Articles calomnieux contre Mohamed Cherif Haidara : Le CSDM demande de faire un droit réponse

0

Dans ce monde, par la grâce d’Allah, il y a des hommes qui se sont toujours rendus utiles pour leurs prochains, malgré les embûches dressées sur leur chemin. Même, le prophète Mohamet (PSL), l’être le plus aimé et le important parmi les créatures d’Allah, n’a pas échappé aux méchancetés de ses semblables.

C’est le cas de Mohamed Cherif Haidara, président du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM). Il a été sur tous les fronts quand il s’est agi de défendre les intérêts des maliens établis à l’extérieur, par le biais d’une organisation qu’il a créé avec certains compatriotes. Le combat sans relâche du président du CSDM, n’est presque ignoré de personne. Mohamed Cherif Haidara a répondu présent, quand un malien de l’étranger a eu un problème. Cela, par toutes les voies légales.

C’est pourquoi, devant de telles calomnies à son égard, le bureau légal du CSDM, a décidé de réagir par un droit réponse face aux différentes publications parues dans certains journaux de la place.

Le signataire de l’article qui travaille à la solde de BaïdyDramé, informe que ce dernier, serait candidat pour la présidence d’une hypothétique structure dont le Conseil d’administration serait mis en place le 24 avril prochain. Et l’auteur dudit article d’ajouter que BaïdyDramé aurait, à la demande de son bureau, sécurisé le logo du CSDM, en l’inscrivant à l’Institution Nationale de la Propriété Intellectuelle en France (INPI).BaïdyDramé a accompli cette démarche en son nom propre, se faisant passer comme le propriétaire exclusif du logo. Cela contredit la logique de sécurisation évoquée.

Le CSDM par réaction, fait comprendre à ses détracteurs visibles, ainsi qu’à ceux nombreux cachés qui les inspirent, qu’au 21 janvier dernier, Mohamed Chérif Haïdara a été adoubé par ses pairs au Centre International de Conférence de Bamako (CICB) pour un second mandat de cinq ans. C’était au cours d’une assemblée statutaire qui a enregistré la présence des membres du Gouvernement de la République du Mali, les Ambassadeurs des pays européens dont la France, l’Espagne, l’Ambassadeur de l’Union Européenne, des Etats-Unis d’Amérique, le Chef de la mission de l’OIM au Mali, pour ne citer que ceux-ci. Il dirige un bureau exécutif de 55 membres.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here