Nord du Mali : pourquoi ça bloque

65
Nord du Mali : pourquoi ça bloque
Abdoulaye Diop, le ministre des Affaires étrangères, avec des représentants du MNLA, à Bamako, le 15 mai. © EMMANUEL DAOU BAKARY

L’accord d’Alger, signé en juin, était censé apporter la paix et la réconciliation. Problème : ni le gouvernement, ni l’opposition, ni les rebelles n’en sont vraiment satisfaits.

«Personne n’a dit que l’accord d’Alger était un bon accord. » En avril, le président Ibrahim Boubacar Keïta résumait en ces termes le bilan du processus de négociations qui allait aboutir, en juin, à la signature d’un texte « pour la paix et la réconciliation au Mali ». « Lorsqu’on comprend le sens profond du mot négocier, on en déduit qu’il y a eu des compromis, pas des compromissions », avait-il ajouté. « C’est un accord mou, dont la mise en œuvre sera ardue », considère de son côté Soumaïla Cissé, le chef de file de l’opposition, pour qui la délégation malienne, faute d’avoir défini clairement ses objectifs, s’en est remise un peu trop facilement à la médiation conduite par l’Algérie.

Un accord qui ne plait à personne

Finalement, ce compromis ne satisfait pleinement personne. Ni la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), qui s’est abstenue pendant deux mois de parapher l’accord, avant de se résoudre à le signer sous la contrainte ; ni le gouvernement malien, qui a proposé une douzaine de pages d’amendements, lesquels n’y ont pas été intégrés ; ni l’opposition, qui dénonce un texte négocié sans concertation, alors qu’il prévoit une refonte en profondeur de l’architecture institutionnelle du pays.

….………..Lire la suite sur jeuneafrique.com

SOURCEjeuneafrique.com
PARTAGER

65 COMMENTAIRES

  1. Le gouvernement n’a jamais manqué à ses engagements, nous sommes conscient que des ennemis de ce pays qui se disent en accord avec le Mali rendent toujours difficile la mise en œuvre de la paix au Mali.
    Mais nous devons nous dire que cette paix ne viendra que de nous-même, que c’est de nos comportement, de nos façons de voir les choses et de nos façons de nous aimer entre nous.
    Nous avons tous dit la paix et rien que la paix nous satisfait.
    Vive la paix…

  2. Les processus pour la paix et la réconciliation ne dépend toujours que de nous, il faut qu’on se dit que nous sommes prêt pour le MALI, sans aucune arrière-pensée.
    Comme le dit le président de la république lors de la signature de l’accord de paix du 20 juin à Bamako, “il n’y a pas de plus beau que le retour de la paix et de la réconciliation au Mali “.
    Donnons-nous la main pour faire la paix…

  3. Nous sommes conscients de la bonne volonté du gouvernement pour le retour de la paix au Mali. La paix est un comportement, nous devons jouer ce comportement pour l’intérêt de la nation sans chercher quelque chose d’autre comme récompense.

  4. On fait la paix pour nous et pour la nation, comment est-ce que cette paix peut-elle connaitre des traines ?
    Suivons les décisions du gouvernement et disons-nous que tous ce que nous faisons c’est pour le Mali.

  5. Tout le monde n’a pas intérêt à la paix, notamment les terroristes et les trafiquants de drogue qui feront tout pour que l’accord ne puisse pas être correctement appliqué et que les Maliens ne se réconcilient pas car cela signifierait la fin de leur quiétude et de leurs activités illicites et destructrices pour notre pays et le Sahel. L’accord ne sera jamais en danger si les Maliens se donnent la main pour faire halte à ces vendeurs de morts.

  6. Le comité de suivi de l’accord s’est réuni plusieurs fois et a pu adopter son règlement intérieur. Espérons qu’à partir de là, on pourra engager des mesures urgentes sur les plans sécuritaires (cantonnement, désarmement…), humanitaires et de réconciliation (retour des réfugiés notamment) ainsi que les actions de développement.

  7. Aucun accord n’est parfait mais cet accord, je l’ai dit plusieurs fois, constitue une très bonne base pour faire la paix, traiter des questions de fond qui ont entraîné des difficultés au nord de notre pays, restructurer notre appareil sécuritaire et créer ainsi les fondements d’un Etat de nouveau en mesure de faire face à ses obligations.
    Si on l’applique dans la lettre mais surtout dans l’esprit, avec bonne foi, il y a de bonnes chances que le Mali retrouve de nouveau de bons espoirs vers demain.

  8. La paix est notre volonté à nous tous.
    Vive la paix et la réconciliation.
    Vive le gouvernement malien qui se soucis de la volonté de sa population qui est la paix et la réconciliation.

  9. Nous souhaitons le retour à la paix et nous avons de la chance d’avoir un gouvernement qui lutte envers ce sens.

  10. La Paix, la Paix rien d’autre que la paix, notre volonté à nous tous est la paix au Mali.
    Vive la paix.

  11. Moi je pense que ce qui bloque cet accord c’est la mauvaise foi de certains groupes qui ont refusé de manière délibérée de ne pas prendre part à ces négociations.
    Mais la foi que l’engagement de notre président va l’emporter.
    Vie le Mali dans paix.

  12. Lorsqu’on parle d’accords,il faut comprendre qu’on fait des compromis pour finalement s’accorder sur quelque chose.Cela, pour dire qu’un accord n’est jamais satisfaisant à 100%. Chacun doit donc y mettre du sien pour sortir le Mali de cette crise.

  13. Ne perdons as espoir, rien ne prouve que cet accord ne sera pas appliqué par nos dirigeants à la lettre. D’ailleurs, n’oublions pas que la France ainsi que d’autres bailleurs de fonds ont contribués ces derniers temps pour que cet accord puisse rentrer en vigueur dès les prochaines années.

  14. Ne perdons as espoir, rien ne prouve que cet accord ne sera pas appliqué par nos dirigeants à la lettre. D’ailleurs, n’oublions pas que la France ainsi que d’autres bailleurs de fonds ont contribués ces derniers temps pour que cet accord puisse rentrer en vigueur dès les prochaines années.

  15. L’application de l’accord de paix et de réconciliation est le souci primordial de nos gouvernants. Car cet accord prône le retour définitive de la paix, la cohésion sociale, la fraternité bref la réconciliation sera universel sur toute l’étendue du territoire malien.

  16. Contrairement à vous, à mon avis l’accord fut bien apprécié et par les groupes signataires et par le gouvernement malien et par les maliens. Sauf si vous essayez de susciter autres choses à travers cet article.

  17. Vive l’accord de paix
    Vive la paix et la réconciliation
    Vive le Mali un et indivisible

  18. Quoi qu’il advienne, l’accord issu des négociations d’Alger sera appliqué comme l’envisage bien nos dirigeants. Tout voix possible qui peut nous amener à une paix durable, sont dans l’œil du gouvernement malien.

  19. Le Mali est dans une situation assez délicate que seul un accord peut le sauver. Ce que vous oubliez, est le fait que dans une négociation tous les deux partis sont obligés de laisser certains de leurs avidités pour pouvoir s’entendre.

  20. C’est tout à fait faux, pas mal de gens ont apprécié cet accord de paix. Néanmoins, tout le monde n’est pas obligé de l’accepter tel quel est. Quand même tout ce qui compte c’est le retour définitive de la paix sur toute l’étendue du territoire malien.

  21. Le Mali est dans une situation assez délicate que seul un accord peut le sauver. Ce que vous oubliez, est le fait que dans une négociation tous les deux partis sont obligés de laisser certains de leurs avidités pour pouvoir s’entendre.

  22. L’application de l’accord d’Alger est la seule porte de sortie pour le Mali. Certes on a des hommes aguerri et qui sont prêts à mourir pour la cause du pays. Mais il faut reconnaitre que les équipements militaires sont insuffisants.

  23. Peut-être que l’opposition n’en est pas satisfait, sinon le gouvernement et les groupes armés savent de quoi il s’agit réellement. La seule chose qui peut sauver le Mali actuellement c’est cet accord.

  24. Je pense que l’accord d’Alger a été très apprécié par les acteurs, faute de quoi il ne serait pas signé par ceux-ci. Donc, arrêtez mon cher journaleux de nous dire le contraire.

  25. “L’accord d’Alger, signé en juin, était censé apporter la paix et la réconciliation. Problème : ni le gouvernement, ni l’opposition, ni les rebelles n’en sont vraiment satisfaits.”
    Contrairement à ce que vous dites Mr le journaliste, l’accord d’Alger a apporté un temps soit peu la paix. Certes, il y a beaucoup à faire quant à l’application totale de cet accord, mais il faut reconnaître qu’il a suscité beaucoup d’espoir au sein de la population.

  26. “Finalement, ce compromis ne satisfait pleinement personne. Ni la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), qui s’est abstenue pendant deux mois de parapher l’accord, avant de se résoudre à le signer sous la contrainte.”
    Mon cher journaliste, aucun acteur de cet accord n’a dit son insatisfaction. D’ailleurs, pourriez-vous nous dire d’où venait la contrainte qui a permise cette signature des factions rebelles?

  27. Evidemment que l’accord d’Alger connait des difficultés quant à sa mise en oeuvre intégrale. Mais dire qu’aucun acteur n’a affirmé que c’était un bon accord, c’est de ta propre compréhension de la conclusion de cet accord Mr le journaliste. Sinon pourquoi, les acteurs s’en réjouiraient-ils à l’issue de cet accord?

  28. Contrairement à ce que le journaliste dit dans son article, je pense que l’accord d’Alger a suscité beaucoup d’espoir dans sa conclusion par les différents acteurs. Sans quoi, il ne serait pas accepté de tous.

  29. La paix sur le papier n’est pas forcement la paix sur le terrain. Certes, IBK et son gouvernement sont conscients de cela, mais l’accord la mise en application rencontre des difficultés ardentes mais pas insurmontables. 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  30. Bien n’avant les négociations d’Alger, le Président de la République avait affirmé que l’intégrité territorial, la constitution et la laïcité du pays restera intouchable et non négociable et jusqu’à la fin des négociations cela est resté intacte. Alors Soumaïla Cissé doit savoir que le Mali à l’issue de la signature de l’accord du 20 Juin le Mali reste un et indivisible.

  31. Déjà étant chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé est en train de mal gérer ce post, imaginons qu’il devient président de la république serait le pire pour tous les maliens. Soumaïla Cissé ne peut et ne pourra jamais diriger le Mali.

  32. Par rapport à l’accord issu du processus d’Alger. Même si tout le monde n’est pas appeler à l’ALGER. Le plus important est de soutenir l’accord pour que le MALI retrouve la paix et la réconciliation.

  33. Je me rappelle très bien que toute la sensibilité politique avait été appelée par le PM sur la table ronde pour donner leurs avis sur l’accord de paix et de réconciliation. Alors que Soumaïla Cissé arrête de nous berner avec des sottises.

  34. L’intégrité territoriale, le respecte de la constitution et laïcité étaient les points intouchables des autorités malienne lors des négociations en Alger. Le gouvernement malien a eu gain de cause ses principes ont été maintenir et respecter. ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡ ➡

  35. Je pense que c’est l’opposition comme dans ces habitudes qui critiquent toujours l’accord. L’accord de paix signé le 20 juin est un accord salutaire et bénéfique pour la nation malienne.

  36. Le gouvernement est en train de tout mettre en œuvre pour que la véracité et la ténacité de cet accord soit de plus en plus en vigueur.

  37. Faux et archi faux, ce ne sont que les opposants mal intentionnés qui ont critiqué l’accord de paix. Le gouvernement, les rebelles ont tous été satisfaire pour la signature de cet accord. 💡 💡 💡 💡

  38. Toute la population malienne, ainsi que la communauté internationale ont salué cet accord de paix et de réconciliation. Cet accord est plus crédible et objectif, le Mali ne pourrait expirai mieux. ➡ ➡ ➡

  39. Une crise ne résout pas du jour au lendemain. Des accords ont été signés et IBK a montré sa ferme volonté d’aller à la paix afin que le peuple ne revive plus ce qu’elle a vécu donc pourquoi vouloir lui jeter l’éponge à la visage comme s’il s’opposait.

  40. Le Nord Mali veut la paix et IBK s’attèle à cela. Il compte mettre des financements pour le Nord tels que des aides aux femmes, construction d’écoles et de centres de santé. Donc il réussira bien sa mission.

  41. Nous luttons encore contre le terrorisme avec la détermination des FAMA qui ont réussi à mettre en déroute ou arrêter des djihadistes avec leur mentor le prédicateur.
    Il y a des patrouilles mixtes qui sont mises en place avec toutes les forces composantes.

  42. L’armée a initié plusieurs opérations de sécurisation et de traques contre les terroristes qui tentent de semer la psychose. Ce qui a permis d’avoir de captures dans leurs mails. Nous sommes optimistes face aux efforts d’IBK.

  43. Le Mali a un nouveau visage dans le monde des affaires. Nous pouvons affirmer qu’il va mieux il y a quelques années. Le pouvoir est à saluer et féliciter pour son travail. Le COREN a apprécié IBK pour ses efforts et son engagement pour la paix. Et cela est confirmé par la MISAHEL le Jeudi dernier.
    Nous avons les ennemis au Nord mais pour la paix IBK a accepté d’aller à la paix pour le bien-être de ses compatriotes.

  44. monsieur le journaliste, l’accord d’Alger était et est censé apporter la paix, certes. Mais avant qu’il ne soit appliqué. On ne peut pas se plaindre de cet accord au motif qu’il n’a pas jusqu’à pressent apporté la paix dans notre pays. Etant donné qu’il n’est encore entré en vigueur depuis qu’il a été signé. 😆 😆 😆

  45. Aucun accord de ce monde n’est parfait et ne le sera pas non plus. L’accord d’Alger peut ne pas être parfait mais il peut faire notre affaire. Dire aussi que les parties signataires sont toutes insatisfaites de ce document est faux. 😛 😛 😀 😀 😀

  46. Certes, il y a beaucoup de défis à relever, mais la volonté des parties est déterminante. Celles-ci se sentent dans l’obligation de mener à bien cet intervalle passager qui vient de s’ouvrir après la signature du 20 juin 2015. Mais il me semble aussi que contrairement au gouvernement, certains groupes ne sont pas de bonne foi. 😛 😛 😀 😀 😀

  47. L’application d’un accord de paix relève toujours des défis. Et ces défis sont pour les signataires et la population civile bénéficiaire qu’on est. Cet accord, pour qu’il produise ses effets doit faire l’objet d’une application intégrale. Cela n’incombe pas qu’au gouvernement. 😆 😆 😆 💡 💡

  48. L’application de l’accord est primordiale. Toutes personnes hostiles ou ayant des idées protagoniste sur ce traité doivent toutes être obligées à aller à l’exile. Cet accord est notre unique espoir. Sa mise en œuvre peut même être considérée comme l’une des conditions de l’avancée de ce pays. 😛 😛 😀 😀 😀

  49. Vu les difficultés rencontrés dans l’application des accords déchus sur la même rébellion. Cet accord ne sera pas comme les autres. Il sera un vrai accord, et apportera la solution définitive à notre vieil problème. Les journalistes jaloux vont maigrir.Le gouvernement s’est assumé et continuera de la faire jusqu’à ce que cet accord soit appliqué. ➡ ➡ ➡

  50. Le gouvernement s’est toujours assumé dans la mise en œuvre de l’accord d’Alger. Le plus grand problème dans ce retard réside au niveau des groupes rebelles. Ceux-ci n’arrivent pas jusqu’à présent à s’entendre réellement. 😀 😀 😀 😛 😛 😛

  51. Si les maliens se donnent les mains, les uns et les autres, pour la bonne mise en œuvre de l’accord signé, nous pourront faire en sorte que ce pays soit un exemple de pays où il y a la tranquillité comme il l’était avant la crise de 2012. 😯 😯 💡 💡 💡

  52. La mise en œuvre stricte de l’accord est la seule solution pour la sortie de crise au Mali. Notre a été plusieurs fois confronté à un problème de non application des traités de paix. Le régime actuel et les groupes armés sont tous conscients de ce manque de volonté qui animait les dirigeants et les groupes de l’époque. Le problème actuel est que certaines personne n’ayant pas pris part à la signature sont engagés à compromettre l’application de celui-ci. Cela est loin du fait que le gouvernement ne s’assume pas. Toutes les parties signataires sont représentées dans l commission vérité, justice et réconciliation. 😀 😀 😀

  53. Le budget de la mise en œuvre de l’accord d’Alger pour la paix et la réconciliation nationale ne peut et ne doit pas être mise en place pour le moment. On doit, pour ne pas financer dans le vide, attendre pendant un certain moment. Sinon le gouvernement n’a aucune intention de ne pas voté et mettre en place ce budget. S’agissant du cantonnement, il est en cours. C’est une question d’étapes. Cette étape n’est pas encore arrivée. Il n’y a pas de blocage. 😯 😯 😀 😀 😀

  54. “Nord du Mali : pourquoi ça bloque ?”
    Monsieur le journaliste, à votre place j’écrirais plutôt “Le Mali : pourquoi ça bloque ?”

  55. IBK vous êtes vraiment un homme de la situation, c’est-à-dire la solution. Ils ont tout fait pour bafouer et saboter vos efforts pour sauver l’intégrité territoriale de notre pays, mais grâce à Dieu aujourd’hui vous avez pu réunir les hommes qui prenaient des armes contre ce pays et leur sensibiliser de laisser les armes. IBK la solution vraiment pas de mot pour vous.

  56. Ou sont les égoïstes qui aboyaient que le Mali a été divisé ? Voilà aujourd’hui les hommes qui avaient pris les armes contre le Mali en parfaite sympathie avec le gouvernement pour la paix au Mali. Bravo à IBK la solution !!!

  57. IBK vous êtes vraiment un homme de la situation, c’est-à-dire la solution. Ils ont tout fait pour bafouer et saboter vos efforts pour sauver l’intégrité territoriale de notre pays, mais grâce à Dieu aujourd’hui vous avez pu réunir les hommes qui prenaient des armes contre ce pays et leurs sensibiliser de laisser les armes. IBK la solution vraiment pas de mot pour vous. Ce monsieur est un menteur il veut dissuader la population seulement de la vérité. Nous savons tous que les choses avancent au nord, il y’a actuellement même une campagne de sensibilisation dans toutes les localités du nord pour faciliter la mise en œuvre de l’accord de paix. Vive l’accord d’Alger !!!

  58. Pierre Buyoya nous a rassuré, même la NINA WALETT aussi a rassuré l’opinion publique que les choses vont en bon train, si toi le minable journaliste se cache derrière le porte-parole de la CMA pour aboyer qu’est qu’on va te dire ? Il y’a même une campagne de sensibilisation des nordistes sur terrain et bientôt le retour des réfugiés. Pauvre journaliste que tu es.

  59. Il faut nous laisser avancer avec votre pessimisme. Déjà l’accord a été signé, les hostilités ont pris fin, les groupes armés ont tous laisser les armes et qu’est que vous voulez de plus. Le retour des administrations se feront bientôt parce qu’il y’a un accord qui contient des engagements et donc il faut que ces engagement soient respectés par toutes les parties signataires de l’accord. Vive l’accord d’Alger et vive le Mali uni !

  60. Quand les groupes armés acceptent d’aller parler, sensibiliser les villes et les localités du nord sur la stabilité et la réconciliation nationale, c’est quelque chose qui montre que l’espoir est promettant et que les efforts du gouvernement et de la communauté internationales ont donné fruits. Vive la paix !!!

  61. Oui l’espoir est permis, parce que déjà que les groupes armés décident de se réunir pour parler de la paix, ce geste est vraiment un grand coup d’espoir pour la stabilité du pays.

  62. Même tout récemment le comité de suivi et le ministre de la réconciliation nationale ont procédé à l’élaboration d’un programme pour la sensibilisation des nordistes et les autres membres des groupes armés sur terrain, c’est fait lors d’une réunion à de maintien de la paix ALIOUNE BEYE . Un travail qui sera fait par les chefs des groupes armés même. Ce journaliste est un menteur.

  63. Même tout récemment le représentant de la CEDEAO chez nous PIERRE BUYOYA a rassuré le monde entier que le terrain est prêt pour la mise en œuvre de l’accord d’Alger. Vive l’accord d’Alger !!!

  64. Je demande à nos frères des groupes armés du nord de ne ménager aucun effort pour le succès de ce processus de paix qui nous a pu donner un accord de paix et de réconciliation nationale.

Comments are closed.