TERRORISME : Le maire Youwarou arrêté pour l’assassinat des 3 gendarmes

8

L’enquête de l’assassinat de 3 gendarmes dans la nuit de mardi à mercredi dans la localité de Dialoubé région de Mopti, avance rapidement. Selon des sources locales citées par Studio Tamani, plusieurs personnes dont le maire de Youwarou ont été arrêtées. Ce  dernier aurait été dénoncé par un autre conseiller municipal.

Deux jours après l’assassinat de 3 gendarmes dans la nuit de mardi à mercredi dans la localité de Dialoubé région de Mopti, l’enquête avance rapidement. Selon des sources locales citées par Studio Tamani, plusieurs personnes dont le maire de Youwarou ont été arrêtées. Ce  dernier aurait été dénoncé par un autre conseiller municipal.

Rappel des faits

En patrouille près de Mopti, les gendarmes ont été assassinés par balles après avoir pris en embuscade.

Trois gendarmes maliens ont été tués dans la nuit de mardi à mercredi par des djihadistes présumés près de Mopti, selon des sources militaires et policières.

L’hommage du président. Peu avant cette nouvelle, dans un discours télévisé à l’occasion du 55e anniversaire de l’armée malienne, le président Ibrahim Boubacar Keïta avait rendu hommage à “certains de nos vaillants soldats, certains des dignes fils de notre pays (qui) ont payé de leur vie cet engagement patriotique”, assurant que “leur sacrifice ne sera pas vain”. “Trois gendarmes ont été assassinés dans la nuit de mardi à mercredi près de Mopti. Ils étaient en mission”, a expliqué une source militaire, précisant qu’ils “ont été assassinés par balles”.                                                                                                                                             Une embuscade. “Les gendarmes Sidiki Traoré, Tiécoura Dembélé, et Souleymane Sidibé étaient isolés. Ils sont allés dans une zone qui est difficile d’accès”, a indiqué cette source policière. “Les terroristes ont tendu une embuscade et ils sont tombés dans l’embuscade.”           Un conflit qui s’étend. Deux soldats et un paramilitaire maliens avaient péri vendredi lors de deux attaques armées distinctes dans le nord et le centre du Mali. Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda. Ces groupes en ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale lancée en janvier 2013 à l’initiative de la France, qui se poursuit actuellement. Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères. Les attaques djihadistes se sont étendues depuis le début de l’année 2015 vers le centre, puis le sud du pays, près des frontières avec le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire.

Rassemblés par Maliki

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Dans la région de motivation toutes les autorités sont en danger de règlement de compte. Car les populations savent que l on vas toujours retenir une attaque terroriste.

  2. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥
    Dans le contexte sécuritaire actuel … 3 gendarmes en patrouille … équivaut à une mission suicide dans certaines localités …. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Ça rappel un dois de plus ….l’irresponsabilité habituelle au sommet … et l’incroyable manque de prise de conscience au sommet et à la base … malgré les nombreux évènements récents … CELA EST TRÈS TRÈS TRISTE …:cry: 😥 😥 😥 😥 😥
    PAIX À LEUR ÂME … 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Quant au maire et son conseiller … C’EST PAS CLAIRE … CETTE HISTOIRE ….!!!!!! 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    Moussa Ag,…. PAUVRE MALI … ON NE RÉALISE TOUJOURS PAS LA RÉALITE QUE NOUS VIVONS …. 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    COMMENT EST CE POSSIBLE …????? 😥 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    • @ kopin nfp, est ce que cette ou ces irresponsablités datent d’aujourd’hui 🙄 . C’est simplement la continuité de nos politicards :mrgreen: .
      Bref sur le cas de ce maire et peut denoncé par un collaborateur, il y a la beaucoup de questions. Info ou intox 🙄 ❓ . Pas d’idées pour le moment c’est studiotamani je crois. Je préfère d’autres sources assez faibles.
      Que l’âme de nos soldats tombés repose en paix et mes sincères condoléances a leurs familles et proches.

    • Le maire de Youarou est effectivement à Bamako devant le feu croisé des enquêteurs en raison des soupçons qui pèsent sur lui. Deux autres suspects sont dans les locaux de la police judiciaire à Sevaré.
      Les assaillants dans leur fuite précipitée ont laissé sur place un PM Kalachnikov. Mais là où subsiste le doute, c’est le mobile de la tuerie des hé,d’armes. Un conflit opposerait deux clans dans le bourg ou et l’intervention des gendarmes auraient occasionné la colère d’une partie qui s’est vue flouée avec l’intervention des gendarmes. L’enquête s’oriente vers cette piste si l’on sait que les normes théocratiques de l’empire peuls hantent et règnent encore sur le Macina (toutes les zones bourgoutieres où les édits de Sekou Amadou sont considérés comme le droit positif et non une coutume au vrai sens du droit, des peules du Macina, du Kounari et même du Korombana. Les belligérants défient outrageusement le Code Domaniale et Foncier en vigueur dans la,République. Sankingbas avait pourtant fais un post dans ce sens sur maliweb qui a fait débat . L’hypothèse djihadistes est une piste secondaire car au vue du modus operandi des criminels, des zones d’interrogations demeurent.
      Paix à l’âme des gendarmes disparus.
      . Mais la République vaincra.

  3. rien n”est claire dans cette affaire pourquoi le conseillé” n’ a t-il pas jouer un role pour déjouer l”embuscade? trois gendarmes isolés pour quoi faire? la mission était certainement isolées. Car c’est une unité assoiffées d’argent.

  4. INTERROGATION pour le maire voyou pour plus d’information après exécution le maire terroriste la place publique bandit voyou criminel 😈 😈 😈 😈

  5. Dénoncer par un autre conseiller municipal, Attention aux règlements de compte!

  6. TERRORISME :
    Le maire Youwarou arrêté pour l’assassinat des 3 gendarmes ou le maire DE Youwarou…

    Par L’Indicateur du Renouveau…

Comments are closed.