Ramata Diakité, meilleure et pire artiste de l''année 2006

0

Quelle mouche a donc piqué Ramata Diakité ? Nombre de spectateurs et téléspectateurs se sont posé certainement cette question, lors de la soirée du vendredi 26 janvier. Ce qui est arrivé à Ramata, en réalité ne relève que de l”excès de confiance en soi et du mépris à l”égard des autres artistes invités. Tout a commencé dès le départ de Bamako, à cause des danseuses de Ramata.

Tous les participants devaient démarrer le jeudi matin du Palais de la culture. Ces dames avaient plus d”une heure de retard. Il fallut l”intervention de Kardjigué Laïco Traoré, qui n”a pas sa langue dans sa poche, pour que le signal du départ soit donné. Pour nombre de participants au voyage, cela pouvait passer car "les artistes, on les gère avec leurs caprices, surtout les femmes ". Lorsque les délégations sont arrivées à Mopti, pas de Ramata Diakité. C”est le lendemain, vendredi 26 janvier, vers 11 heures du matin qu”elle s”est présentée. Elle rejoindra directement son hôtel.

Les organisateurs l”informeront que la balance était prévue pour 14 heures. Ce travail technique permet d”ajuster les instruments et les voix des artistes et d”éviter les couacs et les incompréhensions entre techniciens de son et artistes. Au lieu de 14 heures, Ramata Diakité se présenta aux techniciens aux environs de 18 heures et elle coïncida avec la réunion de production de l”ORTM, qui devait assurer la retransmission de la soirée en direct, créant ainsi le désordre. Au moment où les autres artistes faisaient la balance, Ramata se reposait. Conséquence, lors de la soirée elle se plaindra du micro. "Si vous n”ouvrez pas le micro, mon travail sera difficile " dira-t-elle. Pire, lors du second morceau elle quittera carrément la scène, prétextant qu”on voulait l”humilier et que les techniciens du son avaient fait du sabotage.

En réalité, Ramata a transposé les problèmes du Tamani 2006 à la rentrée culturelle. Pour elle, toutes celles qui ont vendu le plus de cassettes ont reçu un Tamani d”or, sauf elle, et les techniciens ne pouvaient que lui en vouloir, étant de Seydoni Mali. Malheureusement pour elle, la sonorisation était assurée par un Cubain qui travaille au Palais de la Culture dans le cadre de la coopération Mali-Cuba et s”occupe de la formation des techniciens du Palais en régie son et lumière. Ramata était censée montrer aux Mopticiens ce dont elle était capable et célébrer son trophée. Ce fut le contraire et les spectateurs ont été surpris de la voir sortir en catimini avec son mari, membre de la garde rapprochée du Président de la République, qui la suit partout où elle va pour les spectacles.

Pour les Mopticiens , c”est simple "elle ne sait pas chanter. Elle devrait savoir qu”être star, ça ne se décrète pas, ça se mérite ". Certaines dames, très choquées, ont même proféré à son encontre des injures, comme cela est de coutume à Mopti. "Nous n”avons pas besoin d”elle, parce qu”elle ne nous a pas respecté et qu”elle n”a pas respecté nos autorités. Nous voulons que le ministre Cheick Oumar Sissoko la suspende pendant un an, sinon d”autres artistes vont faire la même chose prochainement ". Pour un groupe de jeunes filles du lycée Hammadoun Dicko de Sévaré, Ramata Diakité est "la meilleure et la pire artiste de l”année 2006, parce que son comportement n”est pas digne de quelqu”un qui veut être considérée comme une des grandes cantatrices de notre pays ". En tout cas, Ramata Diakité a laissé une très mauvaise image d”elle à Mopti.

Alou B HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER