapes à suivre et nous y parviendront. Le cantonnement, le désarmement sont en cours. il faut noter aussi la libération d’une vingtaine de prisonniers par le gouvernement. Tout malien doit croire à ces accords et c’est ensemble que nous pouvons réussir.

  30. Nous devons savoir que les conditions sont mises en place pour le retour à la paix comme l’a signifié les acteurs et les observateurs.
    Tout sera respecté selon les dispositions prescrites dans les accords. Il faut que les belligérants comprennent que cette paix est bénéfique à nous tous car personne n’est prête à revivre les atrocités de la guerre

  31. Cette libération montre qu’il y a la volonté manifeste dans les 2 partis. L’accords seront respectés pour le bien-être de tous les maliens en particulier les parents du Nord.
    Les efforts sont énormes et les faits parlent d’eux-mêmes alors pourquoi ne pas croire

  32. Cet acte vient s’ajouter à d’autres tels que le cantonnement, le désarmement et la réinsertion des ex-combattants qui ont débuté de façon tumultueuse mais qui suivent son leur cours. Tout porte à croire que nous irons à la paix.

  33. Nous ne devons pas polémiquer sur le nombre des prisonniers mais la portée de cet acte qui marque de nouveau la confiance entre les deux partis et d’autres. Il faut noter que cela prouve que qu’ils sont prêts à aller résolument vers la paix

  34. Tout malien doit savoir que ces accords sont les vraies portes de sorties pour une paix durable. Nous saluons les ex-rebelles pour leur patience et le respect de leur engagement car le gouvernement tiendra à ses engagements également.

  35. C’est un pas de plus vers l’application des accords pour une sortie définitive de cette crise qui n’a que duré. Nous disons un grand merci à IBK et à l’ensemble des acteurs de ces accords

  36. Il faut que tous les partis signataires de l’accord de paix respectent leurs engagement pour que la bonne application de cet accord, le gouvernement Malien a besoin la contribution de tout un chacun pour que la paix revienne au Mali de façon définitive.
    VIVE LE PRÉSIDENT IBK
    VIVE LA PAIX ET LA RÉCONCILIATION.

  37. La paix au Mali est impossible tant que les partis politiques, la société civile, en somme tous les acteurs de la paix ne s’impliquent pas dans sa mise en œuvre intégrale. Pour se faire ont doit privilégier le recours à la période intérimaire et faire en sorte que la conférence prévue par l’accord voit le jour. 😆 😆 😆 😆 😆

  38. La paix et la réconciliation sont aujourd’hui les attentes primordiales des citoyens maliens. Depuis que l’accord de paix issu du processus d’Alger a été signé jusqu’à l’heure actuelle, rien ne rassure. Donc pour que la paix ne reste pas une chose inaccessible pour ce pays, nous dévons faire recours à la conférence d’entente nationale, comme prévue par l’accord, et la période intérimaire au lieu de faire comme certains militants des groupes armés et de l’opposition. C’est-à-dire se donner aux critiques à l’endroit de l’accord.

  39. Certes, il y a beaucoup de défis à relever, mais la volonté des parties est déterminante. Celles-ci se sentent dans l’obligation de mener à bien cet intervalle passager qui vient de s’ouvrir après la signature du 20 juin 2015. Mais il me semble aussi que contrairement au gouvernement, certains groupes ne sont pas de bonne foi. 😆 😆 😆 😆

  40. Ces défis appartiennent à la population et à toutes les parties, Mr le rédacteur. Le comité de suivi est là et il doit être accompagné par la population. Les difficultés qu’a connues la mise en œuvre sont indépendantes de la volonté du gouvernement. La preuve en est qu’il vient de s’engager à libérer 29 prisonniers des groupes armés.

  41. L’application d’un accord de paix relève toujours des défis. Et ces défis sont pour les signataires et la population civile bénéficiaire qu’on est. Cet accord, pour qu’il produise ses effets doit faire l’objet d’une application intégrale. Cela n’incombe pas qu’au gouvernement.

  42. L’application de l’accord est primordiale. Toutes personnes hostiles ou ayant des idées protagoniste sur ce traité doivent toutes être obligées à aller à l’exile. Cet accord est notre unique espoir. Sa mise en œuvre peut même être considérée comme l’une des conditions de l’avancée de ce pays. 😳 😳 😳 😳

  43. Vu les difficultés rencontrés dans l’application des accords déchus sur la même rébellion. Cet accord ne sera pas comme les autres. Il sera un vrai accord, et apportera la solution définitive à notre vieil problème. Les journalistes jaloux vont maigrir.Le gouvernement s’est assumé et continuera de la faire jusqu’à ce que cet accord soit appliqué. 😥 😥 😥 😥

  44. Le gouvernement s’est toujours assumé dans la mise en œuvre de l’accord d’Alger. Le plus grand problème dans ce retard réside au niveau des groupes rebelles. Ceux-ci n’arrivent pas jusqu’à présent à s’entendre réellement.

  45. Le gouvernement malien n’est pas l’ennemi de ce pays, il agit en fonction des principes pouvant assurer la protection de notre Maliba. Nous devons suivre ses verdicts pour pouvoir sortir dans cette crise multidimensionnelle.

  46. Nous devons comprendre à travers cette décision gouvernementale qu’il est partant pour l’application de l’accord pour la paix et la réconciliation. Il faut qu’on soit tous solidaire et accompagne cette verdict pour le bien être de nous-même.

  47. Les maliens sont pour le retour définitif de la paix, nos dirigeants également. A présent, nous convions les ex rebelles à coopérer d’avantage pour la paix et la réconciliation.

  48. Donnons-nous la main et finissons avec cette guerre une bonne fois pour toute. Le Mali a besoin de nous tous, ce geste du gouvernement vis à promouvoir une application transparente de l’Accord de paix.

  49. L’Etat malien compte redonner une image acceptable à notre cher pays. La libération des ex rebelles contribue à la restauration de la paix au sein de notre pays. Aussi de promouvoir le processus de l’Accord d’Alger.

  50. Le Mali aspire à la paix durable, nous devons unir nos forces pour rebâtir ce pays. Le gouvernement malien a posé un acte salutaire. Nous devons tous le soutenir dans cette quête de la paix.

  51. Pour une bonne mise en œuvre de l’accord d’Alger, la libération des ex rebelles en fait partie. Les parties prenantes sont priés d’appliquer aussi cet accord à la lettre, ainsi nous pourrons mettre fin à la guerre.

  52. Je partage cet acte du gouvernement, il a au moins su comprendre que la guerre ne nous sert à rien. Seule la paix pourra sauvegarder l’intégrité territoriale de notre pays. Bon vent à l’accord de paix et de réconciliation !!!

  53. Cet acte fort du gouvernement malien est à saluer et à encourager. A présent, c’est aux autres partis signataires de tenir compte de leurs engagements en libérant nos otages.

  54. L’Etat malien a toujours tenu sa parole, dans une situation pareille tous les partis prenantes doivent posés des actes nobles allant sur le sens de l’apaisement. C’est-à-dire œuvré pour le retour définitif de la paix.

  55. De même, le Secrétaire Général de l’ONU et Paris ont multiplié les appels pour inviter la CMA à signer l’Accord de paix. Conséquence : Une ultime réunion a été convoquée par la médiation internationale à Alger, avec comme résultat deux documents, approuvés le 5 juin 2015 par le gouvernement malien, la CMA et la médiation.
    Le premier est intitulé: «Relevé de conclusions des consultations préparatoires à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger». Il comprend 13 articles, lesquels rappellent les grands principes de l’Accord, avant de noter avec satisfaction l’engagement de la CMA à signer ce document le 20 juin 2015 à Bamako.

  56. Pour que la mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation se fasse comme nous le souhaitons, il nous faut faire des sacrifices, ça va de soit !!!

  57. Je ne vois vraiment de problème dans ce que le président de la république a pris comme initiative, nous voulons la paix dans notre pays, et nous devons être à mesure d’accepter tout ce qui va avec !!

  58. Pour la bonne mise en œuvre de l’accord de paix et de réconciliation le président de la république se devait de faire cela pour qu’il ait au moins une entente !!

  59. Dans un processus de paix comme le nôtre, il faut toujours des sacrifices et de la patience? N’adoptons pas la même attitude que les ennemis de la paix et ne donnons pas à la CMA un alibi, un subterfuge, pour encore se détourner de l’Accord !!! 😉 😉 😉

  60. Le constat est que l’électricité est désormais une réalité à Anefif, Adielhoc et Tessalit. Les autres travaux avancent considérablement et la réception définitive sera faite bientôt, en présence de l’Ambassadeur de France au Mali, SE Gilles Huberson.
    Après la signature de l’Accord d’Alger, le 15 mai et le 20 juin 2015, des mesures ont été préconisées dans le cadre de la sécurité et de l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base dans le nord du Mali, notamment dans la région de Kidal.
    C’est dans cette optique que la France, à travers l’AFD, a été la première à manifester son soutien et son engagement à faire bouger les lignes. Résultat: le 6 juillet 2015, une convention de financement a été signée dans le cadre du projet «Sécurité et Développement», pour un montant total de 655 957 000 FCFA, répartis entre l’AFD (75%) et l’Etat malien (25%).
    Sans perdre de temps, l’ANICT a rapidement mobilisé les fonds, mis à la disposition de l’Assemblée régionale de Kidal, qui, à son tour, a choisi des entrepreneurs de la localité pour exécuter les travaux.
    C’est ainsi que l’ANICT, maitre d’œuvre, a initié une mission de visites sur le terrain, du 8 au 9 novembre 2015, pour constater de visu les réalisations en cours. Le Pr Akory Ag Iknane, DG de l’ANICT, accompagné du Président de l’Assemblée régionale de Kidal, Haminy Belco Maïga, a sillonné tous les sites concernés.
    Première étape, Anefif, située à 1 500 km de Bamako. Un groupe électrogène a été réceptionné et 15 poteaux d’éclairage public sont désormais fonctionnels sur l’avenue principale de la ville.
    Deuxième étape, Djounhane, une bourgade située à 50 km de Kidal. Là, le Centre de santé communautaire, le logement du médecin-chef et celui de la matrone ont été visités.
    Les travaux avancent lentement mais sûrement. Un retard a été constaté dans leur exécution et le Pr Akory a exhorté l’entrepreneur à aller plus vite et à respecter les délais contractuels. Des promesses fermes lui ont été faites.
    A Adielhoc, la mission a procédée à la remise d’un groupe électrogène pour l’alimentation électrique de l’éclairage public de cette ville tristement célèbre, dans laquelle des djihadistes ont commis, en 2012, des actes assimilables à des crimes contre l’humanité.
    La mission a visité le centre d’accueil flambant neuf de la localité, composé de quatre chambres, d’une salle de conférence et de sanitaires.
    A Tessalit, située à 1 850 km de Bamako, la construction du barrage filtrant est très avancée, tandis le Centre d’accueil a vu son ancien local être démoli pour être remplacé par un nouveau bâtiment. Il comprendra avec quatre chambres, une salle de conférence et des salles d’eaux. Les travaux sont en cours.
    Le tout doit être réceptionné dans un bref délai par l’Ambassadeur de France au Mali, SE Gilles Huberson et, bien sûr, le DG de l’ANICT, sous l’œil vigilant de la Force Barkhane.
    De cette manière, l’ANICT a montré la voie, grâce à l’accompagnement de la France et du gouvernement malien. Aux autres partenaires d’agir également rapidement, pour hâter la réconciliation nationale et asseoir un climat serein de sécurité, pour le plus grand bénéfice des habitants des localités concernées par le programme.
    La mise en œuvre de l’Accord doit s’accélérer, à commencer par le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (DDR). De nombreux projets de développement seront en route, après les 2 120 milliards mobilisés à Paris, dans le cadre de la conférence de l’OCDE.
    La paix est un long processus, il faut de la patience, de la compréhension, de la tolérance pour y parvenir. Les va-t-en guerre sont aujourd’hui dépassés. Les seules choses qui vaillent actuellement, ce sont bien le respect de l’Accord d’Alger et l’engagement des signataires dans sa mise en œuvre.

  61. Après la signature de l’Accord d’Alger, le 15 mai et le 20 juin 2015, des mesures ont été préconisées dans le cadre de la sécurité et de l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base dans le nord du Mali, notamment dans la région de Kidal.

  62. La paix est un long processus, il faut de la patience, de la compréhension, de la tolérance pour y parvenir. Les va-t-en guerre sont aujourd’hui dépassés. Les seules choses qui vaillent actuellement, ce sont bien le respect de l’Accord d’Alger et l’engagement des signataires dans sa mise en œuvre.

  63. Après la signature de l’Accord de paix, le 15 mai dernier, par le gouvernement et les groupes armés membres de la Plateforme, le Président IBK a tendu la main à la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) pour qu’elle accepte ce document, lui faisant confiance !!!

  64. La mise en œuvre de l’Accord doit s’accélérer, à commencer par le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (DDR). De nombreux projets de développement seront en route, après les 2 120 milliards mobilisés à Paris, dans le cadre de la conférence de l’OCDE.

  65. Je pense que la paix dans le septentrion malien ne doit pas être un vain mot mais plutôt un comportement. Il est plus que temps que les séparatistes activistes dans le nord Mali n’œuvrent dans le seul but de faire régner la paix et la réconciliation dans le nord. Le CSA doit veuillé a ce que l’accord de paix ait une processus de mise en pratique plus durable et effectif.

  66. La paix sur le papier n’est pas forcement la paix sur le terrain. Certes, IBK et son gouvernement sont conscients de cela, mais l’accord la mise en application rencontre des difficultés ardentes mais pas insurmontables. Les différents acteurs doivent se faire confiance, le gouvernement est déterminé pour le en œuvre effective de l’accord de paix et de réconciliation.

  67. 💡 La libération de quel que prisonnier a été faite par le président de la république en guise de bonne foi, la mise en œuvre des mesures de confiance est quelque dont tout les belligérants doivent le remarquer, je pense que cela le gouvernement n’en fait preuve de plusieurs fois. 💡 💡

  68. L’espoir est permis avec la signature de l’accord, avec le commencement de la mise en œuvre de l’accord, avec la libération de 29 rebelles contre 7 otages. Oui l’espoir vraiment permis avec la réouverture des écoles. Vive la paix au Mali !!!

  69. A part les petites interruptions de la CMA sinon le gouvernement a toujours été de bonne foi pour ramener vite la paix dans ce pays. Déjà que les choses avancent même hier 29 rebelles ont été libérés pour 7 otages maliens. Vive la paix au Mali !!!

  70. Je pense qu’on doit, féliciter qu’on doit féliciter le comité de suivi de l’accord pour le travail salutaire qu’elle est en train d’accomplir en ce moment. J’invite et j’encourage le CSA à continuer d’avantage sur cette lancée.

  71. Le gouvernement malien plusieurs fois a fait preuve de bonne foi dans la mise en œuvre de l’accord. Le gouvernement malien a ce sentiment réciproque de voir l’accord de paix et de réconciliation être mise en pratique d’une manière effective.

  72. Voilà encore des preuves pour ceux qui dénoncent que la situation n’améliore point malgré la signature de l’accord. Vive l’accord d’Alger !!!

  73. 💡 Si cela va dans les bon intérêts de l’accord de paix tous les maliens sont d’accord et souhaite que les actions de bonne foi et de la mise en œuvre de l’accord continue toujours. 💡

  74. Il faut que les groupes armés aussi doublent l’effort pour que les choses aillent vite. Sinon sans le nier par égoïsme le gouvernement se donne à fond et en bonne volonté pour le retour de la paix dans le pays malgré tout ce qui s’est passé et malgré les crimes commis par les groupes armés. Bravo à IBK !!!

  75. Mais je ne comprends rien chaque jour on dénonce la mise en œuvre de l’accord dans les journaux et sur les ondes mais avec tout cela on constate l’amélioration dans les choses. Le cantonnement a commencé et voilà encore la libération des prisonniers aussi a débuté. Vraiment vous êtes forts les détracteurs.

  76. Bravo aux acteurs de l’accord de paix. Ces gestes contribueront beaucoup à la stabilisation du pays. Seul le pardon et le dialogue est la solution à cette crise. Vive le Mali uni et paisible !!!

  77. Cette échange prouve que l’accord est sur de bonne voie, cette échange des prisonniers malgré quel ne soit pas équitable prouve que le gouvernement fait preuve de bonne foi pour la mise pratique effectif pour l’accord de paix et de réconciliation. ➡ ➡

  78. Pour la mise en œuvre de l’accord je pense que cela est normal. Le gouvernement est en train de tout mettre en œuvre pour que l’accord puisse être mis en œuvre et cela dans toute sa totalité.

  79. Tu peux ne pas aimer IBK sinon vraiment il n’a pas échoué dans ses missions. Même la signature de l’accord de paix seulement avec la fin des hostilités, il mérite d’être félicité. Bravo IBK vous êtes un ambassadeur de la paix !!!

  80. Je pense qu’on doit, féliciter qu’on doit féliciter le comité de suivi de l’accord pour le travail salutaire qu’elle est entrain d’accomplir en ce moment. J’invite et j’encourage le CSA a continuer d’avantage sur cette lancée.

  81. Oui cela montre que l’espoir est permis cette échange des prisonniers va apporter beaucoup de changement dans les choses. Que chaque partie se donne avec la bonne volonté pour la réussite de ce processus. Vive la paix au Mali !!!

  82. Honte aux détracteurs qui aboient que la mise en œuvre de l’accord n’avance pas et qu’il n’y a pas d’amélioration à la situation sur les terrains. Bravo à IBK !!!

  83. Pour la mise en œuvre de l’accord je pense que cela est normal. Le gouvernement est en train de tout mettre en œuvre pour que l’accord puisse être mis en œuvre et cela dans toute sa totalité. ➡ ➡

  84. La signature de l’accord est une histoire, mais la mise en pratique de cet accord est une autre histoire. La libération des prisonniers d’une manière pas équitable prouve la forte engagement du gouvernement. La route vers la mise en œuvre de l’accord est une route très longue les différents belligérants doivent prendre leur mal en patience et faire confiance au gouvernement.

Comments are closed.