Instabilité sécuritaire, institutionnelle, politique : Le Mali est-il ingouvernable ?

17

La crise multidimensionnelle que vit le pays est en réalité un défi existentiel qu’il va falloir relever d’urgence. Alors que l’on annonçait un irrémédiable retour à la normale avec l’installation d’autorités politiques légitimes, le constat aujourd’hui est sans appel. Il y a plus que jamais péril en la demeure. D’ailleurs, le Mali a-t-il à un moment, connu une gouvernance normale ? L’histoire du pays depuis plus de deux décennies se résument à une série de rétropédalages au niveau de la gouvernance. Et ce, sans aucune prise de conscience des réels problèmes du pays et des priorités ardentes au niveau institutionnelle.

De plus en plus, le Malien s’interroge sur l’avenir de son pays. Inquiet de la marche aveugle du pays vers, semble-t-il, un précipice, il est aussi révolté contre les dirigeants qui se sont succédé et qui n’ont pas compris que le Mali est tellement différent des autres pays d’Afrique subsaharienne. Il demeure hagard face à cette insouciance de la classe politique occupée à jouer une pièce de théâtre intitulée « Majorité et Opposition » que ni lui, ni ses compatriotes n’en comprennent l’essence. Que faut-il faire pour arrêter cette hémorragie de mal gouvernance, s’écrie-t-il ? Sans cesse, il regarde vers la colline du pouvoir et se demande s’il y a bien un commandant à bord.

Rétropédalage politique

Aux premières heures de l’installation des nouvelles autorités légitimes, l’on voulait rompre avec l’ordre politique ancien et pratiquer la démocratie dans les règles de l’art. L’on avait tordu le cou au concept de démocratie consensuelle si cher au président ATT pour faire place à celle que l’on applique en Occident, avec une Majorité contre une Opposition. C’était, l’on disait à l’époque, pour apporter la contradiction dans le débat politique, et ainsi faire une balance utile avec le pouvoir en place pour mieux éclairer la gouvernance. C’était, malheureusement, sans prendre en compte le contexte malien. Car, dans un pays où l’essentiel peine à exister, à savoir l’intégrité territoriale donc la souveraineté, que va-t-on faire d’une démocratie en bonne et due forme. Et ce, dans un pays où le taux d’alphabétisation est très bas.

Depuis, le langage que parle nos chers politiciens, toutes tendances confondues, n’est autre que du charabia politique aux yeux de la masse populaire. Et tout d’un coup, l’on vient avec un nouveau concept, le dialogue national inclusif, pour amener le consensus (un air de déjà-vu) indispensable afin de faire face aux périls de l’heure. En réalité, c’est par ce dialogue que tout aurait dû commencer. Une chose est sure, le Mali devra murir son propre système politique, plutôt que de faire une pâle copie de ce qui se fait ailleurs.

La sécurité d’aujourd’hui pire que celle d’hier

Tel est le curieux constat dressé à la lumière du bilan macabre de ces derniers temps. Un seul exemple, en la seule année 2018, les conflits locaux ont fait plus de morts que durant la période où la crise battait son plein (entre 2012 et 2014). Que dire alors des soldats maliens qui tombent par dizaines, la dernière en date, celle d’Indélimane a causé plus de 50 morts. Auparavant, il y a eu Boulkeissi et Moundoro, 38 morts. Il y a eu aussi Soumpi dans la région de Tombouctou (14 morts). A chaque fois, ce sont des camps militaires qui sont attaquées avec une facilité déconcertante et aussi troublante. Une série de tueries qui rappellent celle perpétrée dans les dernières heures du mandat du président ATT. La formation militaire, clé de voute de toute bonne armée en plus du renseignement, serait galvaudée. Et dire que les dépenses militaires au Mali ont fait un bond de plus de 152% l’an dernier, et que désormais, 22 % du budget global du pays sont pour l’armée !

Au vu des répercussions très peu visibles sur le théâtre des opérations de telles mesures, il y a lieu de se demander sur la qualité de la formation dispensée au sein de la grande muette et surtout sur l’utilisation faite de toute cette manne financière. Le vieux refrain de l’Occident, à sa tête la France, qui voudrait saboter tout effort de reprise en main, perd du terrain. Désormais, le citoyen veut qu’on lui rende des comptes !

L’Administration a horreur du vide, les bandes armées en raffolent !

Aujourd’hui encore, l’on n’arrive pas à poser le bon diagnostic sur l’état de santé du Mali. Quelles sont les causes réelles de la crise malienne ? Telle est la question que la classe politique devra répondre avant de s’atteler à tout travail. Il est évident que le nord malien a très longtemps été délaissé par l’Administration centrale, pour ne pas dire, méprisé. Et dans ce vide abyssale, quoi de plus normal que la zone soit propice à des trafics de tout genre. Le Mali peine encore à exister sur le nord de son territoire. L’Etat doit, coûte que coûte, occuper ce  No Man’s Land au risque de contaminer le reste du pays par l’insécurité. Des prémices de ce scénario catastrophe sont déjà visibles avec un centre en proie à des cycles de violences inter-communautaires et de l’extrémisme violent.

La littérature et de la rhétorique devront être enterrées dans ce pays pour faire aux problèmes. L’exaspération prend de l’ampleur avec la marche du vendredi dernier contre le massacre des soldats maliens. Le peuple interpellera à coups sûrs les premiers responsables et siffler la fin de la Kôteba politique.

Ahmed M. Thiam

Commentaires via Facebook :

17 COMMENTAIRES

  1. Sangare
    “L’histoire de la France révèle que ses dirigeants font en sorte que, dans ses anciennes colonies, les dirigeants, au lieu d’incarner leurs Etats, incarne plutôt celui de la France. ÇA LEURS FACILITE LA TÂCHE.”😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Mais QUELLE tâche Sangare ???????

    Ce que toi (et TOUS les autres obsédés pathologiques anti-france !) n’arrivez toujours pas à COMPRENDRE, à INTEGRER, et à ASSIMILER, c’est que ça fait déjà maintenant 2 décennies……..QUE LE MONDE EST PASSÉ AU 21ÈME SIÈCLE !!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

    Vous, les esprits PRE-FORMATÉS “anti-france coloniale” une fois pour toutes, vous etes risiblement restés coincés et empêtrés dans des “discours” et dans des “logiques” qui remontent……………. À 50 OU 60 ANS EN ARRIÈRE !!!!😂😂😂😂😂

    Le problème (pour vous!😆), c’est qu’entre temps, pendant que vous recitiez par coeur et en boucle ce refrain digne de nos grands-parents 😂………………………..
    LE MONDE a changé du tout au tout à votre insu, à savoir:

    – le CONTEXTE GÉOPOLITIQUE MONDIAL à changé du tout au tout,
    – les RAPPORTS ENTRE PUISSANCES ET PAYS ÉMERGENTS ont changé du tout au tout,
    – l’importance et la place des DROITS DE L’HOMME et de leur application a changée du tout au tout,
    – L’importance et NOTION DE BONNE GOUVERNANCE à changée du tout au tout, et est devenue DÉTERMINANTE,
    L’importance et la place de la NOTION D’INGÉRENCE est devenue particulièrement aiguë,
    – La notion de SOUVERAINETÉ DES PEUPLES et des nations est devenue primordiale,
    – Les notions politiques de DOMINATION et de PATERNALISME sont devenues totalement tabou,
    -Et, j’ai envie de dire : ETC……

    Or sangare, les (innombrables) types comme toi, N’ONT RIEN VU (ou rien COMPRIS ce qui est plus grave!😎) DE CES CHANGEMENTS….POURTANT RADICAUX !!!!

    Aussi, TOUS AUTANT QUE VOUS ETES, tous les PRE-FORMATÉS anti-france, anti-colonialiste , anti-pillage de ressources, anti-ingérence occidentale etc etc, en 2019 et donc au 21ème siècle, SOIT VOUS FAITES JUSTE RIRE SOIT VOUS FAITES PITIÉ à tous ceux qui sont simplement……dotés d’un cerveau!😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆😆

    Désolé sangare, n’y vois aucune animosité personnelle, je suis juste SINCÈRE.

    Sans rancune.

  2. Nfp
    Ce que tu appelles OBSESSION PATHOLOGIQUE Anti-france est en réalité une volonté exprimée de voir son pays fonctionner selon la volonté de son peuple.
    LES ETATS FONCTIONNENT POUR DÉFENDRE LES INTÉRÊTS DE LEURS PEUPLES.
    Un homme politique responsable, patriote doit incarner son ÉTAT.
    Cette incarnation exprime l’OBLIGATION DE DÉFENDRE LES INTÉRÊTS SUPÉRIEURS des habitants de cet ÉTAT.
    L’ÉTAT DE LA FRANCE est au Mali à travers son ARMÉE.
    Ceux qui animent cette armée n’agissent que pour défendre les INTÉRÊTS SUPÉRIEURS des habitants de la France.
    Si leurs agissements concordent aux INTÉRÊTS SUPÉRIEURS des habitants du Mali, tant mieux.
    S’ils ne concordent pas tant pis car chaque nation doit pouvoir défendre ses intérêts.
    L’histoire de la France révèle que ses dirigeants font en sorte que, dans ses anciennes colonies, les dirigeants, au lieu d’incarner leurs Etats, incarne plutôt celui de la France.
    ÇA LEURS FACILITE LA TÂCHE.
    Pendant la guerre froide, c’était à travers les coups d’État, les guerres civiles.
    À la fin de la guerre froide, les peuples ont voulu prendre leurs destins en main.
    On les a accompagné pour pouvoir INFLUER sur le choix des dirigeants.
    D’abord, on a fait en sorte que les constitutions s’inspirent de celles de la France.
    Ça le mérite d’avoir un président qui domine toutes les autres institutions.
    Pendant les campagnes présidentielles, des rumeurs infondées circulent contre celui sensé être contre les intérêts de la France.
    Anti-France veut dire être contre la PRÉSENCE FRANÇAISE.
    Loin de l’être car je suis pour une multiplication des partenaires y compris la France.
    Cette multiplication sous la bannière de l’ONU permet à l’État malien de défendre les intérêts supérieurs de ses habitants.
    Elle empêche un seul pays d’exercer favorisant des abus comme celui qui consiste à défendre les séparatistes.
    Je suis contre lES AGISSEMENTS MALSAINS DE LA FRANCE, PAS CONTRE SA PRÉSENCE.
    Aucun pays pauvre ne peut se défendre seul, à moins de sacrifier son développement pour la sécurité de ses habitants.
    On a forcément besoin des puissances étrangères,mais notre intérêt n’est pas à la présence d’une seule puissance.
    La Syrie a montré l’exemple.
    C’est la Russie et l’Iran qui sont présents.
    Ça permet de manœuvrer entre les deux.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangare
      “L’ÉTAT DE LA FRANCE est au Mali à travers son ARMÉE.
      Ceux qui animent cette armée n’agissent que pour défendre les INTÉRÊTS SUPÉRIEURS des habitants de la France.”

      Les “INTÉRÊTS SUPERIEURS” de la France……au Mali, 3ème pays le plus pauvre du monde, et qui jusqu’à aujourd’hui, ne survit que grâce à l’aide internationale !!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

      Ce NARCISSISME INFANTILE Malien, qui consiste à croire que la France ou les autres puissances mondiales BAVENT DE CONVOITISE😂😂 devant notre Mali que nos intellectuels de grin dépeignent comme un “GRAND ELDORADO”😂😂😂 est à mourir de rire!!!

      Je te rappelle (ou te signale!) que si la France de 2019 avait la moindre “visée” sur le Mali, IL LUI SUFFIRAIT JUSTE DE FERMER SON ROBINET AUX AIDES pour obtenir aussitôt du Mali… ce qu’elle veut !😁😁😁

      Vous me faites mourir de rire, les intellectuels de grin, avec les soi-disant “INTÉRÊTS”, ou mieux: “INTÉRÊTS SUPÉRIEURS”😂😂😂 de la France chez nous !!!😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

      Dans l’esprit de nos ultra-vaniteux nationalistes à deux balles, la 5ème PUISSANCE ÉCONOMIQUE MONDIALE aurait des “intérêts supérieurs” (!😂😂😂) dans notre Mali, 3ème PAYS LE PLUS PAUVRE DE LA PLANÈTE !!!😂😂😂

      Au passage, ce sont exactement les mêmes cons qui nous serinent que “la France pille nos richesses minières” ALORS QUE…….. PAS UNE SEULE ENTREPRISE FRANÇAISE N’EST INSTALLÉE CHEZ NOUS DANS CE DOMAINE !!!😆😆😆😆😆😆😆😆

      Arrêtez de prendre le Mali pour le NOMBRIL DU MONDE et redescendez sur terre, messieurs les grands mégalomanes😆😆😆😆😆

  3. La france sait ce qu’elle fait au Mali et elle est pret encore a tuer plus de Maliens Maliennes pour aboutir a sa faim au Mali. La france est au Mali pour destabiliser le pays et sapper le moral des Maliens/Maliennes en tuant les militaires et les civils et afin de diviser le pays, et en ce moment les Maliens/Maliennes connaitrons la mission de la MINUSMA de s’interposer contre les differents pays crees par la france et les Nations Unies. Tout le monde sait que c’est la france qui a invite les Nations Unies au Mali apres avoir interdit Kidal a l’armee Maliennes et aux paisibles citoyens/citoyennes de KIdal pour creer de situation de ni guerre ni paix. Si la france avait ete invite par le Mali, elle n;allait pas se positionner en decideur au Mali en invitant qui elle veut et en interdisant qui elle veut. C’est la france qui est le sponsor des tueries ciblees des paisibles citoyens/citoyennes du Mali et les FAMAS du Mali. Tant que la france reste en maitre absolue au Mali, il n y aura pas de paix au Mali. Et tant que Kidal reste un no-man land au Mali, la paix ne reviendra jamais au Mali. Car tout ce qui se fait au Mali par la france et l’ONU pour le Mali sans le Mali est contre l’interet du Mali. Le Mali doit savoir que son vrais ennemi est la france supportee dans sa violence par les Nations Unies.

  4. Kaman
    “La mort fait partie de éventualité à laquelle est confronte tout soldat. Il n’y a pas de risque zero. Surtout pas en guerre”

    Bien sûr mon frère.

    Mais il n’est pas question de rêver ici d’un illusoire “risque zéro, il est plutôt question d’une RÉPUBLIQUE BANANIÈRE qui, au 21ème siècle, laisse massacrer chaque semaine ses propres soldats depuis déjà 7 ans (!!!…), et qui APRES 7 ANS DE GUERRE (7 ANS !!!…), n’a toujours pas UN SEUL HÉLICO NI UN SEUL AVION DE COMBAT pour défendre et ses propres fils et son propre terriritoire, ALORS QUE CETTE MÊME RÉPUBLIQUE BANANIÈRE A POURTANT REÇUE L’ÉNORME PACTOLE DE 1250 MILLIARDS POUR CELÀ !!!!!!!!😎😎😎😎😎😎😎

    Et c’est de CA mon frère, qu’il s’agit…

    De rien d’autre.

  5. “Le Mali est-il ingouvernable ?”

    Non, pas du tout. Il est juste…….INGOUVERNÉ, et ce depuis déjà 7 ans !!!😎😎😎

    • PS: Et j’ajoute que si le Mali n’est plus gouverné depuis déjà 7 ans, c’est UNIQUEMENT parce que 77,4 % de NOS PROPRES électeurs ont été suffisamment CONS pour plébisciter un nullard QUE NOUS CONNAISSIONS POURTANT TOUS !!!!!!!

      Il faut savoir assumer NOS PROPRES conneries….

  6. Aucun pays au monde n’est ingouvernable.
    Ce sont soit le système politique adopté qui ne colle pas au contexte socio-politique du pays, soit L’AUTORITÉ POLITIQUE en place est incapable de gérer la situation.
    Dans le contexte malien dont le système politique est encadré par la constitution inspirée par un homme,le GENERAL DEGAUL,qui a remis en cause le pouvoir parlementaire pour rendre responsable le président de la république de la situation du pays.
    Notre contexte sociopolitique dominé par 23 ans de dictature militaire n’est pas adapté à la constitution validée qui a favorisé une perpétuation des pratiques héritées de la période de la dictature.
    LA LIMITATION DES POUVOIRS N’EST PAS CONSACRÉE.
    Les hommes politiques partout dans le monde profitent des failles du système.
    Nos hommes politiques ne fond pas exception.
    Vingt-trois ans de dictature ont formaté L’HOMME MALIEN à privilégier la quête facile de l’argent.
    Ne pas limiter les pouvoirs des hommes politiques a favorisé l’émergence des hommes sales.
    IBK, homme politique, assoiffé de pouvoir en a profité.
    ON N’A PAS “TORDU LE COUP AU CONCEPT DE DÉMOCRATIE CONSENSUELLE SI CHER À ATT”,on est plutôt revenu au concept défini par notre constitution.
    ATT n’a pas permis qu’une majoritaire parlementaire partage le pouvoir avec le président de la république, IBK aussi malgré que son parti est majoritaire à l’assemblée.
    En plus de la non limitation des POUVOIRS, les successeurs d’AOK n’ont pas respecté l’esprit de la constitution qui a le mérite de situer les responsabilités.
    Pendant la DÉCENNIE AOK, l’ADEMA PASJ a partagé le pouvoir avec le président de la république, même si trop de personnes ne faisaient pas la différence entre le parti et son premier président élu à la présidence de la république.
    Et pourtant les responsabilités sont bien définies par la LOI FONDAMENTALE.
    Personne ne peut contester qu’Ibk, président de l’ADEMA PASJ, chef du gouvernement était en symbiose avec sa majorité parlementaire contre le président expliquant sa longévité(six ans) et son départ presque impossible.
    EN ÉLISANT TRIOMPHALEMENT IBK EN 2013 CONTRE SON MINISTRE DES FINANCES, LES MALIENS ONT MONTRÉ QUE SON BILAN COMME CHEF DE GOUVERNEMENT ET PRÉSIDENT DE L’ADEMA PASJ A ÉTÉ POSITIF, QU’AOK N’A PAS EU RAISON DE NE PAS LE SOUTENIR.
    Au lieu d’assumer UN CHOIX, on met tous les hommes politiques dans le même sac.
    Le CHOIX D’IBK COMME CELUI D’ATT EN 2002 EXPLIQUENT LA SITUATION ACTUELLE.
    Qu’on situe les responsabilités, tout sera clair comme de l’eau de roche.
    IBK, président de l’ADEMA PASJ, a entretenu la pratique héritée de la dictature, ATT, président omnipotent, l’a perpétué.
    On ose encore choisir IBK pour effacer les dégâts d’ATT.
    IBK-ATT c’est blanc bonnet bonnet blanc
    C’est incontestable.
    Tant qu’on continuera à contester le bilan POSITIF d’AOK, ce pays continuera à s’enfoncer.
    Reconnaître la qualité d’ALPHA OUMAR KONARE, c’est faire le choix des hommes politiques qui l’ont aidé à céder le pouvoir dans les meilleurs conditions économiques, sociales, culturelles et sportives à son successeur.
    La corruption exponentielle est liée au pouvoir exorbitant des hommes politiques, la faillite du pays est liée à la qualité médiocre de trois présidents, MOUSSA TRAORÉ qui est responsable de l’ESPRIT qui caractérise l’HOMME MALIEN, ATT et IBK qui l’ont entretenu et perpétué.
    Qu’on ne comprenne pas cela rend la quête de la solution très difficile.
    Certains cadres très proches d’ALPHA OUMAR KONARE l’ont aidé à rendre le pays CRÉDIBLE en dix ans après 23 ans d’humiliation faite de mendicité et de retard de paiement des obligations de l’État.
    Un est mieux placé pour occuper le sommet de l’État :SOUMAILA CISSE.
    Il serait le successeur d’AOK en 2002,on n’en serait pas là à gérer cette crise, mais à saluer la performance économique du Mali.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

    • Sangare
      “On ose encore choisir IBK pour effacer les dégâts d’ATT.
      IBK-ATT c’est blanc bonnet bonnet blanc
      C’est incontestable.”

      “Un est mieux placé pour occuper le sommet de l’État :SOUMAILA CISSE.
      Il serait le successeur d’AOK en 2002,on n’en serait pas là à gérer cette crise, mais à saluer la performance économique du Mali.”

      Tiens?
      J’ignorais que je puisse être d’accord avec toi sur quoi que ce soit !😅😅😅😅😅😅😅😅😅😅😅😅😅😅😅😅😅😅

      Comme quoi, dès que tu t’ecartes de ton OBSESSION PATHOLOGIQUE Anti-france, il peut t’arrives de tenir des propos…….SENSÉS !😆😆😆😆😆

  7. Cher ami, Certes, la perte de 54 soldats est une tragédie pour toute nation soucieuse du devenir de ses fils. Nous devons déplorer ces tragédies à la mesure de leur gravité et faire tout ce qui est possible pour qu’elles ne se répètent pas. Toutefois, nous devons aussi savoir qu’une guerre est une guerre et qu’il est inévitable que des batailles soient parfois perdues et que des soldats tombent. D’ailleurs, on peut dire sans risque de se tromper que des épreuves infiniment plus dures nous attendent encore car il est plus ou moins certain que cette guerre durera encore des années et que beaucoup d’autres hommes tomberont. Nous devons préparer nos cœurs et nos esprits à accepter ces épreuves et ne pas céder à toutes sortes de commentaires pessimistes et défaitistes, tout juste parce que des hommes, de surcroit des soldats, sont morts. La mort fait partie de éventualité à laquelle est confronte tout soldat. Il n’y a pas de risque zero. Surtout pas en guerre. Des batailles seront inévitablement perdues, d’autres gagnées, mais il y aura encore et toujours des morts, des morts, des morts. Ceci est inévitable et fait partie de l’essence même de la guerre. Nous devons toujours nous rappeler que certaines guerres en Afrique et ailleurs ont duré 20 ans, 30, voire plus, et que des centaines de milliers d’hommes, voire des millions d’hommes sont tombés. Rien que la récente guerre dans un tout petit pays comme la Syrie a coûté près de 600.000 morts à ce pays les Syriens n’ont jamais baissé les bras pour autant et se sont battus jusqu’à la victoire finale. Ceux qui défendaient leur pays dans ces guerres ont accepté les épreuves sans jamais céder à la panique, au bavardage alarmiste ou a la tentation stupide d’exploiter politiquement la situation. Toute guerre a aussi un aspect psychologique et l’objectif de l’ennemi est toujours de semer le doute dans le coeur de la nation par des actions spectaculaires qui tenteraient à prouver que “nous n’y arriverons pas”. Nous devons donc nous garder de prêter le flanc à ces tentatives de déstabilisation émotionnelle et nous préparer à accepter les sacrifices infiniment plus lourds qui nous attendent.

    • Depuis 2013 Boua n’a gagne une seule bataille, nous sommes faitigeus de nous sacrifier sous un regime sans vision dirige par un leader incompetent et incapable comme Boua. La seule bataille que Boua et son regime ont gagne c’est la course a la grande corruption et la grande surfacturation!

  8. Le Mali est gouvernable………. Notre problème est que nous avons eu la malchance d’avoir des présidents comme Moussa Traoré, Alpha, ATT, Amadou Aya, Dioncounda et IBK…………. Regardez la liste de ces présidents et vous constaterez que plus on évolue dans le temps, plus on a des présidents incompétents…………………….. Et le pire c’est qu’ils sont entourés par des personnages aussi incompétents et égoistes qu’eux, qui n’ont aucun souci du pays……………….. et pour clore la boucle, ceux qui sont gouvernées, à savoir le peuple a été rendu abruti au fil des années!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    • Lastus
      “nous avons eu la malchance d’avoir des présidents comme …”

      Désolé, frère Lastus, une supposée “malchance” n’a rien à voir là dedans !!!

      Si nous “avons” des NULLARDS à notre tête, c’est uniquement PARCE QUE NOUS-MÊMES…. LES ELISONS !!!😎😎😎

      Où est la “malchance” là dedans ???

      • PS: “et pour clore la boucle, ceux qui sont gouvernées, à savoir le peuple a été rendu abruti au fil des années!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!”

        Ça, par contre, c’est hélas assez vrai…

        Il suffit d’ailleurs de lire les commentaires des uns et des autres sur Maliweb, pour mesurer le dramatique niveau de CRÉTINISME qui règne chez nous…🤔🤔🤔🤔🤔

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here