Cellule d’appui aux collectivités territoriales : Une baisse estimée à 671 millions de F CFA

0

La 18e session ordinaire du Conseil d’administration de la Cellule d’Appui aux Collectivités territoriales (Ctac) a eu lieu le jeudi dernier, sous la présidence du maire du District de Bamako, Adama Sangaré. La journée a été consacrée à l’examen du budget de la structure estimé à 671 millions de F CFA. Contrairement à l’exercice écoulé, le budget de la Ctac de cette année a fortement diminué. De plus de 777 millions de F CFA, il a chuté de 671 millions, soit une baisse de presque de 15 %.

En plus de l’examen du budget jugé insatisfaisant, les membres du Conseil d’administration de la Ctac se sont également prononcés sur le manuel de procédures de la structure élaboré par un bureau d’études agréé de la place. A en croire le maire du District, ce document permettra, dès son adoption à la Ctac, de mieux s’organiser afin d’atteindre les objectifs de développement des collectivités.

En effet, la Ctac est à la disposition de toutes les collectivités du Mali dans le cadre de la maîtrise d’ouvrage délégué des projets de développement. Le maire a rappelé que le portefeuille des projets confiés à la Ctac au cours des 5 dernières années s’élevait à plus de 24 milliards de F CFA.

Pour l’exercice écoulé, il a rappelé que la Ctac a réalisé au moins 5 projets dont elle avait la maîtrise d’ouvrage : le projet Acefor financé par l’AFD (5,6 milliards dont 2,6 milliards pour la 1ere phase), le projet de stabilisation de Ménaka financé par KFW à hauteur de 9 milliards de F CFA dont les travaux se poursuivent avec beaucoup de difficultés à cause de l’insécurité de la zone.

Les deux phases du projet PADUB financées par l’AFD ont été entièrement réalisées dans les Communes II et V du district de Bamako pour un montant de plus de 13 milliards de F CFA. Toutefois, le maire affirme qu’au cours de l’exercice écoulé, la Ctac a rencontré des difficultés dans le cadre de la mise en œuvre de certains grands projets dont la non-réalisation a largement affecté les recettes de la structure.

En matière d’appui aux collectivités territoriales, la Ctac a signé une convention de partenariat avec la Commune de Baya (Sélingué) dans le cadre d’un appui pour l’élaboration et la mise en œuvre des projets de développement des collectivités.

Ainsi, conformément à sa mission, la Ctac continue d’appuyer les 6 Communes de Bamako dans le cadre de l’entretien des routes revêtues et non revêtues en cours de la ville de Bamako sur financement du budget national à hauteur de 380 millions de F CFA.

Pour le Maire Sangaré, il est impossible avec ce montant de faire l’entretien des routes. Il a profité de l’occasion pour interpeller le gouverneur en vue de l’augmentation de ce budget.

 

Ibrahima Ndiaye

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here