Aménagement de la cite de la presse : La Primature débloque 30 millions de F Cfa

0
cabinet
La cité administrative à Bamako, la capitale malienne.

Dans le cadre de l’évacuation des déchets solides qui ont envahi la Cité de la presse, le Premier ministre a débloqué  30 millions de FCfa. La remise du chèque a eu lieu le 13 octobre à la Primature.

 
La presse a bénéficié d’une cité  de 5 hectares à titre de maisons à usage d’habitation sise à Yirimadjo, derrière la Cour d’Appel. Selon le président de l’Assep, Birama Fall, son obtention est le couronnement d’un long et difficile combat pour le renforcement de capacité des journalistes et leur bien-être car l’ASSEP, sous la conduite de son président, à l’époque Dramane Aliou Koné, s’est engagée en 2009 à trouver des parcelles à usage d’habitation pour les directeurs de publication. Après plusieurs promesses avortées, affirme-t-il, c’est finalement à Yirimadio, que ces 5 ha  ont été trouvés. «Pour lesquels,  il a fallu payer 1590F Cfa par mètre carré et les honoraires du bureau d’architecte qui a monté à trois reprises trois avant-projets sommaires.  Ce qui nous a imposé de demander aux éventuels bénéficiaires de s’acquitter du paiement d’un million deux cent mille francs CFA pour une parcelle  qui coûte sans titre plus de 8 millions de FCFA», a précisé Fall.
A l’en croire, tous les directeurs de publication  du Mali, membres et non membres de l’ASSEP, les responsables d’associations et de structures de presse comme la Maison de la Presse, l’Unajom, l’Urtel, le Groupement Patronal de la Presse Ecrite, l’Amap et l’Ortm ont bénéficié des parcelles sur le site de la Cité de la presse. «Je le dis haut et fort  que 90% des publications au moment des faits ont payé et bénéficié des terrains à usage d’habitation.  Et ceux qui n’en ont pas eu ont tout simplement décliné l’offre ou refusé de payer. Le reste est  partagé entre les techniciens qui ont travaillé sur le dossier ou effectué le morcellement du terrain », soutiendra-t-il. L’occasion fut propice pour l’actuel président de l’Assep de rendre un vibrant hommage à son prédécesseur Dramane Aliou Koné grâce à qui ce rêve est devenu une réalité.
Aujourd’hui, indique Fall, après la réussite du morcellement et la distribution du site qui a un titre foncier global N°8124, le processus d’établissement des titres individuels a été engagé et ils seront disponibles dans les prochaines semaines. Toutefois, déplore-t-il, le défi à relever reste l’évacuation du dépôt d’ordures,  évaluée à plus de 130 millions de FCFA.
Pour sa part, Moussa Mara soulignera que ce montant est un geste symbolique qui illustre la volonté du gouvernement à avoir une presse indépendante et professionnelle. A cette occasion, il a rappelé la nécessité de la formation continue  des journalistes et de l’application de la convention collective afin d’avoir des groupes de presse solides.
Après avoir salué cette initiative de doter tous les patrons de presse d’un toit, Mara reconnaîtra que la présente donation n’est pas suffisante mais symbolique. Pour le reste de l’évacuation des déchets, promet-il, le gouvernement accompagnera la presse. Partant, il a exhorté les bénéficiaires à mettre rapidement en valeur leurs parcelles pour se mettre à l’abri des prédateurs fonciers.
Oumar KONATE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER