Débat public sur la gestion du budget 2018 du district de Bamako : vers le renforcement des capacités des acteurs pour la bonne compréhension et l’analyse des budgets des collectivités territoriales

0

La salle de délibération de la mairie du district de Bamako a abrité hier, jeudi 26 avril 2018, le débat public organisé par le groupe de suivi budgétaire  (GSB). Avec comme thème : Où vont mes impôts, ladite cérémonie était  présidé par le maire du district de Bamako, Adama Sangaré.

Ce débat sur les allocations budgétaires de la mairie du district de Bamako  a non seulement  enregistré la présence des élus communaux, des représentants des organisations faîtières de la société civile, des représentants de l’Etat en charge des impôts mais aussi des partenaires techniques et financiers.

Cette initiative dont objectif est   de permettre aux participants de s’approprier du processus d’élaboration, d’exécution de contrôle  en vue de leurs participations aux processus et à la bonne gestion des ressources publiques, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre  de programme SNGP  (Sub-National Governance Programme)  par le GSB  sur financement de l’USAID en partenariat avec le gouvernement du Mali. Aussi, renforcera-t-elle   les capacités des élus, responsables et agents des services techniques de l’Etat et des collectivités ; des acteurs de la société civile… pour la bonne compréhension et l’analyse des budgets des collectivités territoriales.

Dans son intervention, le représentant du Groupe de Suivie Budgétaire (GSB)  Lassana Ouattara a précisé que le budget, un outil essentiel pour assurer le développement économique et la paix sociale, devrait être  utilisé  de façon à assurer le bien-être économique et social des citoyens. Cette pratique va, selon lui, faire la promotion d’une allocation des ressources budgétaires plus équitables et plus bénéfiques aux citoyens Maliens.

Quant à  Mme Touré KadidiaDienta, directrice du SNGP Mali, elle a rappelé que sa structure appuie la tenue des débats publics des conseils de région et du conseil du district de Bamako avec son  partenaire Programme de Suivi Budgétaire. « Ces débats s’inscrivent dans le cadre d’une volonté commune de renforcer l’accès des citoyens maliens à des informations fiables sur la gestion des Finances publiques », a-t-elle précisé.

Selon elle, ces débats permettront aux décideurs, d’une part de rendre compte et d’autre part, d’informer largement les contribuables de Bamako sur la gestion des ressources issues de leurs impôts. Cela est, selon elle, une belle opportunité d’exercice du droit et du devoir citoyens de transparence et de redevabilité.

Pour sa part, après avoir remercié l’USAID et le gouvernement pour cette belle initiative d’information et d’échanges sur les allocations budgétaires du district de Bamako, le maire Adama Sangaré a  laissé entendre que la  qualité du partenariat attendu par l’Etat et la société civile reste fortement liée à la capacité du district de Bamako de pouvoir jouer pleinement son rôle dans le développement économique , social, politique et culturel de son territoire.

 

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here