Mali et Espagne : les liens séculaires entre les deux pays magnifiés par Toumani Diabaté et le groupe espagnol Ketama

0

À l’occasion de la fête nationale de l’Espagne qui se tiendra ce mercredi 12 octobre, l’artiste Toumani Diabaté et un groupe musical espagnol ont presté le jeudi dernier à l’Institut français du Mali. La collaboration, intitulée «Songhaï», aura permis aux participants de découvrir les liens culturels qui existent entre l’Espagne et le Mali. Des liens qui remontent à plusieurs siècles.

 Le «Songhaï» est un projet musical insolite porté par le groupe espagnol Ketama (composé de Juan Carmona, José Miguel Carmona et Javier Colina), paradigme du ”nouveau flamenco”, et le maestro malien de la Kora, Toumani Diabaté. Malgré leurs scènes respectives très différentes, ils ont eu l’idée d’enregistrer deux albums ensemble : «Songhaï 1» sorti en 1988 et «Songhaï 2» sorti en 1994. Le nom de ces albums est un clin d’œil à la bataille de Tondibi du 12 mars 1591. Bataille au cours de laquelle Jaoudar Pacha, Général et Gouverneur marocain du XVIème siècle d’origine espagnole, conquit l’empire Songhaï avec le soutien de Marrakech au temps du roi El Mansour.

Les deux disques sont un succès et donnent une reconnaissance internationale au groupe. La crique est unanime. Du New York Times à l’International Herald tribune, tous les observateurs saluent l’originalité des disques. L’album est même désigné meilleur disque étranger de l’année par le magazine New musical express.

 

Trente après leur première rencontre, Toumani Diabaté, José Miguel Carmona et Javier Colina se rencontrent à Madrid pour une jam-session improvisée pour interpréter les thèmes du projet Songhaï. Une énième rencontre fructueuse qui aboutira à la redynamisation du projet commun à travers une tournée en Europe l’été dernier et l’interprétation pour la première fois en Afrique de l’œuvre le jeudi dernier.

 

Seydou K. KONE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER