Bah N’Daw rend hommage à ATT : «Son empreinte restera forte, sa voix résonnera toujours… »

5

Suite à l’annonce du décès de Amadou Toumani Touré, ancien président du Mali, le Président de la transition Bah N’Daw a fait, hier mardi 10 novembre, une déclaration. Le nouveau locataire de Koulouba loue, à cet effet, le patriotisme du défunt Président, estimant que son décès restera une perte pour le Mali.

Après avoir appris la mauvaise nouvelle (décès d’ATT), le colonel  major Bah N’Daw, non moins  Président de la transition n’a pas pu s’empêcher de tenir une déclaration. Celle contenant des louanges du patriotisme du général ATT voire des efforts consentis par le défunt pour l’émergence du pays.

« Comme vous le saviez, le Président Amadou Toumani Touré s’est éteint tôt ce mardi 10 novembre 2020, six jours après son soixante-douzième anniversaire », déclare le Président Bah N’Daw sur la page de la présidence de la République. Saisissant l’occasion, le nouveau locataire du palais présidentiel poursuivait en ces termes : « Acteur majeur de la démocratie malienne, Amadou Toumani Touré aura, au cours de son destin exceptionnel, contribué à façonner le visage du Mali moderne, des projets de routes et de ponts, d’écoles et de centres de santé, d’accès aux logements sociaux, à  l’eau potable et à l’électricité ».

Via la présente déclaration, l’homme fort de Koulouba confirme le patriotisme du défunt : « De Kidal à Kayes, en passant par Koulikoro, le District de Bamako, Mopti, Ségou,Sikasso,Gao et Tombouctou, son (ATT) empreinte restera forte, sa voix résonnera toujours, et son patriotisme sera salué à sa juste valeur ». En son nom, et à ceux du peuple, Bah N’Daw à, sans attendre le jour de l’enterrement, présenté ses condoléances : « Au nom du peuple malien, en mon nom propre et en ceux des anciens  Chefs d’Etat Alpha Oumar Konaré, Dioncounda Traoré et Ibrahim Boubacar Keita, j’adresse mes condoléances les plus sincères à la veuve du défunt, Mme Touré Lobbo Traoré, à ses enfants, ses proches, ainsi qu’à ses nombreux amis et sympathisants ».

Notre chagrin, ajoute-t-il, est de nos jours grand. « Et, confie le président de la transition, Il est autant plus grand que nous pleurons ATT, un peu moins de deux mois après le décès de l’ancien président, le général Moussa Traoré ».

Ce moment est pénible, mais c’est la volonté du Tout-puissant, a-t-il énoncé. Clair dans ses mots, Bah N’Daw estime que la mort de ATT demeure une perte pour le Mali. « Cette perte cruelle afflige la Nation malienne à laquelle l’homme a donné tout son amour et toutes ses forces », lit-on dans sa déclaration.

                                                                                                    Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. KA’AFREUX
    Détruire l’armée?
    Elle a vraiment existé???
    L’ARMEE MALIENNE FORTE EST UNE ILLUSION VENDUE AUX MALIENS PAR MOUSSA TRAORÉ ET SON PERROQUET CHOGUEL MAIGA.
    Comme toute structure, l’ARMEE a besoin des hommes de qualité pour être efficace.
    Dès le 19 novembre 1968,une purge a commencé dans l’ARMEE MALIENNE.
    Des officiers subalternes sans formation requise se sont retrouvés au sommet de l’État.
    MOUSSA TRAORÉ, le chef de la junte, a été bombardé colonel sans passer par des formations nécessaires pour être officier Supérieur.
    Des officiers supérieurs formés pendant la colonisation étaient entrain de fournir notre armée des hommes bien formés intellectuellement quand le coup d’État est intervenu.
    SANS DES OFFICIERS SUPÉRIEURS DE QUALITÉ, PAS D’ARMÉE.
    C’est un fait incontestable.
    Des médiocres ont pu s’installer au sommet de l’armée grâce au souhait du dictateur de se faire entourer par des fidèles sans tenir compte de la qualité intrinsèque des hommes.
    Une MAFIA s’est installée s’enrichissant grâce aux ressources affectées au fonctionnement de l’armée.
    C’est ainsi que les entretiens de matériel militaire ne se faisaient plus,les entraînements réguliers arrêtés pour faute d’argent.
    Ça veut dire que même les matériels militaires acquis grâce à l’accord signé par MODIBO KEITA n’étaient plus entretenus.
    C’est pourquoi vers la DÉCENNIE AOK, des engins ont commencé à exploser aux contacts de la chaleur.
    UNE DÉCISION A ÉTÉ PRISE DE DÉTRUIRE TOUTES CES ARMES DÉFAILLANTES.
    C’est cette décision prise de se débarrasser des armes qui étaient prêtes à s’éclater à tout moment que le perroquet CHOGUEL MAIGA a utilisé pour dire aux maliens QU’ALPHA OUMAR KONARE A DÉTRUIT L’ARMÉE MALIENNE.
    Une escroquerie honteuse espérant crédibiliser MOUSSA TRAORÉ.
    L’ARMEE MALIENNE N’A JAMAIS EXISTÉ.
    Elle était une milice commandée par le chef de milice MOUSSA TRAORÉ.
    Un moment donné, on a même fermé l’école des officiers.
    C’est pourquoi quand la guerre du Burkina fasso a commencé, malgré le matériel militaire acquis grâce au régime de la première république, il a été très difficile de venir à bout de l’armée burkinabé.
    Des officiers supérieurs ont même été sanctionnés après la guerre tant le pays a été humilié du fait de la défaillance d’un char conséquence du manque d’entretien.
    Sankara a pris le fameux char pour le placer à l’aéroport afin de prouver qu’il a gagné la guerre.
    On parle même de plusieurs chars ramassés par l’armée burkinabé.
    QUAND ON EST ENTOURÉ PAR DES MÉDIOCRES, CE GENRE DE SITUATION EST POSSIBLE.
    Le Mali avait certes du matériels militaires enviés par les voisins,mais sans ressources humaines pour conduire une armée.
    L’ère démocratique a hérité de cette armée médiocre, corrompue que BOUBACAR SADA SY a voulu reformer pour former réellement une armée.
    On n’en a pas voulu car vingt-trois ans à piller les ressources de l’État, une MAFIA s’est installée.
    Elle existe toujours.
    Il ne peut pas y avoir une armée tant qu’elle existe.
    C’est l’échec de tous les présidents d’AOK à IBK à être incapable de neutraliser cette MAFIA.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  2. Maintenant que ce vieux fougariden est mort, les maliens koufindens lalomadens.. vont venir chanter ses louanges… ç’est la tradition au mali : suivre les vieux voleurs vautour ventrus minables incapables…

    JE lui souhaite un repos éternel en enfer !

  3. un ba tard , faux general, faux président, qui a laissé des milliers de voyous libyens , entrer dans nos pays, sans defense …. qu’il aille en enfer ce fougariden !

  4. Le lieutenant colonel ATT a dit, il l’a fait.
    C’est très rare de constater un homme incarnant le pouvoir suprême de respecter ses engagements de passer le témoin à un président élu.
    LE 8 JUIN 1992 ATT A PASSÉ LE TEMOIN À UN PRÉSIDENT ÉLU.
    Un moment historique qui a renouvelé l’image du Mali dégradée par vingt trois ans de dictature militaire.
    Le 26 MARS 1991 ATT a sauvé notre pays de la barbarie de MOUSSA TRAORÉ.
    Le 8 juin 1992,il a placé le Mali dans l’orbite des nations enviées.
    LES MALIENS ONT RETROUVÉ LA FIERTÉ.
    Il faut rappeler qu’ATT était très proche de MOUSSA TRAORÉ.
    Il a été son élève et un des officiers sur lesquels il a confié la sécurité de son régime.
    IL EST UN TRAITE POUR MOUSSA TRAORÉ ET TOUS SES THURIFÉRAIRES.
    Pendant que le peuple malien, dans sa grande majorité, saluait le choix d’ATT de se mettre du côté du peuple massacré,les thuriféraires de MOUSSA TRAORÉ le maudissaient de les avoir abandonné.
    Pendant son procès,MOUSSA TRAORÉ l’a traité d’officier félon.
    Tous les dictateurs confondent leur personne à la fonction qu’ils occupent.
    Il n’a jamais su qu’ATT servait le président de la république, non MOUSSA TRAORÉ, que si la population se soulevait, il a le devoir de privilégier sa protection.
    C’est animé de l’esprit de privilégier le Mali que revenu au pouvoir en 2002,ATT a retissé le lien avec ses anciens camarades du régime de MOUSSA TRAORÉ croyant qu’eux aussi partageaient le même esprit.
    Erreur fatale car ils n’ont jamais pardonné à ATT de les avoir abandonné au profit de la population malienne.
    On a travaillé avec lui tout en complotant contre lui.
    SES MOMENTS DE FAIBLESSE, COMME DOIT VIVRE TOUT PRÉSIDENT QUI PREND DES DÉCISIONS DIFFICILES, ÉTAIENT EXPLOITÉS PAR SES NOUVEAUX SOUTIENS MOUSSAISTES ESPÉRANT PRÉCIPITER SA CHUTE.
    La haine n’a jamais disparu.
    Les attaques au Nord à partir de janvier 2012 ont été l’occasion inespérée de se venger.
    LE 22 MARS 2012,MOUSSA TRAORÉ ET SES THURIFÉRAIRES ONT CONNU UNE JOIE INTENSE.
    On dit que le dictateur a tué des bœufs pour fêter le départ de l’officier félon.
    Des communications ont commencé pour essayer de réhabiliter le dictateur.
    Des CONTRE-VÉRITÉS ont afflué sur l’état de l’ARMEE MALIENNE avant la chute du dictateur,ATT accusé de refuser d’autoriser l’ARMEE à attaquer l’ennemi.
    UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION CONDUITE PAR LE DICTATEUR MOUSSA TRAORÉ RELAYÉE PAR SON PERROQUET CHOGUEL MAIGA.
    Les vrais ennemis du Mali sont les deux là.
    Le Mali a manqué une occasion inespérée d’unir ses fils contre un complot international du fait des personnes qui ne sont motivées que pour satisfaire leur haine insatiable contre AMADOU TOUMANI TOURE et son prédécesseur qu’ils pensent être son alter ego.
    Par leurs agissements,aucune autre solution que celle de renforcer l’ARMEE MALIENNE n’est envisagée.
    AUCUNE SOLUTION DIPLOMATIQUE N’EST ENVISAGÉE.
    Tout est tourné à doter notre armée des matériels de qualité car MOUSSA TRAORÉ a dit qu’avec son armée le Mali n’allait jamais connaître cette humiliation.
    L’ennemi profite de nos mauvais diagnostics pour continuer à avancer.
    Ceux, ATT et AOK, qui peuvent aider le Mali à s’en sortir sont traités de TRAITE de la nation.
    Les médiocres qui, pendant vingt trois ans ont pillé ce pays, endoctriné la jeunesse à privilégier l’intérêt INDIVIDUEL(celui qui ne profite pas des deniers publics pendant qu’il en a l’occasion est un enfant maudit) sont célébrés
    CHOGUEL MAIGA est sollicité par la nouvelle génération convaincue que MOUSSA TRAORÉ avait réellement une armée forte capable de déjouer tout complot.
    On a pensé faire du Mal à ATT alors que c’est le Mali qu’on pénalise durement,qu’on est entrain de sacrifier l’avenir de la nouvelle génération pour uniquement satisfaire une haine insatiable.
    ATT est sans doute actuellement dans le paradis car lui n’a jamais trahi son pays pour satisfaire ses intérêts individuels.
    Les patriotes doivent s’organiser pour éviter que ces traites participent à son enterrement.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • SANGARE!
      ATT DURANT SES ANNEES DE POUVOIR, EN TEMPS QUE MILITAIRE, DEVRAIT DONNER UNE PRIORITEE A L ARMEE SACHANT QUE LE MALI ETAIT MENACE ET QUE LES PROBLEMES DU NORD ONT ETE LA SOURCE PRIMAIRE DE L ECHEC DE MOUSSA! MAIS IL A PREFERE TOUT COMME AVANT LUI ALPHA KONARE, A DETRUIRE L ARMEE COMBATIVE ET CREER L ARMEE DE SALON, UNE OLIGARCHIE MALIENNE, BAMAKO FAVORISE SUR LE MALI, LES GENERAUX SUR LES SOLDATS, LE MALIEN ETANT PARASITE PUISQUE ISLAMISE, S EST SENTI A L AISE DU VOL ET DU GASPILLAGE!

      CELA ETANT DIT, TOUS NOUS AIMIONS ATT, TOUS AVONS CHANTE ATT PUISQU IL A BANALISE LE POUVOIR AU MALI, IL A ” DEMOCRATISE” A LA MALIENNE!

      QUE SON AME REJOIGNENT CEUX DES GRANDS MALIENS MODIBO,MOUSSA, YOUSSOUF TATA, MON VOISIN, MON PERE ET D AUTRES MOINS CONNUS!

Répondre à Hr Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here