Résolution de la crise malienne : Conascipal et Sipri résolus à baliser le terrain pour une paix durable

0

Dans le but de préparer le terrain pour une paix durable au Mali après la grave crise qui a secoué le pays, la Coalition Nationale de la Société Civile pour la Paix et la Lutte contre la Prolifération des Armes Légères (Conascipal) et le Stockholm International Peace Research (Sipri) ont élaboré un large projet de trois ans qui couvrira 39 communes du Mali dénommée ‘’Construire une Paix Durable au Mali’’. le projet a été lancé le Jeudi 06 Octobre 2016 au Grand hôtel de Bamako sous la houlette du ministre de la sécurité et de la protection civile le général Salif Traoré. C’était en présence de l’ambassadeur de la Suède au Mali Mme Eva Emneus, du président de la Conascipal Bamoussa Touré, du directeur adjoint de Sipri Jakob Hallgren.

Le président de la Coalition Nationale de la Société Civile pour la Paix et la Lutte contre la Prolifération des Armes Légères (Conascipal)  Bamoussa Touré a souligné que la société civile a un prépondérant rôle à jouer pour le rétablissement de la paix au Mali. « C’est conscient de ce rôle que nous avons élaboré ce projet en partenariat avec le Stockholm International Peace Research (Sipri) et financé par l’ambassade de la Suède afin que la paix tant recherché soit une réalité. » Il a annoncé qu’ils travailleront en étroite collaboration avec les forces de sécurité malienne ainsi que les forces étrangères déployées sur le terrain.

Le général Sali Traoré, le ministre de la sécurité et de la protection civile, a signalé que leur crédo n’est autre que la population soit satisfaite de ses forces de sécurité et ce projet cadre bien avec notre vision. Donc l’accompagnement du département ne fera pas défaut, rassure-t-il. Eva Emneus, l’ambassadeur de Suède au Mali, a fait savoir que la sécurité reste un défi majeur au Mali et que le projet est une aubaine pour répondre aux attentes du Mali et des Maliens. Elle a appuyé qu’il n’y a jamais de développement sans sécurité et que son pays est et restera toujours à côté du Mali pour rétablir la paix.

Le directeur adjoint de Sipri Jakob Hallgren  a affirmé que le rôle des partenaires du Mali comme eux n’est pas de montrer le chemin ou de donner des conseils sur la façon de gérer la sortie de crise. « Il est de vous accompagner dans ce que vous croyez être le plus juste pour votre pays. », a-t-il dit. Selon lui, en compagnie de la Conascipal, la Sipri va initier ce projet au Mali qui s’étendra sur trois ans afin d’accompagner les organisations de la société civile à prendre une part active à la construction de la paix. Il a noté que des groupes de suivi pour la paix et la sécurité seront constitués et travailleront dans 35 communes du pays.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER