Mali : Les législatives du 29 mars maintenues, malgré la menace du COVID-19 : «Les scrutins se tiendront à bonne date qu’il y ait un cas ou pas de coronavirus au Mali » dixit le PM Boubou Cissé

12

Le premier Ministre, Dr Boubou Cissé, et le ministre de la santé et des affaires sociales et ses homologues des transports et de la communication étaient face à la presse, ce jeudi, à la primature  pour  informer sur  les mesures anticipatives  prises par le gouvernement contre le COVID-19.

 -Maliweb.net- Ces membres du  gouvernement  en ordre de bataille  contre la pandémie de COVID-19 sont apparus plus confiants par rapport aux mesures de préventions prises lors  du Conseil Supérieur de la Défense Nationale  il y a trois jours à Koulouba.

A l’entame, le Premier ministre a indiqué que le Mali n’est pas un pays à risque, mais reste vulnérable  à la pandémie à cause de sa situation géographique.   Ainsi, en réponse à la question sur la tenue des élections législatives, il a déclaré que «  ces scrutins se tiendront  à bonne date qu’il y ait un cas ou pas de coronavirus au Mali ».  Boubou Cissé  de défendre cette position du gouvernement en ajoutant que  les dispositions de formation et d’encadrement seront mis en place en faveur des agents électoraux  pour faire en sorte que  les mesures préconisées soient respectées par les électeurs.

Parmi certaines dispositions, il a annoncé  les mesures de distanciation entre les électeurs, le recrutement d’une brigade de jeunes qui veillera au respect des dispositions de préventions contre la pandémie dans les marchés, les gares routières  voire dans les centres de votes.  «  La vie doit continuer, mais nous appelons à l’esprit  de citoyenneté des maliens, au respect des consignes officielles, car   tout contrevenant  sur les mesures prises peut compromettre la vie de personnes », a  conseillé le conférencier,  qui appelle à une mobilisation sociale contre la pandémie de COVID-19.

Et de rassurer que le Mali est préparé à la prise en charge des éventuels cas de personnes infectées par le virus. « Le Mali se prépare au pire. C’est pourquoi des dispositions sont prises dans les hôpitaux, dans certains centres de références et s’étendront dans les régions ainsi que sur les 15 cordons de préventions que entourent le pays », a déclaré Boubou Cissé en  annonçant que le Mali a déjà réalisé 40 tests négatifs.

 Les lieux de cultes bientôt fermés

Les consultations avec  les leaders de toutes les confessions  religieuses et culturelles sur les rassemblements de plus de 50 personnes sont en bonne voie.  A l’en croire, le gouvernement n’exclut pas la fermeture des lieux de cultes, car, dit-il,  ils sont des lieux de contagions par excellence à cause du rapprochement des personnes. Pour le premier ministre,  la communauté religieuse malienne  est déjà disponible à observer les consignes de préventions relatives à une éventuelle fermeture de ces lieux. En citant comme exemple l’Arabie Saoudite et l’Iran où tous les lieux de cultes sont fermés.

Vols commerciaux autorisés jusqu’à demain vendredi

Le ministre des transports, pour sa part, a informé que l’atterrissage des vols commerciaux a été prorogé jusqu’à demain minuit afin de permettre aux voyageurs  en cours de rejoindre leur destination. En outre, il a annoncé qu’une rencontre  entre son département et les  syndicats des transports  est prévue pour discuter du respect des consignes de préventions dans les transports en commun. «   Les dispositions sont prises pour un approvisionnement  du pays en produits de premières nécessités et d’hydrocarbures », a-t-il rassuré.

Dans ce sillage, le Premier  ministre a indiqué qu’àprès la crise sanitaire,  il faut se préparer à une crise économique.  Selon lui, l’effort financier  et des partenaires de l’État ne fera pas défaut contre la COVID-19.  Enfin, le chef de l’exécutif a rejeté les idées préconçues  qui stipulent que le virus de CODI-19 ne peut survivre  sous la chaleur  tout en appelant la population à se conformer aux consignes officielles.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. bonjour il faut pas aller vote ce la metedo francaise ils savent que il ya de malade dans le pays mai ils ferme les yes pour leur entre non genarale les malade est partous donc il ne faut pas aller vote

    • Il y’a pire que coronavirus au mali : ibk , boubou , ils sont pires que covi 19
      le maudit premier de ibk a ordonne aux djihadiste de détruire le pays dogon afin que ces maudits frères peuls remporte les élections mais la république du pays dogons résistera , triomphera et vaincra avec ou sans le mali de ibk

  2. PKAGAME dira peut-être que Boubou CISSÉ aussi est de mauvaise foi, mais moi je me demande toujours, sachant que même la Kaaba et les Mosquées de la Mecque et Médine sont fermées, pourquoi la fermeture des lieux de cultes Maliens devrait dépendre de l’humeur de nos prédicateurs incultes et démagogues ? Est-ce parce que les autorités Saoudiennes et Iraniennes n’ont pas en face d’eux des bons musulmans ?

Répondre à ECO Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here